Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Quentin Reynaud
5eme Set
Date de sortie : 16/06/2021
Article mis en ligne le 2 juin 2021

par Charles De Clercq

Synopsis : A presque 38 ans, Thomas est un tennisman qui n’a jamais brillé. Pourtant, il y a 17 ans, il était l’un des plus grands espoirs du tennis. Mais une défaite en demi-finale l’a traumatisé et depuis, il est resté dans les profondeurs du classement. Aujourd’hui, il se prépare à ce qui devrait être son dernier tournoi. Mais il refuse d’abdiquer. Subitement enivré par un désir de sauver son honneur, il se lance dans un combat homérique improbable au résultat incertain...

Acteurs : Alex Lutz, Ana Girardot, Kristin Scott Thomas, Quentin Reynaud, Damien Gouy

Le film se termine par une balle de tennis lancée en l’air dont on ne sait ce dont il advient, rappelant le plan inaugural, analogue, voire identique. Au centre, l’histoire de Thomas, en fin de carrière sportive (dont on sait que c’est à la mi-trentaine que le déclin commence dans de nombreux sports. Ici, Thomas est justement à l’image de ces nombreux joueurs qui n’ont jamais été au top niveau, sans démériter mais sans briller. Ils sont els nombreux anonymes qui doivent participer à des tournois pour être dans le classement, sans que cela leur rapporte quelque chose quand les frais ont été décomptés. Mais tel n’est pas vraiment l’enjeu de ce film qui se concentre sur un joueur qui veut mener un baroud d’honneur, voire espérer aller plus loin, comme si de rien n’était, que l’âge et les blessures n’étaient pas là... Face à lui, outre ses amis, il y a son épouse, ancienne joueuse (Ana Girardot) et plus encore sa mère (Kristin Scott Thomas) un brin toxique, avec laquelle Thomas (Alex Lutz) entretient une relation complexe. L’essentiel du film tiendra dans ces relations entre les membres de ce trio, pour nous mener aux vingt dernières minutes du film qui montrent le match de retour de Thomas, filmé sous tous les angles et... à Roland-Garros (une première). Alex Lutz n’a jamais joué au tennis et il a dû suivre un entrainement intensif avant le film, ne serait-ce que pour apprendre une gestuelle élémentaire qui paraisse crédible à l’écran. L’acteur est doublé à l’écran par un vrai joueur de tennis (il s’agit de Frédéric Petitjean, qui a été choisi « pour son niveau de jeu impressionnant et sa ressemblance physique ». Son partenaire de jeu, Damien Thosso dans le film, est lui interprété par le tennisman Jurgen Briand.

Le film devrait plaire aux amateurs de tennis (et plus particulièrement au moment où il sort... peu après le tournoi de Roland Garros !), aux fans d’Alex Lutz, qui, une fois encore, montre de nouvelles facettes de ses talents d’acteurs, mais aussi pour la réalisation de Quentin Reynaud dont c’est la première réalisation où il est seul aux commandes. L’on retiendra en particulier le match final, sa chorégraphie, le montage qui alterne les plans du publics, des acteurs en plan large (et tout particulièrement sa doublure Frédéric Petijean), les gros-plans, le tout tourné indépendamment en plusieurs jours. Enfin, l’on appréciera la scène finale, qui laisse le résultat en suspens, laissant libre cours à l’imagination du spectateur et place au rêve de Thomas sur le court !



Espace privé RSS

2014-2023 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.75