Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Mélanie Laurent et Cyril Dion
Demain
Sortie le 6 janvier 2016
Article mis en ligne le 25 novembre 2015
dernière modification le 11 janvier 2016

par Charles De Clercq
logo imprimer

Il faut absolument voir Demain : c’est déjà aujourd’hui ! 77/100

Synopsis : Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Difficile de ne pas adhérer à ce film qui nous a fait penser au documentaire de Marie-Dominique Dhelsing, Pierre Rabhi, au nom de la terre (2013). Et c’est finalement assez normal, car Cyril Dion dirigeait le Mouvement Colibris, qu’il avait fondé en 2011 avec Pierre Rabhi et quelques amis, tandis que Mélanie Laurent avait rencontré Pierre Rabhi et ensuit Cyril Dion. Mélanie souhaitait qu’il lui montre des initiatives « qui changent le monde » et Cyril lui parlé d’un projet de film et lui a proposé de le faire ensemble. Le film - dont Cyril Dion commence l’écriture en 2010 - démarre donc à partir d’une étude parue en 2012 dans la célèbre revue Nature dont les auteurs sont Anthony Barnosky et Elizabeth Hadly.

Mélanie précise : « J’ai lu l’étude pendant que j’étais enceinte, j’étais sous le choc, j’ai passé la journée à pleurer et j’ai maudit Cyril de m’avoir plongée dans un désespoir pareil. Jusqu’à la découverte de cette étude, il ne s’agissait « que » de faire un film positif. Tout d’un coup, cela devenait un film nécessaire, et cela a été un formidable moteur. Dans ma vie d’actrice, j’avais déjà beaucoup de choses calées, j’en ai annulé un certain nombre pour m’investir à fond. Agriculture, énergie, le film aborde les thèmes classiques de l’écologie. Puis tout d’un coup, il nous entraîne dans une histoire plus globale et nous parle d’économie, d’éducation, de politique… ».

De son côté, le coréalisateur ajoute : "Nous voulions montrer que tout est lié. Qu’il n’est pas possible de traiter les problèmes séparément. L’agriculture occidentale par exemple, est totalement dépendante du pétrole. Changer de modèle agricole, c’est aussi changer de modèle énergétique. Mais la transition énergétique coûte cher, il faut donc l’aborder sous l’angle économique.

Malheureusement l’économie est aujourd’hui créatrice d’inégalités et largement responsable de la destruction de la planète, il est nécessaire de la réguler démocratiquement. Mais pour qu’une démocratie fonctionne, elle doit s’appuyer sur des citoyens éclairés, que l’on a éduqués à être libres et responsables…".

Les thèmes sont abordés par chapitres dans le documentaire. Celui-ci nous fait découvrir des situations insolites : des personnes qui veulent œuvrer ensemble, se rassemblent qui autour d’un framboisier et d’autres autour d’un billet de 21 livres en passant par des fermes gérées en permaculture et qui ont un rendement plus élevé que celles qui fonctionnent en agriculture intensive à coup d’énormes machines, de pesticides et d’herbicides.
Le film n’élude pas les enjeux et peut paraître flippant, voire terrifiant à certains moments, mais en même temps, il nous ouvre les yeux et nous permet de garder l’espoir. Il n’est pas trop tard, mais il est plus que temps de mettre debout et d’agir sur le terrain, là où nous sommes.

Ce documentaire est à voir de toute urgence (il sort en France au moment même de la conférence COP21 sur le climat - en Belgique en début 2016). A voir absolument en citoyen-ne-s du monde, comme homme/femme de bonne volonté et aussi en milieu scolaire. C’est une des raisons pour laquelle je joins un excellent dossier pédagogique. A utiliser après ou avant la vision du film, en classe certes, mais aussi en famille.

Dossier pédagogique (4MB)

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57