Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Jonathan Levine
Séduis-moi si tu Peux / Long Shot
Sortie le 15 mai 2019
Article mis en ligne le 19 mai 2019

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • septième long métrage du cinéaste américain Jonathan Levine ;
  • troisième collaboration entre le réalisateur et Seth Rogen après « 50/50 » (2011) et "The Night Before (2015) ;
  • le groupe Boyz II Men a accepté de participer au film lors d’une scène clef de celui-ci.

Résumé : Fred, un journaliste au chômage, a été embauché pour écrire les discours de campagne de Charlotte Field, en course pour devenir la prochaine présidente des Etats-Unis et qui n’est autre... que son ancienne baby-sitter ! Avec son allure débraillée, son humour et son franc-parler, Fred fait tâche dans l’entourage ultra codifié de Charlotte. Tout les sépare et pourtant leur complicité est évidente. Mais une femme promise à un si grand avenir peut-elle se laisser séduire par un homme maladroit et touchant ?

La critique de Julien

Qui a dit que les Américains ne faisaient que de mauvaises comédies ? « Long Shot », c’est le titre du dernier film du cinéaste Jonathan Levine, lui qui n’a pas souvent la chance de voir débarquer ses films dans les salles belges (comme en témoigne son dernier film, « Larguées », en 2017). Dans cette comédie romantique décomplexé, pour laquelle on préférera son titre original plutôt que sa version francophone (beaucoup trop lisse, et peu approprié), il est question d’un duo de cinéma cocasse, et improbable. Et pour cause, la sophistiquée, dévouée à son travail, et brillante Charlotte Field (Charlize Theron), Secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique portant sa candidature à l’élection présidentielle, décide d’engager Fred Flarsky (Seth Rogen), un journaliste politique à la belle plume, mais tout juste au chômage, afin de lui écrire ses discours, lui qui est sans filtre, et totalement débraillé. Bref, de quoi aider la candidate à se décoincer un petit peu... Mais pas trop quand même ! Or, pour la petite histoire, Charlotte n’est autre que l’ancienne baby-sitter de Fred, lequel avait, à l’époque, un béguin pour elle...

La plus belle surprise de film, c’est bien l’alchimie entre Seth Rogen et Charlize Theron, lesquels incarnent un duo de cinéma très complice, et pour le moins marrant ! D’ailleurs, l’actrice sud-africaine, qui n’a pas du tout l’habitude de tourner dans des comédies, relève ici un potentiel comique étonnant, même s’il est vrai qu’elle est bien aidée par son acolyte de jeu Seth Rogen, lequel porte la casquette et la veste de training avec autant de classe que Charlize et ses robes de meeting présidentiel... S’il y a bien un monde d’écart entre ces deux personnages, c’est en cela que « Long Shot » amuse, au travers de quelques péripéties rocambolesques, qui ne feront ainsi pas bon ménage avec la place qu’occupe la principale intéressée dans le paysage politique. Mais c’est dire si ces deux-là étaient faits pour se (re)trouver ! Alors certes, le scénario est quant à lui peu réaliste, mais il faut bien avouer qu’il est original, frais, insolent, et qu’il joue le jeu !

Le film est donc bien inscrit dans son temps avec sa pointe de satire politique, lui qui multiplie aussi avec bon goût et finesse les références à la culture pop, telles qu’à la série « Game of Thrones », ou encore au film de super-héros « Black Panther », pour ne citer qu’eux.

On apprécie le message de tolérance et d’ouverture que le film installe petit à petit autour de cette romance (car il s’agit bien avant tout de cela ici), vis-à-vis de l’image que peut renvoyer un quelconque individu (aussi haut placé soit-il, ou non) auprès des médias, et donc aussi aux yeux du monde, et cela dès qu’il sort des sentiers battus. Voir cette femme forte placée en position professionnelle délicate, laquelle va alors casser son image et s’affirmer par amour, est plutôt réjouissant, féministe, et donc fédérateur, même si l’on est ici dans le registre de la comédie romancée. Plutôt bien écrit, et porté par un sens du gag enlevé, « Long Shot » n’en demeure pas moins intelligent dans son genre, même s’il ne le révolutionne pas. Mais il parvient à toucher, en grande partie par le charme fou de Charlize Theron, et sa capacité à jouer de tout. Mention spéciale également à quelques seconds rôles plutôt surprenants, tels que la révélation June Diane Raphael en employée nerveuse et bornée de Charlotte Field, mais aussi Andy Serkis, méconnaissable et pas très ragoutant en nabab des médias internationaux, Alexander Skarsgard, affublé d’une immonde perruque dans le rôle du Premier ministre du Canada, sans oublier Bob Odenkirk, en infâme Président des Etats-Unis d’Amérique. Bref, la gente masculine en prend ici pour son grade !



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Au Poste !
le 16 juillet 2018
Dragons 3 : le Monde Caché / How To Train Your Dragon 3
le 6 février 2019
Premier de la Classe
le 12 août 2019
Rémi sans famille
le 27 décembre 2018
Croc-Blanc
le 26 avril 2018
UglyDolls
le 9 août 2019
Seule la Vie / Life Itself
le 29 novembre 2018
Les Tuche 3
le 31 janvier 2018
L’Espion qui m’a Larguée / The Spy Who Dumped Me
le 10 août 2018
Everybody Knows (Todos lo saben)
le 29 mai 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7