logo article ou rubrique
Sven Huybrechts
U-235 (Torpedo)
Sortie du film le 02 avril en VoD sur Itunes Belgique
Article mis en ligne le 6 avril 2020
dernière modification le 15 avril 2020

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • premier film du cinéaste flamand Sven Huybrechts, originaire de Herentals, lequel signe ici le tout premier film sous-marin flamand.

Résumé : En pleine Seconde Guerre mondiale, une équipe de résistants belges sans foi ni loi est engagée pour kidnapper un sous-marin allemand. Leur mission : apporter l’uranium nécessaire au projet Manhattan du Congo belge à New York. Mais quand l’ennemi allemand se dresse sur leur route, c’est l’avenir de l’humanité entière qui se joue.

La critique de Julien

Oubliez les récents films de sous-marins « Kursk » de Thomas Vinterberg et « Le Chant du Loup » d’Antonin Baudry, et jetez plutôt un œil à « U-235 » (« Torpedo » chez nos compatriotes du Nord) ! Non pas que ce dernier soit un chef-d’œuvre du genre (on en est loin, très loin), mais bien parce qu’il s’agit-là d’un film flamand, et tout premier du genre, à prendre en plus au énième degré (pour votre bien), et bénéficiant d’un budget suffisamment confortable pour parvenir à nous offrir un divertissement, qui nous en ferait d’ailleurs presque oublier quelconque confinement !

Davantage voulu comme un film d’aventure plutôt que comme un film de guerre, « U-235 » est à situer quelque part entre « Inglorious Basterds » (2009) de Quentin Tarantino et « Das Boot » (1981) de Wolfgang Petersen. Amoureux de films de guerre des années soixante, et plus précisément de films avec des « gars » en mission tels que « La Grande Evasion » (1964) de John Sturges, « Les Douze Salopards » (1968) de Robert Aldrich ou encore « Quand les Aigles Attaquent » (1968) de Brian G. Hutton, Sven Huybrechts filme ici un groupe de combattants méprisés pour leurs méthodes de la résistance flamande, terrorisant les nazis dans les bois de Flandre. Ces derniers recevront une mission secrète, et suicide, soit celle transporter une cargaison d’uranium de Belgique-Congo vers New York, mais avec un sous-marin allemand détourné, et cela afin d’aider les Alliés à fabriquer une bombe atomique (le soi-disant projet Manhattan). Le problème, c’est qu’ils ne savent piloter de sous-marin, et qu’ils vont devoir faire confiance pour cela en un capitaine et instructeur allemand, connaissant le navire en question comme sa poche...

Il est certain que l’on ne regardera pas « U-235 » pour la véracité historique de ses propos (il s’agit-là d’une fiction pure jus), ni pour son aspect scientifique (on n’apprend pas grand-chose, malgré l’uranium dont il est question, ni sur les sous-marins), et encore moins pour la cohérence de son action (tel le sous-marin, la trame narrative est trouée de partout), mais ce dernier est sympathique à suivre, que ça soit pour sa troupe de bras-cassés sans scrupules et, il faut le souligner, la qualité de quelques-unes de ses scènes d’action. Sans oublier sa soif de gore. En effet, la guerre n’épargne personne, et le film nous le rappelle bien. Maintenant, le film porte deux casquettes, et ne trouve jamais le ton juste entre humour assumé et drame trop sérieux, qui plus est desservis par des dialogues aussi gros que des torpilles. Bref, autant dire qu’on n’est pas franchement loin ici d’un série-B, de laquelle on ne sauvera pas non plus la profondeur psychologique des personnages interprétés par des acteurs de troisième zone. D’ailleurs, seul l’un d’eux a droit ici à un petit traitement plus approfondi que les autres, que l’on découvrira alors sous forme de flash-back, et qui nous diront combien il n’aime pas les nazis. Face à lui, les « Expendables » n’ont qu’à bien se cacher !

Grandiloquent de plaisir, mais assez grotesque quand il se prend au sérieux, « U-235 » ne baisse jamais de rythme, et se regarde d’une traite grâce au spectacle qu’il nous offre, et duquel tout n’est pas à jeter. C’est déjà pas mal, et on ne lui en demandera pas plus. Et puis, on salue la démarche entreprenante de se lancer dans un tel projet dans notre pays. Vive (aussi, et surtout) le cinéma flamand !

https://www.youtube.com/embed/Uu5TzmMjsoA
U-235 Bande Annonce VF (2020) - YouTube