Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
M
Réalisateur : Sara Forestier
Article mis en ligne le 10 décembre 2017
dernière modification le 5 août 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 15 novembre 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • premier long-métrage réalisé par Sara Forestier, qui a mis sept ans pour en écrire le scénario ;
  • l’acteur Redouanne Harjane est issu du stand-up et trouve dans « M » son premier rôle au cinéma, tandis qu’on a déjà pu le voir dans le Jamel Comedy Club.

Résumé : Mo est beau, charismatique, et a le goût de l’adrénaline. Il fait des courses clandestines. Lorsqu’il rencontre Lila, jeune fille bègue et timide, c’est le coup de foudre. Il va immédiatement la prendre sous son aile. Mais Lila est loin d’imaginer que Mo porte un secret : il ne sait pas lire.

La critique

On connaissait l’actrice Sara Forestier. La voici maintenant réalisatrice et scénariste de son premier long-métrage, « M », soit un diamant brut intense d’une belle humanité, à l’image de sa créatrice.

Dans un milieu social contemporain peu avantageux, assez « cra-cra » (les poux se baladent et les slaches sont de sorties), Lila est une jeune demoiselle bègue, tandis que Mo est un voyou illettré. D’une rencontre fortuite, naîtra une histoire d’amour puissante, au travers de laquelle deux êtres isolés par leur handicap et opposés dans leurs univers, trouveront (en l’un et l’autre) l’équilibre et la confiance qui leur manquaient. Mais le chemin sera long, d’autant plus que Mo, par honte, « profitera » de l’handicap de Lila pour lui cacher le sien, jusqu’à ce qu’elle le découvre par un concours de circonstances...

Avec cette histoire qui lui tenait fort à cœur, et pour laquelle elle a mis sept ans pour en écrire le scénario, Sara Forestier nous livre une ode à l’amour malgré les frontières, autour de deux personnages d’une riche personnalité, jusque-là emprisonnés dans leur chrysalide, auxquelles ils ne manquaient que la force d’espérer pour devenir papillon, dans un monde où la différence est encore (trop) pointée du doigt, et stigmatisée.

Avec la fougue et l’authenticité qu’on lui connaît, Sara Forestier parvient à faire vivre de ses personnages (aux caractères bien forgés suite à leur condition) des émotions à fleur de peau, dans un film où son talent de directrice d’acteurs est d’une extrême pertinence.

Certes, son personnage reflète avec justesse les conséquences de son trouble de la communication (et d’autant plus dans un contexte social peu aidant) sur une personnalité, mais la manière dont elle dirige l’acteur Redouanne Harjane permet à ce dernier de créer la surprise dans la peau de Mo, personnage écorché qui emporte tout sur passage, emprunt d’une sensibilité inouïe. Dans le rôle du père de Lila, Jean-Pierre Léaud incarne la parentalité dans son incapacité à composer avec ses responsabilités, tandis que la toute jeune Liv Andren, la petite sœur de Lila, étonne par son assurance et son franc parlé.

Diaporama

 <br width='500' height='213' />  <br width='500' height='264' />  <br width='500' height='264' />  <br width='500' height='271' />  <br width='500' height='264' />  <br width='500' height='264' />  <br width='500' height='264' />

Bande-annonce :

Lien vers la critique de Cinécure



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Sale Temps à l’Hôtel El Royale / Bad Times at the El Royale
le 31 octobre 2018
Abdel et la Comtesse
le 20 juin 2018
Overlord
le 16 novembre 2018
Dogman
le 14 août 2018
The Beguiled (Les proies)
le 8 octobre 2017
L’Apparition
le 26 avril 2018
Ma fille
le 21 septembre 2018
Le sens de la fête
le 18 octobre 2017
Mademoiselle de Joncquières
le 9 octobre 2018
The Only Living Boy In New York
le 16 octobre 2017
RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.93