Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Mohamed Hamidi
Une Belle Équipe
Sortie du film le 15 janvier 2020
Article mis en ligne le 17 janvier 2020

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • moins d’un an après la sortie de son précédent film « Jusqu’ici tout va bien », Mohamed Hamidi (« La Vache ») est déjà de retour dans les salles obscures avec son quatrième long métrage.

Résumé : Après une bagarre, toute l’équipe de foot de Clourrières est suspendue jusqu’à la fin de la saison. Afin de sauver ce petit club du Nord qui risque de disparaître, le coach décide de former une équipe composée exclusivement de femmes pour finir le championnat. Cette situation va complètement bouleverser le quotidien des familles et changer les codes bien établis de la petite communauté...

La critique de Julien

Dans le paysage très chargé des sorties de comédies françaises, il y en a une (de plus) qui sort cette semaines-ci au cinéma, et qui risque de passer inaperçu. Pourtant, « Une Belle Équipe » a du mérite, contrairement à la majorité de sa promo.

D’emblée, « Une Belle Équipe » n’est pas le premier film de sa catégorie à courir après un ballon au féminin. Souvenez-vous, en avril 2018, le premier film du réalisateur Julien Hallard revenait sur la naissance et la reconnaissance de la première équipe de football féminin française à Reims, datant de 1969. Très prometteur, « Comme des Garçons » ne reflétait pourtant pas le combat mené par ces femmes (et leur entraîneur) pour faire reconnaître leur droit de pratiquer ce sport aux yeux de la Fédération Française du Football. En effet, cette comédie, peu drôle et assez molle du genou, ne procurait pas l’effet escompté, passant à côté du goal, en ne se focalisant pas sur les bonnes figures, ni sur l’esprit du groupe de l’équipe. Alors certes, on n’est pas là pour comparer le nouveau film de Mohamed Hamidi à celui-ci, mais on y a pensé tout de suite. A l’opposé, son film est une réussite, sans être pour autant adapté d’une histoire vraie...

Le pitch de départ est très simple sur papier, pour une réalité sur terrain plus compliquée ! Nous sommes alors à Clourrières, un petit village ouvrier et fictif du Nord de la France. La SPAC, soit l’équipe de football officielle, qui vient de fêter ses nonante ans d’existence, vient de se retrouver exclue du championnat jusqu’à la fin de la saison malgré les trois matchs restant à disputer cette saison, et cela à la suite d’une énième bagarre en plein match. Mais c’est sans compter sur la fille de Marco, l’entraîneur, qui, afin de sauver le club, propose à son père de former une nouvelle équipe, mais un peu particulière, puisqu’elle ne sera composée que de femmes, c’est-à-dire celles des joueurs exclus, ainsi que d’autres prétendantes... Comme on dit, qui ne tente rien n’a rien. Et en l’occurrence, rien n’est plus important pour Marco et ces femmes de sauver l’équipe, et de terminer le championnat, ce qui ne sera évidemment pas de l’avis de tout le monde, dont des maris et du président du club...

Sans tomber dans la caricature malgré quelques poncifs (les hommes sont débordés à la maison), Mohamed Hamidi parvient à donner le « la » à cette bande de femmes plutôt fortes, et à les faire exister à l’écran. Chacune d’elle a alors son mot à dire face à l’attitude parfois déplacée de leur homme, comme par rapport à leur irrespect, leur jalousie, ou encore leur manque d’encouragement. Car c’est bien connu, voire les femmes réussir là où les hommes n’y sont pas arrivés n’est pas envisageable à leur regard... C’est même plutôt gênant va-t-on dire, voire ça peut créer une certaine folie pour certains, ce qui est assez... fou ! Très vite, ces joueurs en oublieront même le but premier du geste de leurs femmes, pour alors leur mettre des bâtons dans les roues, ainsi et surtout qu’à Marco.

D’une pierre deux coups, Mohamed Hamidi offre cette fois-ci une confrontation entre les hommes et les femmes (après le Maghreb et la France dans « La Vache », et les banlieusards et les bobos dans son précédent film), et cela dans un milieu sportif qui peine encore à accepter la mixité, excepté dans des championnats amateurs, ou si les joueurs ont moins de quinze ans. En témoigne le retour des représentants de la Fédération Française du Football, pas très emballés par l’idée de Marco, lesquels se mettent même à rire en l’apprenant...

Par rapport à cette idée, le cinéaste n’offre pas que des tirs au but à ses personnages, mais bien des cartons rouges. Car tout ne sera pas si rose, ni si tendre pour eux... Malgré cela, la force de cette « belle équipe », c’est justement sa cohésion, son combat, et sa détermination, plus puissante que tout le reste. En cela, le cinéaste réussit à créer de beaux moments, lequel dirige ses acteurs et actrices avec répartie et luminosité, allant de Céline Sallette (qu’on adore), Sabrina Ouazani à Laure Calamy. Sans non plus tomber dans les facilités et prévisibilités que soulèvent une telle histoire, Mohamed Hamidi offre alors une belle leçon de vie et de partage à ses personnages, lesquels finiront par se rapprocher, sans pour autant réussir à renverser les ordres et droits sexués établis « tout en haut ».

On ne va pas se mentir, et dire tout simple qu’on n’attendait pas grand-chose de cette comédie. Comme quoi, le cinéma français peut encore nous surprendre. Et on en dira tout autant de Kad Merad ! En effet, l’acteur offre ici une interprétation solide d’un entraîneur engagé, qui ne se laissera alors pas influencer par les menaces extérieures, pourtant très proches, bien que soutenu par son père surnommé « Papy » (André Wilms), apprécié de tous, et son ami et collègue de travail Mimil (lban Ivanov), le boulet de service. Loin du comique ou plutôt du clown qu’on lui connaît, l’acteur y est donc aussi pour quelque chose dans la réussite de cette aventure.

Bande-annonce :

https://www.youtube.com/embed/aBW9pX1d_Mk
UNE BELLE EQUIPE - Bande annonce - Au cinéma le 15 janvier - YouTube


Espace rédacteurs RSS

2014-2020 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.48