Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

ANNULATION !
Pelechian et Paradjanov, deux cinéastes arméniens majeurs
Les 2 et 3 octobre 2015
Article mis en ligne le 22 septembre 2015
dernière modification le 29 septembre 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

Pelechian confirme sa venue pour les 2 et 3 octobre, en place des 16 et 17 septembre. BOZAR CINEMA est très honoré d’accueillir le réalisateur arménien lors de sa première venue à Bruxelles. Considéré comme un génie du montage, le réalisateur viendra présenter ses œuvres les plus représentatives.

Les 2 et 3 octobre 2015, BOZAR CINEMA accueille le réalisateur arménien Artavazd Pelechian lors de sa première venue à Bruxelles. Considéré comme un génie du montage, le réalisateur viendra présenter ses œuvres les plus représentatives.

BOZAR CINEMA profitera de l’occasion pour mettre également à l’honneur Sergueï Paradjanov, autre réalisateur arménien incontournable, avec la projection de la copie restaurée de Sayat Nova. La séance sera introduite par l’artiste Sarkis. (29.09.15)

Enfin, la Villa Empain inaugurera au même moment l’exposition « Sarkis avec Paradjanov » vis-à-vis inédit des œuvres des deux artistes (24.09.15 > 24.01.16).

Paradjanov (droite) et Pelechian (gauche) - (c) All Rights Reserved

Au nombre de treize, les films de Artavazd Pelechian, ce grand représentant de l’école du cinéma soviétique, né en à Leniakhan en 1938, mêlent images d’archives et documentaires de la vie quotidienne, musique et bruitage. Ils font appel au « montage à distance », une technique singulière développée par l’artiste consistant à éloigner des images qui se répondent par l’insertion de plans étrangers. Il en résulte un cinéma muet toutefois tourné vers l’avenir, à la fois poétique, expérimental et humaniste. Occultée pour des raisons politiques, sa production ne sera redécouverte que sur le tard, grâce à des monuments du cinéma tels que le Festival du Film de Rotterdam, le critique Serge Daney, ou encore Jean-Luc Godard, qui verra en Artavazd Pelechian « le plus grand cinéaste du monde ». Sa présence exceptionnelle en nos murs et la projection de ces œuvres magistrales ont été rendue possible grâce au soutien de la Fondation Boghossian.

Considéré comme un des cinéastes majeurs du cinéma moderne, Sergueï Paradjanov (1924-1990), s’est fait connaître en 1964 par son film Les Chevaux de feu. Mais c’est Sayat Nova, réalisé en 1968, consacré à la vie du poète arménien, qui affirme de manière éclatante son écriture personnelle, poétique et allégorique, d’une beauté visuelle sidérante. Ce film qui échappe aux canons de l’art officiel ne bénéficiera pas d’une distribution sur l’ensemble du territoire soviétique, et Paradjanov sera emprisonné dans un camp à « régime sévère » de 1973 à 1977, suscitant une mobilisation internationale dans les milieux artistiques. Dès ses années de prison, il réalise une œuvre plastique singulière, composée de collages, de boîtes, de poupées, de chapeaux, à la manière, dit-il, de « films condensés ». L’essentiel de sa production est désormais conservé dans le musée qui lui est consacré à Erevan (Arménie). Il tournera encore deux films : La Légende de la forteresse de Souram (1985) et Achik Kérib (1988), inspirés de la diversité ethnique et culturelle du Caucase. Il s’éteint en 1990 lors du tournage du film Confession.

Dans le cadre de la commémoration du centenaire du génocide des Arméniens.

Informations pratiques

16 septembre (19h) – Palais des Beaux-Arts/Studio

  • Projection & Master Class avec Artavazd Pelechian animée par Rémi Fontanel – Université de Lyon (traduction simultanée vers le français par Serve Avédikian).
  • Les Saisons (1972, 30’)
  • Notre Siècle (1982, 50’)

17 septembre (20h) – Palais des Beaux-Arts/Studio

  • Introduction par Artavazd Pelechian
  • Les Habitants (1970, 10’)
  • Les Saisons (1972, 30’)
  • Fin, (1992, 8’)
  • Vie, (1993, 7’)
    Prix
    € 8 & 6 euro /séance
    PASS € 12 & 10 euro
    Sans dialogues

29 septembre (20h) – Palais des Beaux-Arts/Salle M

  • « Sayat Nova » de Sergei Paradjanov (1968). Introduction par l’artiste Sarkis
  • Prix : € 8 & 6 euro /séance
  • Langues : arménien/russe avec sous-titres français.

Coproduction : BOZAR CINEMA / Fondation Boghossian
Info & Tickets : +32 (0)2 507 82 00 – www.bozar.be

Exposition « Sarkis avec Paradjanov » - 24.09.2015 > 24.01.2016
Fondation Boghossian
Villa Empain, Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles
info boghossianfoundation.be
www.boghossianfoundation.be





Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31