Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Garth Jennings
Sing (Tous en scène)
Sortie le 21 décembre 2016
Article mis en ligne le 9 décembre 2016
dernière modification le 27 décembre 2016

par Charles De Clercq
logo imprimer

Film d’animation en images de synthèse. Les parties chantées sont au top.
En revanche, les voix françaises déçoivent par rapport au casting original. 55/100 pour la VF !

Synopsis : Tous en scène (Sing) se déroule dans un environnement identique au nôtre, sauf qu’il est peuplé d’animaux. Buster Moon (Matthew McConaughey récompensé aux Oscars) est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions : une compétition mondiale de chant.

Cinq candidats sont retenus pour ce défi : Une souris (Seth MacFarlane) aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide (Tori Kelly) dévoré par le trac, une truie (Reese Witherspoon, récompensée aux Oscars) mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant (Taron Egerton) qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc-épic punk (Scarlett Johansson) qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

Voix originales : Scarlett Johansson, Matthew McConaughey, Taron Egerton, Nick Offerman, Reese Witherspoon, Seth MacFarlane, John C. Reilly, Jennifer Saunders.

Voix françaises : Patrick Bruel, Jennifer Bartoli, Elodie Martelet, Sacha Perez, Laurent Gerra, Pierre Coffin.

Remarque : cette critique ne vaut que pour la version doublée en français !

Malgré le titre français, ce film d’animation en images de synthèse n’est pas un remake du film musical américain de Vincente Minnelli, sorti en 1953, The Band Wagon sorti sous le titre français Tous en scène. Non, ici, l’accent du titre américain sur le chant « Sing » se déplace vers la scène alors que la présentation insiste sur le chant : "avec plus de 85 tubes, Tous en scène est écrit et réalisé par Garth Jennings (Le fils de Rambow, 2007, H2G2 le guide du voyageur galactique, 2005). Peu importante, l’on se réjouissait d’avance sur la simple affiche annonçant un casting vocal du tonnerre !

Hélas, ce n’est pas exactement ce qui s’est passé. C’est que nous avons eu droit à une version doublée en français (et en néerlandais pour les confrères néerlandophones). Si certains estimaient être tombés dans un traquenard, d’autres, en revanche, estimaient que c’était une bonne chose et que leurs lecteurs (auditeurs ou spectateurs) n’iraient pas en salle pour un film d’animation en version originale.

Si plusieurs envisageaient de quitter rapidement la salle, ils sont cependant restés en découvrant que, non seulement ils avaient échappé à la 3D, mais aussi que les parties vocales n’étaient pas doublées. Ouf. De plus, le distributeur avait invité plusieurs classes d’enfants ce qui permettait aux journalistes de découvrir les réactions du public cible ! Il faut reconnaître que si celui-ci a été très sage durant les cent premières minutes du film, il s’est vraiment laissé aller dans les dix dernières, pour le show final, applaudissant et tapant dans les mains. Sans être dupe (l’effet de masse et d’entraînement joue), le film semble donc fonctionner, y compris avec les parties vocales en anglais (mais, cela correspondant aussi probablement à ce que ces enfants et jeunes écoutent aujourd’hui). Du côté des journalistes, on reconnait une qualité du graphisme... créé en infographie (et donc avec les richesses, mais aussi les limites du plus-que-parfait informatique !) et la qualité des interprétations chantées tout en trouvant le film trop long. Nonante minutes auraient mieux convenu. En somme, malgré la discordance entre la voix chantée en anglais et celle parlée en français, l’expérience fut moins traumatisante que ce que l’on pouvait craindre. L’immense déception vient au générique final, lorsque l’on découvre l’impressionnant casting vocal que l’on a perdu, sachant le plaisir et le génie que mettent certains acteurs américains et anglais dans les voix des personnages d’animation qu’ils interprètent. Mais, de là à revoir le film en version originale à sa sortie, il y a un pas que beaucoup ne franchiront pas.

En conclusion, il est probable que malgré la déception de certains critiques (pas de tous) ce film sera vu avec plaisir en famille en cette période de fin d’année.

Bande-annonce en version originale


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Truman
le 3 juillet 2016
Un homme à la mer
le 29 mai 2016
Plonger
le 17 novembre 2017
Entourage
le 24 juin 2015
Their Finest
le 4 mai 2017
War Dogs
le 20 août 2016
Théo et Hugo dans le même bateau
le 8 juin 2016
Teströl és lélekröl (On Body and Soul / Corps et âme)
le 14 novembre 2017
La villa
le 8 novembre 2017
Journey to the Shore (Vers l’autre rive)
le 2 septembre 2015


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57