Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Antoine Fuqua
The Equalizer
Sortie le 24 septembre 2014
Article mis en ligne le 22 septembre 2014
dernière modification le 3 août 2018

par Charles De Clercq

Synopsis : Pour McCall, la page était tournée. Il pensait en avoir fini avec son mystérieux passé. Mais lorsqu’il fait la connaissance de Teri, une jeune fille victime de gangsters russes violents, il lui est impossible de ne pas réagir. Sa soif de justice se réveille et il sort de sa retraite pour lui venir en aide. McCall n’a pas oublié ses talents d’autrefois…
Désormais, si quelqu’un a un problème, si une victime se retrouve devant des obstacles insurmontables sans personne vers qui se tourner, McCall est là. Il est l’Equalizer…

Acteurs : Denzel Washington, Chloë Grace Moretz, Robert Wahlberg, Debra Garrett, Melissa Leo, Johnny Messner, Marton Csokas
Durée : 2h08

Le thème est archi-connu, son développement typiquement américain : le héros solitaire au service des plus démunis et luttant contre les injustices.

JPEGConnaissant les tropismes du réalisateur, on ne s’étonne pas d’y retrouver les mêmes dans ce film où nous découvrons un homme solitaire dont on ignore tout...

(Mais où l’on comprend bien entendu qu’il a dû faire partie de la CIA ou de forces spéciales en tout cas que c’est une sorte de super agent qui s’est retiré à la fin de sa vie active dans une grande surface de bricolage et de jardinage - on appelle cela un « BRICO » chez nous en Belgique et il y a aussi des Garden center souvent associés - et qui se réveille en quelque sorte face à une pauvre fille battue par son souteneur mais bien sûr il fait partie de la mafia russe et il y a de vrais méchants vraiment méchants des policiers corrompus et des politiciens aussi tant qu’on y est et beaucoup, beaucoup de mauvaises choses mais le bon à la fin il bat tous les mauvais jusqu’au dernier mais quand même il leur laisse chaque fois une occasion de se repentir et à la fin de fin il a battu tout le monde et la fille est sauvée et ne sera plus prostituée mais chanteuse ce qui sera beaucoup mieux n’est-ce pas !)

Alors il y a dans les bons : Denzel Washington et Chloë Grace Moretz et le mauvais (parmi de nombreux) : Marton Csokas. C’est tiré de la série éponyme. Un confrère disait à la sortie « Batman (noir) au Brico ! ».

Ceci écrit, je me moque mais le faiseur de film fait ce qu’on lui demande et le contrat est sacrément bien rempli d’où ma note au-dessus de la moyenne. Quel plaisir de voir un bon gagner sur les méchants !

Alors, après 20 à 25 minutes où l’on expose les personnages et leur « psychologie » on part pour 1h45 quasi ininterrompue de castagne !
Disons donc très largement dispensable, oubliable mais sacrément efficace pour peu que l’on ne demande pas à la fille, au film pardon, plus que ce qu’il ne peut donner !



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Et les mistrals gagnants
le 16 mars 2017
Star Wars : The Last Jedi
le 10 décembre 2017
Lukas
le 11 août 2018
Le mystère Henri Pick
le 7 mars 2019
Money Monster
le 21 mai 2016
By the Name of Tania
le 20 octobre 2019
Lilting
le 11 octobre 2014
Le tout nouveau testament
le 12 août 2015
Les innocentes
le 6 février 2016
Becoming Astrid
le 5 octobre 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20