Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Fabrice Benchaouche
Timgad
Sortie le 22 février 2017
Article mis en ligne le 14 février 2017
dernière modification le 6 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis :
1. Lorsqu’il foule le sol algérien, Jamel, archéologue français d’origine algérienne, vient pour effectuer des fouilles sur les sublimes ruines romaines du village de Timgad. Le passé s’offre à lui, et le présent lui tombe dessus lorsqu’il est propulsé entraineur de foot de l’équipe locale. Des gamins qui jonglent avec un quotidien chiche, qui n’ont ni maillot ni chaussure, mais dribblent avec talent. Entre vestiges antiques et plaies des luttes récentes, Jamel découvre sur ce terrain les racines tortueuses et les jeunes pousses d’une Algérie qui se rêve réconciliée… et championne de foot.

2. C’est l’histoire d’un instituteur laïque et francophone qui porte le rêve commun, celui des gens simples et désargentés de son village dépeuplé. Cette équipe, la Juventus de Timgad, c’est son obsession mais il n’a jamais eu assez d’élèves. Un jour, à la fin du Ramadan, il appelle la sorcière qui lui donne un puissant aphrodisiaque qu’il verse dans la sauce du couscous ! Neuf mois plus tard, c’est la fameuse nuit aux douze naissances, les fils et fille d’un jour... Le début du film.

Acteurs : Mounir Margoum, Myriem Akheddiou, Sid Ahmed Agoumi, Mourade Zeguendi

Timgad, c’est un feel good movie, un peu comme La vache. On ne peut qu’adhérer à la démarche, être rempli de joie à la vue de ses gosses qui forment une improbable équipe de foot. Dame, elle est fondée avec douze enfants qui sont tous nés la même nuit ! Un regard ironique, caustique parfois sur un pays, ses richesses architecturales d’antan, sa pauvreté d’aujourd’hui, le regard des plus « riches » et compétents qui snobent et méprisent ceux qui n’ont pas leur classe, leur moyens. Le film aborde aussi la question difficile des relations entre homme(s) et femme, en particulier lorsque celle-ci est veuve et sous le regard des villageois. Il traite également des rapports entre musulmans croyants et laïques. ’L’instituteur est un laïc, il boit de l’alcool ; les femmes ne portent pas de voile... Ce film montre une Algérie bien différente de ce que les gens imaginent...

Vous allez vous amusez en regardant le film. Il est plaisant mais, à l’image de la jeune équipe de football, il est aussi assez « amateurs », y compris pour une bonne part des acteurs adultes. C’est gentil tout plein, mais quand même assez dispensable.


Cliquez pour lire la présentation par le réalisateur :

C’est un film sur l’envie, l’espoir, l’affirmation. Une gamine qui affirme son envie de jouer au foot avec les garçons ! Derrière une trame de comédie, il y en a une plus dure, plus dramatique puisque la plupart de ces enfants, quelque temps après leur naissance, vont perdre leur père tué par les islamistes. L’instituteur symbolise cette génération qui a cru à la jeune Algérie contre vents et marées, celle qui s’est battue pour son indépendance, celle qui s’est battue contre les islamistes et l’instituteur projette ce rêve perdu dans son équipe de minimes.[/frouge]

On a tourné dans deux décors différents, à 250 km l’un de l’autre. Il y avait les ruines de Timgad, mais le village de Timgad ne convenait pas. Plus au nord, près de Sétif, on a tourné dans le village de Benifouda. Il y avait une petite place sur laquelle on a reconstitué une petite épicerie. Ca devait en être une d’ailleurs parce qu’il y avait encore une machine à glace italienne, « la machine à Boumédienne », il l’appelait le propriétaire...


Bande-annonce :



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Good Luck Algeria
le 3 avril 2016
Rock’n Roll
le 14 janvier 2017
Baby Phone
le 15 février 2017
Schneider vs Bax
le 29 juin 2015
Una
le 17 juin 2017
Dolor y Gloria
le 16 mai 2019
En équilibre
le 11 juin 2015
Bridge of Spies (Le pont des espions)
le 22 novembre 2015
Dear White People
le 6 mars 2015
Pupille
le 18 novembre 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7