Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Valentin Hitz
Stille Reserven (Hidden Reserves)
Sortie au BIFFF le 9/4/17
Article mis en ligne le 10 avril 2017
dernière modification le 12 avril 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Un film d’anticipation qui pousse un concept jusqu’au bout.
S’assurer et payer pour et pas contre la mort pour que celle-ci soit délivrance !

Présentation BIFFF : Il est désormais bien loin le temps où l’on implantait des puces électroniques dans les mains de ses employés. Efficience fliquée et stockage de données furent à l’époque les deux mamelles d’une contestation faiblarde. Maintenant, dans une société qui considère la mort comme une vulgaire maladie, le système a trouvé un nouveau tour de passe-passe pour faire cracher les citoyens au bassinet : ça s’appelle l’assurance-mort… C’est ce que vend Vincent Baumann – courtier aussi sensible qu’un galet – et ça n’a rien d’une mesure de prévention. Sous ses jolies phrases de VRP mielleux, Baumann effectue un chantage sournois dont le prix n’est autre que la paix éternelle, et le principe est très simple : si vous ne payez pas, vous terminez dans un frigo à bidoches où l’on vous empêche de mourir ! En tout cas, juste assez pour utiliser le corps comme ressource d’énergie et le cerveau comme endroit de stockage. Bref, vous voyez le topo : c’est un viol de sépulture institutionnalisé. Mais, lors d’une de ses dragues limite nécrophiles, Baumann va rencontrer Lisa, ardente opposante à ces réfrigérateurs humains, qui risque de faire fondre le glaçon faisant office de cœur au fonctionnaire zélé…

Fasciné depuis l’enfance par l’idée aussi étrange qu’effrayante de ne pas avoir le droit de mourir, Valentin Hitz a eu la (mal)chance de voir sa dystopie se nourrir d’une actualité où l’Homme est à la fois numérique et commercialisable. Plus qu’un film d’anticipation, Hidden Reserves est une véritable mise en garde récemment récompensée à Zurich, qui permet de voir Clemens Schick (Point Break, Casino Royale, Ennemy at the Gates) dans un rôle à contre-emploi phénoménal

Acteurs : Clemens Schick, Daniel Olbrychski, Ilhami Arsian, Lena Lauzemis, Markus Allram, Sasa Barbul, Stipe Erceg

Ma cotation BIFFF :

JPEGJPEGJPEGJPEG

J’ai beaucoup apprécié ce film qui pousse un concept jusqu’au bout. Plus anticipation-fiction que SF pure, le film, tourné avec peu de moyen arrive à faire illusion en mêlant un univers de type Gattaca (Andrew Niccol, en 1997, vingt ans déjà) à celui de Farenheit 451 (François Truffaut, 1966) en particulier pour l’évolution de la relation entre Clarisse et Guy Montag. Le tout dans une ambiance froide comme dans certains films de Rainer Werner Fassbinder. La fin du film reste ouverte sur une question car le réalisateur laisse la porte ouverte à deux avenirs possibles. Les acteurs rendent humaine cette histoire inhumaine. On n’a jamais autant rêvé de pouvoir mourir !

https://www.youtube.com/embed/9JAgULsIlBs
Hidden Reserves | BIFFF 2017 - YouTube

flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31