Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Elizabeth Banks (2015)
Pitch Perfect 2
Sortie le 22 juillet 2015
Article mis en ligne le 9 juillet 2015
dernière modification le 28 juillet 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

Un musical sans instruments mais pas sans voix ! 61/100

Synopsis : Les Barden Bellas sont de retour pour faire vibrer le monde dans Pitch Perfect 2, suite de The Hit Girls qui racontait l’histoire d’une bande d’adorables jeunes filles un brin marginales qui n’avaient qu’un point commun : leurs voix inoubliables lorsqu’elles chantaient ensemble et ne formaient plus qu’un. Cela fait trois ans que les Bellas se sont imposées comme le premier groupe exclusivement féminin à remporter un titre national grâce à leurs voix, leur style et leur attitude reconnaissables entre toutes. Mais lorsqu’elles se retrouvent radiées suite à un scandale qui risque de compromettre leur dernière année à Barden, nos trois championnes à l’esprit combatif estiment que, cette fois, elles ont perdu la partie. Alors qu’il ne leur reste qu’une occasion de reconquérir leur titre, les Bellas doivent se battre pour avoir le droit de concourir au championnat du monde de chant a capella de Copenhague. Entre la pression de la compétition musicale et la peur de rater leur année de terminale, les Bellas devront se serrer les coudes pour retrouver leur voix et remporter le championnat.

Acteurs : Anna Kendrick, Brittany Snow, Rebel Wilson, Elizabeth Banks.

Autant l’avouer de suite, je me suis rendu à la projection presse de film par sens du devoir ! Je n’avais pas vu le premier ? Etait-ce grave docteur ? Non me dit un confrère néerlandophone à l’entrée de la salle. Me voilà rassuré pour la compréhension, mais pas pour ce que j’allais devoir subir.

A l’arrivée, je ne suis pas déçu. Il faut bien sûr accepter les conventions du genre : musical et destiné à une cible adolescents et jeunes adultes. Ce n’est donc pas un film d’auteur, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. Ce sont les performances des actrices qui sont bluffantes (et les acteurs aussi !) : en chant tout d’abord et ensuite en chorégraphie et danse. Le film sera plutôt une succession d’images sur le modèle de clips sur MTV, avec des inserts (ou l’inverse !) de scènes de la vie universitaire américaine - largement fantasmée et romancée - avec les clichés habituels. Il y a aussi la crudité du langage, mais beaucoup moins que dans d’autres films américains. Il faut aussi accepter le fait que les acteurs ont 5 à 10 ans de plus que le rôle des adolescents qu’ils interprètent. On se laissera alors happer par la musique, en même temps que l’on ne pourra s’empêcher de sourire voire de rire à certains dialogues qui jouent notamment dans le domaine de l’autodérision.

Il va de soi que l’histoire est cousue de fils blancs et le scénario nous guide sur des rails vers un happy end final. Dès le début on se rend compte qu’il y aura des épreuves, des hauts et des bas, des tensions dans le groupe, des rivalités au sein même des Bella et que malgré la performance des DSM (bluffante au demeurant) ce seront les filles qui vont gagner [1].

J’ai été bluffé par le championnat final. J’avais l’impression que l’on avait tourné ces scènes avec un vrai public de milliers de personnes dans le cadre d’un festival ce à quoi d’autres confrères faisaient état de quelques centaines de figurants et que c’est la façon de filmer qui donnait l’impression d’un public important. Et pour une fois, les chiffres de la police seront les bons [2] ! En effet, ce sont des milliers de fans qui ont joué les figurants.
En voici les détails, extraits du dossier presse :

Des figurants deviennent acteurs !

Durant le tournage, en juin 2014, un appel a été lancé aux fans pour les inviter à se rendre pour un tournage de nuit à Highland Road. Les producteurs s’attendaient à un public de moyenne importance, mais quelle ne fut pas leur surprise ! « J’ai entendu dire que quand on a reconstitué la scène du championnat, il s’agissait de la plus grande jamais vue en Louisiane. On a eu des milliers de figurants dans un champ et une immense scène ; c’était un événement important pour un petit film », explique Brooks, un des producteurs.

Ce qui n’était qu’au départ qu’un rassemblement de figurants se rendant à un concert est devenu un événement bien plus important. « Après la première chanson, les figurants ont arrêté de faire de la figuration et se sont mués en une foule bien réelle qui montrait qu’elle adorait ce que les filles étaient en train de faire. C’était franchement réjouissant et j’espère que cela augure de la réaction enthousiaste du public. C’était génial de voir cette transition entre le fait d’être là pour travailler au plaisir d’assister à un super-concert. Les jeunes criaient leurs encouragements et applaudissaient alors qu’on ne leur avait pas demandé de le faire. C’était complètement spontané et a dépassé toutes nos attentes », analyse-t-il encore. Préparez-vous à un concert de folie de la part des Bellas, mais sachez quand même que les DSM, rivaux de taille, passent sur scène avant les filles et livrent une performance d’anthologie ! Hjort Sørensen se souvient de cette journée si particulière : « L’expérience qui m’a le plus marquée, c’est sans aucun doute le championnat du monde devant au moins 3 000 personnes qui nous ont vraiment portés. J’espère qu’ils ont conscience que grâce à eux nous étions encore meilleurs. On voulait tout leur donner car ils nous ovationnaient. Quelle excitation ! Tourner à 9 ou 10 heures du soir jusqu’au petit matin en attendant que le soleil se lève, avec la foule qui en voulait toujours plus, pleine d’énergie et de bonne humeur : ça nous a donné la pêche. C’était incroyable ».

Mise à jour : Après la projection, je suis allé acheter Pitch Perfect (The Hit Girls) que j’ai visionné hier soir. Ma cote : 66/100. La réalisatrice du volet 2 y était déjà actrice, puisque Elizabeth Banks joue le rôle de la commentatrice TV.

Diaporama
NB : Les photos sont sous ©. Voir le détail dans ce fichier PDF

Bande-annonce :

Notes :

[1(Oh quoi, je ne devais pas l’écrire ?!)

[2Pour comprendre l’allusion, il faut savoir que j’étais Officier de police judiciaire avant d’être prêtre catholique !


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Tu veux... ou tu veux pas ?
le 28 septembre 2014
Saul fia (Son of Saul / Le fils de Saul)
le 21 octobre 2015
Walk With Me
le 15 juillet 2017
Mommy
le 7 octobre 2014
CHIPs
le 21 mars 2017
What We Do in the Shadows (Vampires en toute intimité)
le 9 janvier 2015
Sangue del mio sangue
le 24 novembre 2016
Gus, petit oiseau, grand voyage
le 13 février 2015
Much Loved
le 20 septembre 2015
Miss Julie (Mademoiselle Julie)
le 13 novembre 2014


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57