Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour les radios RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
The Rider
Réalisateur(s) : Chloé Zhao
Article mis en ligne le 26 avril 2018
dernière modification le 29 juillet 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Baigné dans l’héritage du western, cette seconde réalisation, entre fiction et documentaire, est un coup-de-poing aussi minimaliste dans sa mise en scène, que puissant dans ses émotions. Un film duquel on ne ressort pas indemnes des regards qu’on y croise. - 16/20

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 28 mars 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • Grand prix du Festival du cinéma américain de Deauville, et Prix Art Cinéma du meilleur film de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes, le tout en 2017 ;
  • c’est en 2015, lors d’une visite dans un ranch de la réserve de Pine Ridge (Ouest américain, Dakota du Sud) que la réalisatrice du film a rencontré un cow-boy Lakota âgé de vingt ans, nommé Brady Jandreau, dresseur et adepte de la discipline du cheval sauvage, et futur héros de son nouveau film.

Résumé :Le jeune cowboy Brady, étoile montante du rodéo, apprend qu’après son tragique accident de cheval, les compétitions lui sont désormais interdites. De retour chez lui, Brady doit trouver une nouvelle raison de vivre, à présent qu’il ne peut plus s’adonner à l’équitation et la compétition qui donnaient tout son sens à sa vie. Dans ses efforts pour reprendre en main son destin, Brady se lance à la recherche d’une nouvelle identité et tente de définir ce qu’implique être un homme au cœur de l’Amérique.

La critique

Après son premier film en 2015 « Les Chansons que mes Frères m’ont Apprises », la réalisatrice et scénariste sino-américaine indépendante Chloé Zhao nous revient avec « The Rider », dans lequel elle filme un drame où il est question du travail de reconstruction, tant physique qu’émotionnelle, d’une ancienne figure montante du rodéo, après un grave accident.
Un film réalisé avec des personnages authentiques, jouant une version fictionnelle d’eux-mêmes, et filmé là où ils vivent. Attention au choc.

Là où « The Rider » ne manquera pas de mettre tout le monde d’accord, c’est dans l’originalité de son projet. Le point de départ de son film vient en effet de sa rencontre avec un jeune cow-boy adepte des chevaux sauvages, Brady Jandreau, il y a trois ans. L’ayant suivi depuis lors, Brady a survécu à un grave accident de rodéo, après qu’un cheval ait piétiné son crâne. Depuis lors, et malgré les recommandations des médecins, Brady a recommencé à dresser des chevaux sauvages... Aujourd’hui sort sur nos écrans le combat de ce jeune homme plein d’avenir dans sa discipline, mais stoppé net, à la suite du drame.

Brady Jandreau a ainsi accepté de jouer son propre rôle, mais quelque peu enrobé pour les besoins du film. Il incarne ainsi Brady Blackburn, au moment de la cicatrisation, là où son combat psychologique post-accident de rodéo commence. De même, son père Tim Jandreau (ici Wayne Blackburn), ainsi que sa sœur Lilly Jandreau (Lilly Blackburn) - atteinte du syndrome d’Asperger - sont également présents.
Autrement dit, le film suit, à quelques mois près, la revalidation de Brady, et son rapport à sa nouvelle vie, maintenant que son rêve n’est désormais plus accessible. Tourné dans les sublimes paysages de la région des Badlands dans le Dakota du Sud, filmés à l’aube ou au crépuscule, le film inspire aussi par la fidélité et la profondeur de la relation d’amitié qu’il présente entre Brady et Lane (Scott), l’un de ses grands amis, victime d’un grave (et réel) accident de voiture, duquel il en est ressorti handicapé à vie (une page Facebook « Prayers for Lane Scott » avait même vu le jour)... Au travers des visites de Brady à Lane dans son centre de revalidation et repos, Chloé Zhao illustre cette jeunesse brisée en plein vol, mais qui s’accroche coûte que coûte à la vie.

D’après les témoignages et réflexions de son héros, Chloé Zhao livre un portrait poignant, humble, et sans fard, qui questionne sur la nécessité de la vie, si la « seule chose » pour laquelle nous sommes destinés ne peut plus être accomplie, ainsi que sur son côté indomptable.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Kingsman : Le Cercle d’Or
le 28 octobre 2017
Le brio
le 6 janvier 2018
Geostorm
le 2 novembre 2017
Nos Batailles
le 21 octobre 2018
Black Panther
le 26 avril 2018
The Foreigner
le 15 novembre 2017
Les Dents, Pipi et au Lit
le 24 juin 2018
Le 15h17 pour Paris / The 15:17 to Paris
le 26 avril 2018
Fleuve noir
le 18 août 2018
Skyscraper
le 21 juillet 2018
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.15