Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Marc Francis et Max Pugh
Walk With Me
Sortie le 27 septembre 2017
Article mis en ligne le 15 juillet 2017
dernière modification le 31 juillet 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Sans cheveux, sans sexe, sans nourriture animale. Ils vivent l’instant présent.

Synopsis : Un documentaire sur un groupe de moines et de nonnes qui ont choisi de suivre le maître Thich Nhat Hanh dans l’apprentissage du bouddhisme. (ci-contre, les réalisateurs)

Narrateur : Benedict Cumberbatch

Des moines bouddhistes, ce n’est certes pas catho, ni chrétien, et le bouddhisme n’est pas une religion... mais il me semblait important de me rendre à la vision presse de ce documentaire où je m’attendais à compter le nombre de participants sur les doigts d’une main ! S’agit-il du titre ? De curiosité ou de ne pas avoir lu le synopsis et vu la bande-annonce ? Toujours est-il que nous étions très nombreux pour cette projection au milieu du mois de juillet. Autant dire que je sais peu de choses sur le bouddhisme et que même s’il faut me placer, parmi mes confrères critiques de cinéma parmi les « spécialistes » du religieux, j’atteints ici un seuil de radicale incompétence. Walk With Me n’est pas un film sur le bouddhisme ni même sur le maître Thich Nhat Hanh ou sur le Village des pruniers. C’est plutôt une marche avec ou aux côtés de moines, de moniales, de disciples, de sympathisants, de curieux. Nous sommes tous restés jusqu’au bout de ce documentaire d’un peu moins de nonante minutes. Que peut-on en dire, sinon l’étrangeté de la chose pour nous Occidentaux et que même si nous pensons connaître, nous manquons de beaucoup de clés pour comprendre le bouddhisme et ceux/celles qui le suivent ? Difficile même de juger, de coter, car nous serions là à rebours de toute la « philosophie » bouddhiste.

Tout au plus, une cloche nous rappellera qu’il faut vivre l’instant présent et rien d’autre. Mais nous aurons découvert au passage un mode de vie essentiellement respectueux de la nature et du vivant. Il faut aussi avoir « la pleine conscience » que vivre ainsi ne peut se concevoir avec la surpopulation du monde d’aujourd’hui. C’est la question du nécessaire malthusianisme que j’évoquais à propos du documentaire Qu’est-ce qu’on attend de Marie-Monique Robin. De celui de Marc Francis et de Max Pugh que l’on s’abstiendra donc de juger et de coter, nous retenons deux choses. L’image d’un moine qui baille et qui semble faire écho aux bâillements qui pourront/pourraient gagner les spectateurs. Une autre, en famille aux USA où un moine retrouve ses parents. Ceux-ci lui montrent son journal d’adolescent et l’on découvre son plan de vie, de carrière, tout un programme jusqu’à la fin de sa vie ! Et l’on se prend à réfléchir, penser, rêver lorsque l’on découvre que ces projets sont aux antipodes de ce que vit le moine aujourd’hui !

Diaporama

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB

Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.25