Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Oscar Spierenburg (2013)
Vanitas
Sortie ???
Article mis en ligne le 23 juin 2015
dernière modification le 8 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Sarah, une jeune restauratrice d’art, fait un stage à Paris. Tout se passe bien, mais l’ambiance change brusquement quand elle découvre des copies de chefs d’œuvre célèbres. Le remplacement des originaux se réalise pendant la restauration. Sarah rentre en Belgique à la recherche des pratiques d’un groupe secret qui s’appelle « Les amis des maîtres », référant aux maîtres comme Rembrandt et Rubens.

Avec sa meilleure amie Valérie, elle plonge dans le monde ambigu de l’art, un monde qu’elle avait tendance à idéaliser. Combien son père, un grand restaurateur lui même, sait-il de la fraude ? L’ancien collègue de son père, Van der Veken, est-il au courant ? Et quelles seront les conséquences si Sarah révèle un des secrets les mieux conservés dans l’histoire de l’art occidentale, le projet « Vanitas » ?

Acteurs : Manon Verbeeck, Laura Verlinden, Dirk Roofthooft, Pjeroo Roobjee, Erico Salamone, Benjamin Ramon…

Vanitas est un film sur le monde de l’art d’aujourd’hui. Le film, aborde à quel point il est important de savoir ce qui est « authentique » de ce qui est « faux », ce qui est « réel » de ce qui est « irréel ».
L’histoire est celle de Sarah, une jeune femme, qui suit les traces de son père, restaurateur de tableau et est confronté aux copies de chefs-d’œuvre. Elle décide donc de chercher la terrible vérité de ce monde qu’elle idéalisait.

Une intéressante réflexion sur le vrai/faux qui débute comme un documentaire et se termine sous forme de thriller.

La fin de l’intrigue nous fait découvrir que l’interprétation des faits et des intentions peut mener à des effets pervers ou contre-productifs et qu’en tout cas, il vaut mieux parler franchement plutôt que de penser que l’on comprendra sans explications (ainsi envoyer sa fille à Paris sans donner le but est ici un élément qui va mener à la perte… définitive d’œuvres d’art).

Dommage que le réalisateur se complaise à plusieurs effets de style (ralentis ou autres) inutiles qui nuisent à la fluidité du film.



Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7