Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews sur la radio RCF Bruxelles (celle-ci n’est aucunement) responsable du site ou de ses contenus et aucun lien contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques et en devient le principal rédacteur depuis 2022.

Laura Terruso
Mon Père et Moi (About My Father)
Sortie du film le 14 juin 2023
Article mis en ligne le 25 juillet 2023

par Julien Brnl

Genre : Comédie

Durée : 89’

Acteurs : Robert De Niro, Sebastian Maniscalco, Kim Cattrall, Leslie Bibb, David Rasche...

Synopsis :
Lorsque Sebastian annonce à son père Salvo, Italien aux valeurs traditionnelles, qu’il va demander sa petite amie en mariage, Salvo insiste pour passer un week-end chez les parents de sa future belle-fille, américaine et fière de l’être. La réunion de famille tourne rapidement en clash culturel où père et fils découvrent la véritable définition du mot famille.

La critique de Julien

Inconnu dans nos contrées, Sebastian Maniscalco est un humoriste américain né de parents immigrés siciliens, lequel a notamment joué des seconds rôles au cinéma, et cela notamment dans "Green Book" (2018) de Peter Farrelly, et "The Irishman" (2019) de Martin Scorsese, où il jouait le gangster Joe Gallo). Or, depuis 2018, un projet cinématographique vaguement basé sur sa vie et sa relation avec son père, interprété ici par Robert De Niro, était en développement. "Mon Père et Moi" (ou "About My Father" en version originale), c’est le nom de celui-ci, qui est une comédie sur le choc des familles et, forcément, de deux cultures, richesses bien distinctes, comme on en alors déjà tant vues, laquelle rappelle d’ailleurs ici la trilogie de films "Mon Beau-Père", déjà avec Robert De Niro au casting...

Réalisé par la metteure en scène Laura Terruso, pour qui il s’agit ici de la première réalisation à trouver un distributeur chez nous, ce film met donc en scène un certain Sebastian (Maniscalo), portier pour une célèbre chaîne d’hôtels, et fils d’un coiffeur grincheux et traditionnel d’origine sicilienne, Salvo (De Niro), lui qui a "abandonné ses libertés et ses racines il y a 50 ans" pour le bien de sa famille. Le jeune homme (proche de cinquantaine, tout de même) s’apprête alors à demander la main de sa compagne Ellie (Leslie Bibb), avec qui il file le parfait amour depuis quelques années, elle qui est la fille d’une richissime famille originaire de Plymouth, en Angleterre, tandis que son père (David Rasche) est directeur d’une autre grande chaîne d’hôtels concurrentielle à celle de son futur gendre, et sa mère (Kim Cattrall) une célèbre politicienne. Sauf qu’en plus d’attendre le bon moment, Sebastian attend la bague que sa grand-mère a léguée pour sa dulcinée, avant sa mort, il y a un an. Or, c’est Salvo qui la garde précieusement, espérant ainsi qu’elle ne tombera pas entre de mauvaises mains. Mais voilà que Sebastian se voit, pour la première fois, invité à passer le week-end du 4 juillet (Jour de l’Indépendance américaine) chez sa belle famille, dans leur maison "musée" d’été. Bref, l’occasion parfaite pour sauter le pas ! Mais c’est sans compter sur Salvo, lequel fera du chantage à son fils quant à sa condition de récent veuf, afin qu’il ne le laisse ainsi pas tout seul durant ce week-end festif, et l’emmène avec lui, tout en ayant l’idée de s’assurer que son fils ne "mange pas le fruit d’un arbre pourri". Sebastian va dès lors devoir jongler entre les frasques de son père dues aux différences d’éducation et de mentalités, mais également avec ses deux beaux-frères, très spéciaux, et ses beaux-parents, lesquels soudoient le bonheur de leurs enfants, ces derniers réussissant et marquant des strickes dans leur vie, alors que leurs parents se sont chargés eux-mêmes d’enlever les gouttières des parties de bowling que leur progéniture mène au quotidien...

Outre son amusante introduction, qui est sans doute la seule bonne idée du film, "About My Father" n’a pas grand-chose d’original à nous proposer, et cela aussi bien en termes d’écriture - paresseuse - que d’humour, lequel ne repose à la fois que sur des situations gênantes, sur des coups bas (le cas du paon, qu’on voit venir à des kilomètres à la ronde, lui qui s’offre d’ailleurs une place sur l’affiche), ou encore des soucis de communication. De Niro, dans une énième tentative de jouer la comédie, après les très mauvais "Mon Grand-père et Moi" (2020) de Tim Hill et "Dirty Papy" (2016) de Dan Mazer (pour ne citer qu’eux), nous ressort quant à lui le visage de l’improbateur prêt à assassiner tout le quartier, dans un rôle qui en fait toujours de trop, ou pas assez, sans jamais viser dans le juste milieu. Mais l’ensemble des personnages est ici grossier, lequel est écrit à la grosse louche, alors que les acteurs surjouent d’un bout à l’autre de cette comédie même pas drôle.

S’il est évidemment question d’une relation père/fils (le contraire nous aurait étonnés !), alors malmenée par des questions de respect et d’argent, l’intrigue se fourvoie dans ses messages, et notamment ceux qui concernent ce que l’on "doit" (ici, tout, semble-t-il, d’après son personnage principal, très passif), en tant qu’être humain, à ceux qui nous ont donné la vie, tandis que le film joue trop souvent des stéréotypes concernant les immigrés italiens. Mais que dire également du choc pathétique du monde modeste contre celui de la richesse, et de la morale naïve d’amour au-delà du matériel ? Bref, on doute que Sebastian Maniscalco ait réussi à rendre ici hommage à son père de la plus belle des manières, lui qui nous montre, ainsi qu’à ses beaux-parents fictifs, son entrejambe (ou presque), à l’issue d’une séance de flyboard, tout en réussissant aussi à taper violemment une balle de tennis dans le postérieur de son beau-frère (Anders Holm, en pure caricature de la descendance trumpiste). Ce n’est pas faute portant de s’appeler Lucky...



Au hasard...

Back to Black
le 29 avril 2024
Belfast
le 3 mars 2022
La Petite Bande
le 25 février 2023
Werk Ohne Autor / Never Look Away
le 7 mars 2019
Demi-Sœurs
le 12 juin 2018
La Nuit du 12
le 1er septembre 2022
La Loi de Téhéran (Just 6,5)
le 16 août 2021
Elvis
le 24 juin 2022
Le Discours
le 24 juin 2021
Babylon
le 23 janvier 2023
Nouveau Départ
le 2 octobre 2023
The Power of the Dog
le 30 décembre 2021
Tempête
le 4 janvier 2023
D’où l’on Vient (In the Heights)
le 9 juillet 2021
Escape Game / Escape Room
le 18 février 2019
Triangle of Sadness (Sans Filtre)
le 9 octobre 2022
Sous les Etoiles de Paris
le 28 juin 2021
Nicky Larson et le Parfum de Cupidon
le 7 mars 2019
Sale Temps à l’Hôtel El Royale / Bad Times at the El Royale
le 31 octobre 2018
Belle et Sébastien : Nouvelle Génération
le 19 octobre 2022
Mentions légales Espace privé RSS

2014-2024 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.1.4