Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Ben Palmer (2015)
Man Up
Sortie le 10 juin 2015
Article mis en ligne le 31 mai 2015
dernière modification le 16 juin 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

62/100

Synopsis : Une femme célibataire prise à tort pour le blind date d’un inconnu, finit par trouver le petit ami parfait.

Acteurs : Simon Pegg, Lake Bell, Ophelia Lovibond, Olivia Williams, Rory Kinnear, Dean Charles Chapman, Ken Stott, Stephen Campbell Moore, Harriet Walter.

Ben Palmer est un réalisateur anglais qui vient du monde des séries TV. C’est ici son premier long métrage. Il s’agit d’une très agréable comédie romantique anglaise, curieusement très, très grivoise ! C’est un peu comme si le meilleur des comédies britanniques avait fusionné avec le pire de certaines d’origine américaine.

L’histoire est toute simple : l’amour arrive quand on ne s’y attend pas, par le plus grand des hasards. Ici, Lake Bell (Américaine qui prend ici un très bon accent anglais), interprète Nancy. Nous la découvrons devant son miroir, soliloquant : c’est son principal interlocuteur et elle est sa seule auditrice. C’est qu’elle est encore célibataire, terriblement maladroite, âgée de 34 ans. Autant dire qu’elle a l’impression que l’amour c’est terminé ! Elle prend le train pour se rendre au quarantième anniversaire de mariage de ses parents ; elle doit y faire un discours.Sa grande soeur Elaine (Sharon Horgan), mariée, elle, l’attend pour cette fête.

En cours de voyage, dans le train, elle fait la connaissance de la ravissante Jessica (Ophelia Lovibond), la vingtaine, adepte de triathlon, au romantisme un peu « cucul ». Elle a un rendez-vous à la gare de Waterloo avec un homme à qui un de ses amis l’a recommandée. Un signe, un livre à la main (improbable ! J’en ai même oublié le titre). La jeune nunuche, à l’arrivée du train en gare, oublie son livre, garant de la reconnaissance pour le rendez-vous. Nancy, ni une ni deux, prend le bouquin et suit Jessica pour le lui rendre... mais ne la trouve pas, car cette dernière s’est déjà dirigée dans une librairie pour en ressortir avec le même bouquin.

Pendant ce temps, Nancy, comme par hasard se trouve sous l’horloge - c’était le point de rencontre - et se trouve face à face avec Jake (Simon Pegg). On se doute du quiproquo qui va s’ensuivre. Nancy acceptera d’être Jessica... et notre Jack, éblouit, ne verra pas qu’elle a dix à quinze ans de plus que la dulcinée attendue ! L’amour est aveugle ! L’amour, oui. Nous sommes dans une « rom-com » ! Donc, on se doute que l’amour sera vainqueur, tout à la fin, après avoir traversé beaucoup d’embûches, parfois avec des situations grivoises et un vocabulaire que l’on attend pas habituellement chez les Anglais. Mais, bon, on peut passer là-dessus, pour s’attacher à se couple improbable et très mignon, d’autant qu’ils sont tous deux dans la même tranche d’âge et pas mal d’affinités.

Une des embûches de l’histoire est la rencontre avec Sean (Rory Kinnear), une ancienne connaissance de lycée, ancien amoureux de Nancy et qui, au bowling, se rend compte que Nancy n’est pas la Jessica de jack va en profiter pour faire du chantage. Il sera odieux, très odieux et profitera de toutes les situations pour faire avorter la rencontre Jack et Jessica. Je vous laisse le soin de découvrir quelques gags à l’écran qui vous permettront de joyeusement détester le Sean en question.

Le film nous montre donc la naissance de cet amour, la perte de celui-ci, une nouvelle quête, et, en parallèle, la fête de quarantième anniversaire. La fin du film (oui, soyez sans crainte, c’est un happy end) verra deux partys, une d’aîné et l’autre d’adolescents, le tout se terminant de façon très chorale.

En résumé, une belle histoire d’amour, tendre, mignonne, un brin grivoise, où l’amour est vainqueur, que l’on dégustera pendant un peu moins de 90 minutes, mais que l’on oubliera probablement assez vite.

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Suite française
le 7 février 2015
Dheepan
le 17 août 2015
Même pas peur !
le 21 août 2015
Coexister
le 21 septembre 2017
Ida
le 1er septembre 2014
Macondo (Le petit homme)
le 1er avril 2015
Una Mujer Fantástica (Une femme fantastique)
le 13 août 2017
El Club
le 16 octobre 2015
Casus Belli. Les sentiers de la paix.
le 13 septembre 2014
All Roads Lead To Rome
le 29 mai 2016


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57