Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Cedric Nicolas-Troyan
The Huntsman : Winter’s War (Le chasseur et la reine des glaces)
Sortie le 20 avril 2016
Article mis en ligne le 16 avril 2016
dernière modification le 27 avril 2016

par Charles De Clercq
logo imprimer

Suite ou plutôt préquelle dispensable sauvée par les effets spéciaux. 55/100

Synopsis :
1. La maléfique reine Ravenna a trahi sa sœur, la bonne Freya, en commettant l’impardonnable. Elle lui a gelé le cœur, la rendant incapable d’aimer et libérant en elle un pouvoir insoupçonné, celui de transformer tout adversaire en glace. S’étant exilée sur des terres lointaines du Nord, Freya s’emploie à lever une armée de guerriers et de guerrières pour protéger son royaume, avec pour seule règle l’interdiction de toute idylle dans ses rangs. Alors qu’un jeu de pouvoir s’installe entre les deux reines, celui susceptible de faire la différence est le chasseur le plus habile dans le camp de Freya, Eric. Aux côtés de sa sœur d’armes Sara, la seule femme qui a su conquérir son cœur, Eric va devoir aider Freya à vaincre Ravenna et empêcher sa cruauté de régner pour toujours. (Cinébel)
2. Il y a fort longtemps, bien avant qu’elle ne tombe sous l’épée de Blanche Neige, la reine Ravenna avait dû assister, sans mot dire, à la trahison amoureuse qui avait contraint sa sœur Freya à quitter leur royaume, le cœur brisé. Celle que l’on appelait la jeune reine des glaces, à cause de son habilité à geler n’importe quel adversaire, s’employa alors à lever une armée de guerriers impitoyables, au fond d’un palais glacé.
Mais au sein même de ses rangs, Eric et Sara allaient subir son impitoyable courroux pour avoir enfreint l’interdit : tomber amoureux.
Plus tard, à l’annonce de la défaite de sa sœur, Freya envoie ses guerriers récupérer le miroir dont elle est la seule à pouvoir catalyser les sombres facultés. Des tréfonds dorés de la psyché, elle réussit à ressusciter Ravenna. Les deux sœurs vont alors retourner leur puissance maléfique, décuplée par la rage, sur le royaume enchanté.
Leur armée s’avèrera désormais invincible…à moins que… les deux proscrits qui avaient jadis trahi la règle d’or, subissant l’exil et la séparation, ne parviennent à se retrouver… (Allociné).

Acteurs : Jessica Chastain, Chris Hemsworth, Charlize Theron, Emily Blunt, Nick Frost, Sam Claflin, Rob Brydon.

Fallait-il une suite à Snow white and the Huntsman (Blanche Neige et le chasseur), réalisé par Rupert Sanders en 2012 ? Non ! Et on pourra me répondre : il n’y a pas de suite et ce film n’en est pas une ! Comment cela ? En réalité, c’est ce que l’on appelle une « préquelle » une histoire qui se passe avant l’autre et qui est parfois censée donner des clés de lecture au film qui précède, non pardon, qui suit ! Vous me suivez ? Non, cela n’a aucune importance surtout si vous pensez : oui mais non, les acteurs sont plus vieux comment peuvent-ils jouer des situations antérieures ? On fait « comme si », comme dans Le Seigneur des anneaux qui a été suivi du Hobbit (qui précède en fait !). Là, je sens que vous perdez pied. Pas d’importance, l’essentiel - pour les producteurs - est que vous alliez voir le film et remplissiez les salles (et cela devrait se faire malgré les critiques !). Et sachez, si comme moi vous pensiez qu’il s’agit d’une variation sur Blanche-Neige, qu’elle n’est pas présente dans le film (normal, elle vient plus tard dans l’histoire). Non, le point commun c’est LE chasseur ! Celui-ci est présent dans les deux films (et dans les titres !). Souvenez-vous, dans le film précédent, le chasseur semblait bien triste ou sans ressort, désabusé. Il avait confié à Blanche-Neige que sa femme était décédée. Forts du succès du film précédent (au plan financier en tout cas) ils se sont dit qu’ils pouvaient exploiter ce filon : quelle était l’histoire du chasseur et de sa femme ? Celle-ci, Sara, sera interprétée par Jessica Chastain, gage de succès donc et l’on confie le tout à un réalisateur français Cedric Nicolas-Troyan, encore jeune (47 ans) dont ce sera le premier film. A part Blanche-Neige on reprend pas mal d’acteurs du premier film (enfin de l’histoire qui suit !) dont le charismatique (et j’entends certaines - voire certains - dire « divin ») Chris Hemsworth. Il avait été révélé dans le rôle de Thor (bon on peut donc employer le qualificatif « divin » !) et est désormais bankable comme on dit. Ajoutons-y la brochette d’acteurs tous très contents de (re)travailler les uns avec les autres et contents aussi du réalisateur (même si c’est son premier long, il a de l’expérience technique). J’y songe tout d’un coup : on peut prévoir une suite à cette préquelle qui sera elle-même préquelle de Blanche-Neige et le chasseur ! Cela pourrait s’intituler : Le chasseur et la mort de Sara !

On aura compris à mon humour caustique que je ne classe pas ce long métrage dans les « grands films » mais comme souvent, le critique doit battre sa coulpe. Ce sont les films qu’il ne défend pas qui remplissent les salles. Et, ce n’est pas plus mal puisque cela permet de faire vivre les salles qui pourront proposer des films indépendants ou d’accès plus difficile. Ce n’est donc pas un nanar ou un mauvais film, mais que, tout simplement il n’apporte rien... même s’il rapportera beaucoup ! Si le film est largement un cran en dessous de Blanche-Neige et le chasseur il faut cependant reconnaître que le film en « jette » sur le plan des décors, des costumes et de certains effets spéciaux. Quelques-uns sont certes exagérés et sentent l’informatique et l’ordinateur à plein nez - même glacé par la neige ! ) mais il faut reconnaître qu’à défaut d’apprécier le film et le scénario on pourra être fasciné par ces effets et en prendre plein les yeux. La cote, c’est donc 42/100 pour le film et 68/100 pour les effets, et cela donne une moyenne de 55/100.

Diaporama

 <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='679' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='210' />  <br width='500' height='210' />  <br width='500' height='213' />  <br width='500' height='210' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='750' />  <br width='500' height='352' />  <br width='500' height='750' />  <br width='500' height='213' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='507' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='750' />  <br width='500' height='423' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='213' />

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Fifty Shades Darker (Cinquante nuances plus sombres)
le 1er janvier 2017
Sales gosses
le 8 juillet 2017
Les souvenirs
le 11 octobre 2014
Macondo (Le petit homme)
le 1er avril 2015
Joe
le 1er septembre 2014
Brabançonne
le 4 décembre 2014
What We Do in the Shadows (Vampires en toute intimité)
le 9 janvier 2015
Utøya 22. juli
le 18 août 2018
By By Germany (Es war einmal in Deutschland...)
le 27 janvier 2018
En amont du fleuve
le 1er octobre 2016
RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.28