Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Asghar Farhadi (2011)
Une séparation
Juin 2012
Article mis en ligne le 1er septembre 2014
dernière modification le 29 novembre 2014

par Charles De Clercq
logo imprimer

JPEGJodaeiye Nader az Simin « Une séparation » est le premier film d’Asghar Farhadi que je vois. Certains acteurs ont déjà joué dans About Elly (que je dois encore visionner), pour d’autres, c’est le premier rôle.

Je ne sais si le titre iranien correspond à sa traduction en français, mais quoiqu’il en soit, « Une séparation » est bien le thème majeur du film. J’écrirais même « des séparations ».

  • - celle d’un homme et d’une femme : Nader (Peyman Moadi) et Simin (Leila Hatami) ;
  • - celle d’un vieillard atteint de la maladie d’Alzheimer d’avec le monde extérieur (un excellent Ali-Asghar Shahbazi dont c’est le premier rôle) ;
  • - celle entre femmes et hommes
  • - entre classes sociales
  • - entre un monde qui s’ouvre à la modernité et un autre régit par les lois religieuses

S’y ajoutera une autre séparation, ultime lorsque, tout à la fin, lorsque Termeth (Sarina Farhadi !) la fille de Nader et Simin doit choisir entre son père et sa mère à la demande du juge et s’en ira, passant entre eux deux sans en choisir aucun pour une voie qui ne sera pas dévoilée par le réalisateur.

Toutes ces séparations, ces tensions entre des mondes différents sont très bien rendues par Farhadi (réalisateur, scénariste et producteur). Le film dure près de deux heures. C’est probablement un peu long mais nécessaire pour mener de front plusieurs thèmes : l’histoire d’un couple, le monde moderne et ancien, le système juridique,... J’y lis aussi une distinction entre « vérité » et « réalité ».

Un thème également présent, celui de la (non) culpabilité [et de la (non) responsabilité]. S’y associe aussi celui de la réparation. La question du mensonge, autrement abordée par Abbas Kiarostami dans Nema-ye Nazdik (Close-up, 1990) est également présente dans le film.

http://www.youtube.com/embed/alh2uwztQbE
Une Séparation : Bande-annonce française - YouTube


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Third Person (Puzzle)
le 23 septembre 2014
The Shape of Water (La forme de l’eau)
le 17 janvier 2018
Home Again
le 12 janvier 2018
The Huntsman : Winter’s War (Le chasseur et la reine des glaces)
le 16 avril 2016
Suffragette
le 3 octobre 2015
Spartacus & Cassandra
le 15 octobre 2015
Le garçon et la bête (Bakemono no ko)
le 1er mars 2016
Même pas peur !
le 21 août 2015
Le temps des aveux
le 28 décembre 2014
Regression
le 11 octobre 2015
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.47