Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour les radios RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
La Prière
Réalisateur(s) : Cédric Kahn
Article mis en ligne le 26 avril 2018
dernière modification le 29 juillet 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

« La Prière », c’est le chemin de croix d’un toxicomane, qui illustre la rédemption par la foi, tout en restant très terre-à-terre sur la question, autrement dit au sens large du terme. Le dénouement en est d’ailleurs le parfait représentant, lui qui est résolument en accord avec la personnalité, la fougue de son personnage, et même son destin, qu’on pouvait facilement identifier au départ. Finalement, il est davantage question ici d’un récit qui illustre la croyance en l’homme et ses capacités, ses forces, plutôt que de notre lien à la religion. - 13/20

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 21 mars 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • Ours d’argent du meilleur acteur à la dernière Berlinale pour le jeune Anthony Bajon, interprétant ici le rôle principal ;
  • Cédric Kahn, réalisateur et co-scénariste du film, est agnostique, ce qui n’a pas été un obstacle pour ce dernier, pour qui « la foi est une affaire intime qui (...) dépasse largement le cadre des religions ».

Résumé : Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière. Il va y découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour, et la foi…

La critique

Il n’y a pas qu’en cure de désintoxication que l’on peut se soigner des substances. Non, il y a aussi ces lieux d’isolements radicaux, situés à l’abri de la cigarette, de l’alcool, de la télévision, ou encore des filles. Cédric Kahn (réalisateur de « La Vie Sauvage ») nous emmène dans l’un d’eux, à la rencontre de Thomas, un toxicomane qui tente d’y sauver sa peau. Aidé et guidé par d’autres jeunes de la communauté chrétienne dans laquelle ils résident, Thomas devra y faire preuve de sang-froid et d’écoute s’il veut s’en sortir, et ainsi apprendre à se (re)construire. Aujourd’hui encore, ces endroits reculés dans les montagnes restent le dernier salut pour la vie de ces jeunes, qui n’ont dès lors pas d’autres choix que de se plier aux exigences « de la maison », là où celles du monde extérieur s’arrêtent.

Malgré des débuts violents, et un parcours sinueux, Thomas trouvera en la foi une nouvelle quête à sa vie, soit celle de prendre conscience de son esprit, et de son corps. Ainsi, dans sa désormais contemplation des réalités que lui offre la vie par son rapport à la foi grandissant, son personnage se rapprochera irrémédiablement d’une force invisible, nommée Dieu, venant donc à en ressentir une connexion spirituelle...

Anthony Bajon attire d’emblée l’intérêt du spectateur dans son personnage, que ça soit par son physique marqué, que par ses gestes et paroles brusques. Même si on ne sait finalement pas grand-chose sur lui, on devine facilement par quelles épreuves il a dû passer pour en arriver là. Intense et profondément humain, le visage de Thomas ne s’oublie pas d’aussitôt.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Lucky
le 26 avril 2018
Ma Reum
le 26 juillet 2018
Wind River
le 25 octobre 2017
The Rider
le 26 avril 2018
Eva
le 26 avril 2018
Good Time
le 22 octobre 2017
Le jeune Karl Marx
le 30 octobre 2017
Tully
le 18 juillet 2018
Pour le Réconfort
le 26 avril 2018
Jurassic World 2 : Fallen Kingdom
le 17 juin 2018
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.0