Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour RCF.

Ron Howard
The Beatles : Eight Days A Week - The Touring Years
Sortie le 5 octobre 2016 à l’Aventure à Bruxelles
Article mis en ligne le 28 septembre 2016
dernière modification le 31 décembre 2016

par Charles De Clercq
logo imprimer

Une aventure à vivre en exclusivité au cinéma Aventure à Bruxelles :
Quatre jeunes dans le vent. Un groupe mythique. Un concert d’exception. 85/100

Synopsis : Avec des images rares et exclusives, The Beatles : Eight Days A Week - The Touring Years retrace les premières années de la carrière des Beatles de 1962 à 1966, marquées par les tournées incessantes à travers le monde. Des centaines de dates, des milliers de fans, des heures de concerts ont permis aux Beatles d’entrer dans la légende, mais aussi d’apprendre à se connaître, à se chercher, à se renouveler et à écrire ensemble toujours plus de chansons mythiques. Du Cavern Club de Liverpool à leur dernier concert au Candlestick Park de San Francisco, découvrez les Beatles comme vous ne les avez jamais vus et jamais entendus, à travers des enregistrements live et archives inédites.

Vous connaissez le groupe, pas leur histoire.

Avec : Paul McCartney, Ringo Starr, John Lennon...

Uniquement au cinéma-Aventure à Bruxelles !

Divers communiqués de presse ou de présentation par les exploitants de salles de projection précisaient "Des images exclusives du concert du Shea Stadium de 1965 seront diffusées uniquement en salles ! Spécialement pour la soirée au cinéma du jeudi 15 septembre, les spectateurs pourront vivre sur grand écran plus de 30 minutes de concert inédites pour la première fois entièrement restaurées en 4K et remasterisées dans le studio d’Abbey Road par Giles Martin et Sam Okell. Cette performance des Beatles devant plus de 55.000 personnes comprend leurs plus grands classiques tels que “A Hard Days Night”, “I’m Down”, “Everybody’s Trying To Be My Baby” et “Dizzy Miss Lizzy”…

Autant dire que l’on ne devait pas rater cette soirée du 15 septembre, tout d’abord parce qu’il n’y aurait pas d’autres projections « classiques », mais aussi, à cause de ce bonus : le concert mythique du Shea Stadium en 1965. C’est que celui-ci était une exclusivité « salle ». Le film devrait être disponible sur des plateformes de téléchargement légal et éventuellement en DVD (aucune information n’est disponible sur une telle sortie) il n’en sera rien de ce concert. Pourtant beaucoup ont raté la projection mondiale simultanée du 15 septembre ! Une opportunité s’ouvre à eux (et même à ceux qui voudraient revoir le documentaire puisque le cinéma-Aventure à Bruxelles le programme à partir du 5 octobre 2016. Une occasion à ne pas manquer par les fans et les curieux !

La fiche Wikipedia en français donne un bon nombre d’informations sur le film, sa genèse et le concert en « bonus ». Pas la peine d’en faire un ersatz un pâle résumé ici. De toute manière, les fans, de la première heure ou pas en savent assez ou plus encore. Il est probable qu’ils n’apprendront rien de neuf. Ce qui est le plus important est la magie apportée par ce documentaire qui compile un très grand nombre d’archives, photos et films, parfois avec une faible résolution, mais qui passe bien la rampe du grand écran. Quand on avait douze ans en 64, le cœur bat la chamade avec cette évocation d’un groupe aussi mythique qu’improbable. Quand, à l’époque, les parents (vous) disaient que c’était une « musique de sauvages » et vous invitaient à écouter Richard Anthony, Joe Dassin ou même la jeune Sylvie Vartan, parmi tant d’autres !

Il n’y a pas que les contemporains du groupe des quatre dans le vent, mais d’autres (bien) plus jeunes qui, à défaut d’en apprendre sur ces jeunes gens que l’on dirait aujourd’hui tirés à quatre épingles (normal, car habillés par un tailleur anglais !) découvriront l’ampleur d’une Beatlemania aux dimensions mondiales. Là où beaucoup auguraient d’un succès éphémère, prévoyant l’éclatement rapide d’une bulle qui n’était pas spéculative, ce sont quatre années d’un phénomène extraordinaire que l’on découvre : quatre membres d’un groupe qui s’entendent bien, travaillent et s’amusent ensemble. Et s’ils ne font pas d’argent sur les disques à cause d’un mauvais contrat, en revanche, ils en gagneront grâce aux concerts et à leurs tournées. Ce sont plusieurs de celles-ci qui nous sont données à connaître et plus encore, l’ambiance qui les accompagne. Si le documentaire semble avoir un aspect hagiographique, il est probablement justifié et il nous permet de nous rendre compte de l’évolution du groupe, gagnant en maturité et ne voulant pas se laisser enfermer dans les diktats du public ou de leurs commanditaires. Occasion également de prendre conscience de certaines prises de position « politiques » ainsi, vis-à-vis de la ségrégation raciale dans certains spectacles dans des Etats du sud des USA ! Occasion aussi d’entendre le témoignage de Beatles, mais aussi de proches, d’ami, actrices, journalistes. Un film pour fans, mais aussi pour tout homme de bonne volonté, pour tout citoyen du monde !


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

The Dark Horse
le 3 avril 2015
Kollektivet (The Commune) - La communauté
le 3 avril 2016
Papa Was Not a Rolling Stone
le 24 octobre 2014
Suburbicon (Bienvenue à Suburbicon)
le 25 novembre 2017
Good Luck Algeria
le 3 avril 2016
Première année
le 15 juillet 2018
My Old Lady
le 29 novembre 2014
The Cut
le 3 mai 2015
L’Ora Legale (L’heure légale)
le 1er mars 2017
Good People
le 23 novembre 2014
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25