Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Arthur de Pins Alexis Ducord
Zombillenium
Sortie le 18 octobre 2017
Article mis en ligne le 22 septembre 2017
dernière modification le 30 octobre 2017

par Charles De Clercq

Synopsis : Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu’à l’arrivée d’Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?

Nous avions assisté à la vision presse du film, par « devoir » de critique, pensant y voir un film d’animation pour les petits et sans en attendre plus que cela. Nous ignorions donc qu’il s’agissait d’une adaptation cinématographique de la bande dessinée franco-belge de Arthur de Pins qui se joint ici à Alexis Ducord pour réaliser et scénariser ce film. Finalement aucun regret, bien au contraire. Nous avons découvert un bon et « beau » film, intelligemment construit qui parlera aux jeunes (pas trop) et aux adultes. Sans pouvoir spécifier jusqu’où va l’adaptation par rapport à la BD et comment celle-ci se différencie, le cas échéant, nous avons apprécié les divers portraits : celui d’un père, d’une petite fille, mais aussi de nombreux personnages de ce parc d’attraction ou s’opposent ou collaborent des zombies et des vampires. L’univers qui s’y déploie est une occasion de réfléchir sur nos propres sociétés, et est occasion de conclure le film par une touche morale. On s’attachera d’abord et détestera ensuite M. Béhémoth, le vampire, qui a des allures de joli garçon à baffer (comme Ken avec Barbie). Un parc d’attractions qui est donc miroir de nos propres débordements humains et qui permettra de découvrir un film au premier degré, pour l’histoire, mais aussi au deuxième degré, permettant une réflexion en famille sur le monde dans lequel nous vivons et proposons pour les générations futures !

Diaporama

 <br width='500' height='681' />  <br width='500' height='271' />  <br width='500' height='271' />  <br width='500' height='271' />  <br width='500' height='271' />  <br width='500' height='271' />  <br width='500' height='271' />  <br width='500' height='316' />

Bande-annonce :

Lien vers la critique de Julien Brnl



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

The Lobster
le 30 septembre 2015
Sauver ou périr
le 17 novembre 2018
Die Göttliche ordnung (Les conquérantes)
le 25 novembre 2017
Café Society
le 13 mai 2016
Il Ciudadano Ilustre (Citoyen d’honneur)
le 16 avril 2017
Lion
le 28 janvier 2017
Timgad
le 14 février 2017
Hippocrate
le 1er septembre 2014
GUY
le 26 août 2018
La glace et le ciel
le 12 septembre 2015
RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.93