Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Jaume Collet-Serra
The Commuter
Sortie le 24 janvier 2018
Article mis en ligne le 8 janvier 2018
dernière modification le 30 janvier 2018

par Charles De Clercq
logo imprimer

Film d’action et efficace qui répond parfaitement à son cahier des charges. 52/100

Synopsis : Comme tous les jours après son travail, Michael MacCauley prend le train de banlieue qui le ramène chez lui. Mais aujourd’hui, son trajet quotidien va prendre une toute autre tournure. Après avoir reçu l’appel d’un mystérieux inconnu, il est forcé d’identifier un passager caché dans le train, avant le dernier arrêt. Alors qu’il se bat contre la montre pour résoudre cette énigme, il se retrouve pris dans un terrible engrenage. Une conspiration qui devient une question de vie ou de mort, pour lui ainsi que pour tous les autres passagers !

Acteurs : Liam Neeson, Vera Farmiga, Dean Charles Chapman, Jonathan Banks, Patrick Wilson, Sam Neill.

Jaume Collet-Serra nous offre un film d’action et de divertissement qui répond parfaitement à son cahier des charges. Il ne faut donc pas lui demander plus que ce qu’il offre. Nous sommes cependant plus près ici de Non-Stop que de The Shallows ou Run All Night. The Commuter, c’est un peu le huis clos d’un avion transposé dans celui d’un train. Sans être méchant, nous classons ce genre de films dans les liamneesoneries. À 65 ans, l’acteur joue encore dans des films d’action qui ressemblent à beaucoup d’autres. Il faut bien entendu faire l’impasse sur de sérieuses invraisemblances du scénario de même que sur certains effets spéciaux pas totalement réussis (spoiler : [1]). Il y a quelques surprises qui permettent de maintenir la tension tout en offrant la possibilité au spectateur de chercher avec le héros qui est qui, qui fait quoi et pourquoi. Occasion aussi de découvrir des solidarités identitaires (non, c’est moià la fin, mais nous n’en dirons pas plus) ou encore de prendre conscience de la fragilité du système social américain : assurance, pension, sécurité d’emploi, etc. Mais reconnaissons qu’il s’agit avant tout d’un film « pop corn ». Il s’oubliera probablement assez vite.

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à lire Adrien Corbeel sur Le Suricate qui en dit beaucoup plus et mieux que nous... pour une même cote !

Diaporama

 <br width='500' height='282' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='282' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='210' />  <br width='500' height='210' />  <br width='500' height='668' />  <br width='500' height='250' />  <br width='500' height='210' />  <br width='500' height='209' />  <br width='500' height='209' />  <br width='500' height='209' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='333' />  <br width='500' height='209' />  <br width='500' height='667' />

Copyright StudioCanal

Bande-annonce :

Lien vers la critique de Julien Brnl

Notes :

[1le déraillement du train


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Eshtebak (Clash)
le 25 décembre 2016
La prochaine fois, je viserai le coeur
le 24 octobre 2014
Embrasse-moi !
le 10 juillet 2017
Love, Rosie
le 15 novembre 2014
I, Frankenstein
le 1er septembre 2014
Knight of Cups
le 22 août 2015
Noces
le 31 janvier 2017
Métamorphoses
le 31 janvier 2015
Problemsky hotel
le 15 novembre 2014
Les fantômes d’Ismaël
le 17 mai 2017
RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.28