Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour les radios RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Steven Chbosky
Wonder
Sortie le 27 décembre 2017
Article mis en ligne le 12 décembre 2017
dernière modification le 10 avril 2018

par Charles De Clercq
logo imprimer

Un « feel good movie » dont les qualités seront autant de défauts pour d’autres ! 81/100

Synopsis : August Pullman est né avec une malformation au visage. À dix ans, il peut enfin aller à l’école comme les autres enfants. C’est le début d’une aventure extraordinaire. Si certaines personnes ont du mal à l’accepter, tout le monde ne s’arrête pas à l’apparence et beaucoup vont découvrir à quel point Auggie est un garçon incroyable. Grâce à son humour, à sa persévérance et au soutien de sa famille, il va gagner l’affection de son entourage et prouver à tous qu’il est inutile de vouloir être comme les autres quand on est né pour être différent...

Acteurs : Julia Roberts, Jacob Tremblay, Owen Wilson, Mandy Patinkin.

Ecrivons d’emblée que ce film nous a émerveillé a un point tel que nous serons en porte-à-faux par rapport au regard que portent certains de nos confrères et consoeurs de la presse. Ils y voient, à juste titre probablement, un film tire-larmes, crève-cœur à souhait, jouant avec les émotions. Admettons et, reconnaissons-le, nous nous en sommes rendu compte dès les premières images ! Toutefois, nous avons laissé notre âme d’enfant prendre le dessus sur le critique qui a accepté d’ouvrir les vannes des larmes durant quasiment tout le film ! Les choses sont donc claires... Mais...

Oui, il y a un mais. C’est que Stephen Chbosky est celui qui a réalisé Le monde de Charlie en 2012. Un film remarquable, quasiment son premier, si l’on fait abstraction de son premier, de 1995, introuvable et que nous n’avons jamais vu : The Four Corners of Nowhere. Chbosky, c’est également le scénariste de l’excellent Rent (Chris Columbus, 2005). Des esprits chagrins lui reprocheront probablement le scénario de La Belle et la Bête de Bill Condon... pas nous ! Chbosky adapte un roman homonyme pour la jeunesse, de Raquel Jaramillo (sous le pseudo de R. J. Palacio), publié en 2012. Le réalisateur suit la même structure que le roman, en focalisant l’intrigue sur différents protagonistes au film de la progression du récit : August, Via, Jack, Summer, Justin et Miranda. Le spectateur découvrira ainsi des éléments qui n’apparaissaient pas dans les chapitres précédents et qui lui permettront de compléter un puzzle remarquable. C’est donc un « feel good movie », poignant, émouvant, touchant, avec juste ce qu’il faut d’aspérité pour montrer que tout n’est pas parfait. Nous sommes donc dans un monde idéal qui n’existe pas dans la réalité. C’est trop beau pour être vrai. Nous en convenons très volontiers, mais bon sang, que cela fait du bien. Un peu de bonheur dans un monde de brutes ! Si l’on ajoute que c’est le jeune canadien Jacob Tremblay qui du haut de ses onze ans tient le film sur ses épaules, littéralement donc, avec sa tête et son casque de cosmonaute qui cache sa malformation (mandibulofacial dysostosis ou syndrome de Treacher Collins). Le jeune acteur qui sera au casting du prochain Xavier Dolan, est ici entouré de deux acteurs qui lui permettent d’exprimer le meilleur, Julia Roberts et Owen Wilson. Enfin, serait-ce spoiler que d’écrire que tout finira bien ?

Un film à voir en famille, avec les enfants, pour les enfants, pour les adultes qui ont gardé leur âme enfantine, pour ceux qui fondent devant les bons sentiments et ne craignent pas de laisser place aux larmes...

Diaporama

 <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='516' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='665' />  <br width='500' height='763' />  <br width='500' height='250' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='772' />  <br width='500' height='772' />  <br width='500' height='772' />  <br width='500' height='772' />  <br width='500' height='772' />  <br width='500' height='772' />  <br width='500' height='772' />  <br width='500' height='716' />  <br width='500' height='716' />  <br width='500' height='667' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='311' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='773' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='369' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='667' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='667' />

Copyright : Lionsgate / Metropolitan FilmExport / Copyright Studiocanal GmbH / Dale Robinette

Bande-annonce :

Lien vers la critique de Julien Brnl


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.96