Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Janus Metz Pedersen
Borg/McEnroe
Sortie le 8 novembre 2017
Article mis en ligne le 1er novembre 2017
dernière modification le 21 novembre 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Le réalisateur d’ Armadillo nous propose sa relecture du « match du siècle » !
Nous avons même cru que MacEnroe gagnerait alors que nous connaissions l’issue. 81/100

Synopsis : BORG/McENROE est un film sur une des plus grandes icônes du monde, Björn Borg, et son principal rival, le jeune et talentueux John McEnroe, ainsi que sur leur duel légendaire durant le tournoi de Wimbledon de 1980. C’est l’histoire de deux hommes qui ont changé la face du tennis et sont entrés dans la légende, mais aussi du prix qu’ils ont eu à payer.

Acteurs : Shia LaBeouf, Sverrir Gudnason, Stellan Skarsgård, Tuva Novotny, Sverrir Gudnason.

« BORG/McENROE est l’histoire de deux jeunes gens qui se disputent la première place pour faire leurs preuves, avoir de l’importance, être quelqu’un. Prisonniers de leur rivalité, l’une des plus grandes de l’histoire du sport, ils finissent par s’affronter, tout en affrontant leurs démons. » Janus Metz

Il s’agit ici du premier film de fiction du réalisateur danois Janus Metz Pedersen. Il avait été remarqué (du moins par ceux qui sont sensibles au format documentaire au cinéma) pour son remarquable Armadillo qui avait remporté le Grand Prix de la semaine internationale de la critique à Cannes en 2010. Les fans de séries sauront (peut-être ?) qu’il avait réalisé un épisode de la série True Detective (le troisième épisode de la deuxième saison). Pour beaucoup le réalisateur est encore un inconnu et ceux qui n’ont pas vécuu le match mythique de tennis qui est au cœur du film ne retiendront que le nom de deux acteurs : Shia LaBeouf et Stellan Skarsgård (ce qui n’est déjà pas mal !). Quant à nous qui avions dix-huit ans en 1980, le film a parlé au cœur et à la mémoire même si nous ne sommes pas vraiment fan ni compétent en matière de tennis. Le match incroyable avait marqué les esprits (à l’époque la télévision était importante et il y avait peu de chaines) et il existe même un DVD (quasi introuvable, en tout cas dans une gamme de prix décente) de ce match et de la revanche de 1981. C’est que ce combat de géants a été un moment de suspens intenable entre deux joueurs totalement dissemblables aux yeux des amateurs de tennis.

Plusieurs critiques ont formulé ainsi leurs impressions au sortir de salle : « c’est Rush transposé au tennis » ! Et, de fait, ce peut être un peu le cas, même si au jeu des ressemblances, il y aurait aussi des disparités. Le réalisateur, quant à lui pense à Raging Bull (Martin Scorsese, 1980). Et la comparaison ou les liens sont au moins aussi judicieux parce qu’il est ici question de combats avec le corps sur un ring (ou sur un court). A première vue, Rush semble pourtant valoir la comparaison, non pas tellement au plan sportif, qu’à celui de la personnalité des protagonistes, totalement dissemblables. Toutefois, à notre estime, ce serait peut-être là le point où les films diffèrent. En effet, et ce peut paraître (le verbe est d’importance) paradoxal, dans le cas de Borg McEnroe, les protagonistes sont les mêmes... malgré la face qu’ils présentent au public. En fait, ad intra, chacun des protagonistes est la figure de son rival a extra. Alors que dans Rush, James Hunt et Niki Lauda montraient à l’extérieur ce qu’ils étaient intérieurement.

Le film de Janus Metz n’est pas une reconstitution du match de 1980. La majeure partie du film qui dure cent dix minutes environ est consacrée à la présentation des protagonistes depuis leur enfance et adolescence. Pour l’anecdote, mais pas que, c’est le fils de Borg qui interprète le rôle de son père adolescent. C’est donc aux racines que remonte le réalisateur, montrant tour à tour l’évolution des deux joueurs tant dans leurs personnalités que leurs carrières. Ici, il faut mentionner les acteurs dans leurs ressemblances/dissemblances avec leurs modèles.
A commencer par des photos qui datent d’avant le tournage...

et celles extraites du film...

Ensuite, et à voir ces photos, prendre acte que l’acteur Sverrir Gudnason qui joue Borg lui ressemble très fort et particulièrement avec les cheveux, le bandana et la barbe. En revanche, cette ressemblance physique est moins frappante pour MacEnroe qui est interprété par Shia LaBeouf qui compense ici en incarnant magistralement le joueur dont on se souvient des colères sur les courts de tennis. Quoi qu’il en soit de ces ressemblances, c’est surtout leur jeu au tennis qui est impressionnant tout en précisant ici qu’ils ne tirent pas à balles réelles, pardon, qu’ils ne jouent pas réellement. En réalité, les balles de tennis sont « informatiques », ce qui n’empêche pas d’offrir des scènes totalement bluffantes. Ajoutons que l’emploi des langues (anglais, suédois mais aussi français, allemand et espagnol) change heureusement de l’anglais universel et que l’on perdrait énormément à voir le film dans une éventuelle version doublée.

L’on sera rapidement pris par l’ambiance du film à tel point que nous avons même cru un moment que nous serions dans une réalité alternative ou McEnroe serait le gagnant de la finale. Ah oui, car nous spoilons gravement ici en annonçant directement que c’est Borg qui gagne le match. McEnroe prendra sa revanche et gagnera l’année suivante. Tout l’intérêt du film sera de découvrir la personnalité de l’un et l’autre de ces « ennemis », presque des « frères ennemis » dont on sait qu’il deviendront au fil du temps quasiment amis et qu’en tout cas ils ont et auront un immense respect pour l’autre.

Que l’on soit amateur ou pas de tennis, l’on prendra certainement beaucoup de plaisir à visionner l’histoire de ces deux grands du tennis, de leur préparation à l’ultime confrontation et du match du siècle, époustouflant, qui vous tiendra en haleine, même si vous l’avez vécu en direct il y a trente-sept ans !

« Le film raconte un choc de titans et exige un certain recul. On place le spectateur dans la peau de Björn et John, mais on prend aussi de la distance par rapport à cet espace saturé parfois jusqu’à la claustrophobie avec des plans larges qui soulignent la grandeur du match et la dimension existentielle de l’histoire. » Janus Metz

Diaporama

Copyright Universum Film
Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

L’Ora Legale (L’heure légale)
le 1er mars 2017
Charlie’s Country
le 21 avril 2015
Black
le 10 septembre 2015
Thelma
le 16 octobre 2017
Irréprochable
le 6 août 2016
Kingsman : The Secret Service
le 15 février 2015
Peur de rien
le 6 février 2016
Ricki & The Flash
le 29 août 2015
Pompeii (3D)
le 1er septembre 2014
Epouse-moi mon pote
le 15 octobre 2017


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53