Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour les radios RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
Logan Lucky
Réalisateur : Steven Soderbergh
Article mis en ligne le 4 décembre 2017
dernière modification le 5 août 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Même si certains détails du plan restent suspects, on ne peut que constater l’efficacité du scénario, adapté ici par un Soderbergh qui s’y connaît dans le genre. Espiègle et énergique, « Logan Lucky » est un moment de cinéma non-déplaisant. - 13/20

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 01 novembre 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • Matt Damon et Michael Shannon devaient être les interprètes principaux du film, mais ont dû décliner pour des raisons d’emploi du temps ;
  • le scénario du film a été écrit par une amie du couple Soderbergh/Asner, Rebecca Blunt, qui espérait juste avoir un avis sur son histoire en le transmettant au réalisateur, alors à la retraite cinématographique, mais qui ne voyait personne d’autre que lui pour le mettre en images ;
  • film financé de façon complètement indépendante, sans l’aide des studios, et distribué aux Etats-Unis par une nouvelle société créée par Steven Soderbergh, en association avec Bleeker Street.

Résumé : Deux frères pas très futés décident de monter le casse du siècle : empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…

La critique

Malgré sa promesse de ne plus mettre en scènes de longs-métrages pour le cinéma afin de se consacrer pleinement à la télévision, Steven Soderbergh est, depuis, tombé sur le scénario de « Logan Lucky », soit un casse réalisé par deux frangins bras cassés, à l’aide d’une fine équipe qui s’y connait dans le milieu... Pas étonnant donc de le retrouver à la réalisation de ce film, non loin sans rappeler sa trilogie « Ocean’s » (que l’on ne présente plus).

Ce qui a motivé Soderbergh, c’est le point de départ de ces anti-héros, la fratrie Logan, qui n’a ici ni argent, ni technologie pour mettre en place leur braquage, mais bien une fine équipe pour y parvenir, dont Joe Bang, le meilleur dynamiteur de coffre-fort, mais alors en prison, duquel ils devront d’abord l’en sortir, comme si de rien n’était (avant qu’il ne retrouve sa cellule, une fois le casse accompli).

À travers ce détournement d’argent (d’une et lors d’une course automobile), les frangins vont dresser un doigt d’honneur à leur condition d’hommes (et femmes) délaissés dans une Amérique profonde plus que jamais contemporaine.

Avec ce film, Soderbergh voyage, certes, en terre connue, mais le fait avec savoir-faire, à l’aide d’un montage sans temps-mort, permettant de mettre efficacement en place leur plan, et une mise en scène jouant sur les ellipses et les flash-back, desquels le spectateur ressort gagnant, étant donné que c’est à lui de jouer avec les pièces du puzzle, pour alors comprendre et découvrir les secrets de leur stratège.
Dans l’ensemble, même s’il sent le déjà vu, « Logan Lucky » est plutôt sympathique à regarder, non pas seulement pour le côté enlevé de son braquage, mais aussi parce qu’il permet à ses personnages d’exister au-delà. Le quatuor Tatum-Driver-Keough-Craig, s’il ne brille pas par l’originalité de ses personnages, est agréable à suivre.

Ensuite, si l’on tourne autour de la légère satire sociale, c’est surtout dans le registre de la comédie que Soderbergh installe son film tout du long, et notamment vis-à-vis de certains personnages secondaires, dont notamment un responsable de prison désinvolte usant d’un gros alibi à son escient, ou encore l’agent spécial Sarah Grayson, chargée de l’enquête, mais cabotinant quelque peu, et incarnée par Hilary Swank, dont on n’avait plus le joli minois depuis un petit moment.

Diaporama

 <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='282' />  <br width='500' height='384' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='282' />  <br width='500' height='258' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='278' />  <br width='500' height='332' />  <br width='500' height='284' />  <br width='500' height='269' />  <br width='500' height='267' />  <br width='500' height='334' />

Bande-annonce :

Lien vers la critique de Cinécure



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Happy End
le 7 novembre 2017
Budapest
le 13 juillet 2018
Thor Ragnarok
le 7 novembre 2017
C’est Tout Pour Moi
le 11 décembre 2017
Plonger
le 16 décembre 2017
Une part d’ombre
le 26 avril 2018
Mon garçon
le 9 octobre 2017
Jeune Femme
le 11 novembre 2017
The Only Living Boy In New York
le 16 octobre 2017
Une famille syrienne - le film / InSyriated
le 1er novembre 2017
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.0