Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews sur la radio RCF Bruxelles (celle-ci n’est aucunement responsable du site ou de ses contenus et aucun lien contractuel ne les relie). Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques et en devient le principal rédacteur depuis 2022.

Un film d’Albert Dupontel
Ne passez surtout pas ce “Second tour”
Sortie le 1er novembre 2023
Article mis en ligne le 2 novembre 2023

par Delphine Freyssinet

Synopsis : Journaliste politique, placardisée pour avoir été trop (im)pertinente face à un homme influent, Nathalie Pove végète à la rubrique football de sa chaîne d’infos en continu. Elle sort soudainement du “purgatoire” - il n’ y personne d’autre - et décroche ce qui est considéré comme le Graal : suivre l’entre-deux tours de la campagne présidentielle. Le favori est Pierre-Henry Mercier, héritier d’une puissante famille française et novice en politique. Troublée par ce candidat qu’elle a connu moins lisse, Nathalie Pove se lance dans une enquête étonnante, flanquée de Gus, son fidèle cameraman.

Casting : Albert Dupontel, Cécile de France, Nicolas Marié, Bouli Lanners

Comment se “fabrique” un candidat à la présidentielle ? C’est la question salutaire que pose Albert Dupontel dans ce qui est autant un thriller palpitant qu’une fable politico poétique et familiale déjantée.

Dans “Second Tour”, il décortique, de façon implacable, les liens troubles entre finance, politique et empire médiatique. En journaliste en disgrâce, qui se retrouve à couvrir l’entre deux tours et enquêter sur le candidat donné favori - Albert Dupontel, qui excelle à souffler le chaud et le froid - Cécile de France est désopilante. Mention spéciale à Nicolas Marié (déjà dans “Adieu les cons”) - Gus, son complice caméraman - absolument hilarant, en supporter de football, capable de décrypter n’importe quelle stratégie, et irrésistible dans la scène d’anthologie des labiales.
Aucune baisse de rythme dans l’humour, c’est virevoltant, rocambolesque, burlesque, les dialogues sont ciselés.

Jouissif et brillant.

Volontairement, je n’en dis pas plus, car trop dévoiler serait gâcher le plaisir immense pris devant ce film, qui se déguste un peu comme le calendrier de l’Avent : il y a une surprise derrière chaque petite fenêtre.



Mentions légales Espace privé RSS

2014-2024 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.1.4