Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Christopher Thompson
Tendre et Saignant
Sortie du film le 19 janvier 2022
Article mis en ligne le 21 janvier 2022

par Julien Brnl

Genre : Comédie, romance

Durée : 91’

Acteurs : Géraldine Pailhas, Arnaud Ducret, Alison Wheeler, Stéphane De Groodt, Jean-François Stévenin...

Synopsis :
Rédactrice en chef d’un magazine de mode, Charly hérite de la boucherie familiale. Alors qu’elle s’apprête à la vendre, elle est confrontée à Martial, l’artisan-boucher de son père, bien décidé à se battre pour sauver le commerce. Séduite malgré elle par le charisme de Martial, Charly pourrait être amenée à changer d’avis...

La critique de Julien

Avec le pédigrée de son réalisateur, on pouvait s’attendre à tout, ou à rien... « Tendre et Saignant », c’est le second film du réalisateur, acteur et scénariste franco-américain Christopher Thompson, lequel est en effet le fils de Danièle Thompson, dont le dernier film « Cézanne et Moi » (2016) a essayé un échec critique et commercial, elle-même la fille du grand cinéaste Gérard Oury, à qui l’on doit les succès de « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966) et « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), tous portés par Louis de Funès. Compagnon de l’actrice Géraldine Pailhas qu’il dirige ici face à Arnaud Ducret, le cinéaste s’essaie aujourd’hui à la comédie romantique, au travers de laquelle deux individus que tout oppose vont tomber amoureux, derrière le comptoir d’une boucherie familiale...

Il y a d’un côté Charly Fleury, rédactrice en chef connectée et intransigeante d’un magazine de mode, laquelle s’est depuis longtemps éloignée des couteaux de boucherie de son père, Jacques, pour se consacrer à toute autre chose. De l’autre, il y a Martial Toussaint, travaillant avec Jacques. Alors qu’ils flirteront ensemble, Martial se rendra très vite compte qu’elle est la fille de son patron, se faisant dès lors passer pour un fleuriste, comprenant que la dame quarantenaire évite les bouchers (si elle peut)... Mais peu de temps passera avant que son père ne décède, dans la boucherie même, alors que Charly, elle, n’y avait plus remis les pieds depuis longtemps. Triste de perdre son père, et fâchée envers Martial, cette dernière décidera alors de fermer boutique, tout en se laissant convaincre de la laisser ouverte jusqu’aux fêtes. À moins qu’elle ne se réconcilie avec son milieu d’origine, se projetant dans une nouvelle vie, et dans les bras de Martial ? Rien n’est moins sûr...

« Tendre et Saignant » n’est pas le film qui offrira du sang neuf à la comédie romantique, même s’il joue de ses charmes. Surfaite dans son écriture, et prévisible, cette love story qui sent bon la bonne viande se regarde sans déplaisir, bien qu’elle soit trop assaisonnée. Tandis que l’on sait très bien où tout cela va mener, Christopher Thompson et son coscénariste Fabrice Roger-Lacan laissent alors mijoter leurs personnages dans une soupe de bons sentiments, relevée alors par quelques moments qui brûlent au palais, eux qui ne servent finalement qu’à rallonger le temps de cuisson du plat principal, pour nous faire poireauter devant notre assiette, déjà pourtant bien remplie.

S’il y est question de transmission, de tradition modernisée, d’héritage et de passation d’activité familiale malgré l’aspiration d’en fuir, et dès lors de réconciliation, le tout est servi à point (au contraire du titre), étant donné une mise en scène qui sait très bien où elle va, et ce qu’elle va chercher. Le spectateur assidu à la comédie romantique se laissera alors séduire par un emballage romantique des plus classiques, se déroulant de plus durant les fêtes de fin d’année, et parsemé de quelques scènes très typées (la dispute sur le trottoir givré). Sans oublier un duo d’acteurs qui joue très bien au jeu indécis du chat et de la souris, et que forment la discrète Géraldine Pailhas et l’envahissant Arnaud Ducret. Bref, allez-y si le genre - sans prétention - vous fait envie. Sinon, fuyez !



Espace privé RSS

2014-2023 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.75