Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Seconde Chance / Second Act
Réalisateur(s) : Peter Segal
Article mis en ligne le 31 décembre 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 26 décembre 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • après les thrillers « Parker » (2013) et « Un Voisin Trop Parfait » (2015), et la série policière « Shades of Blue : une Flic entre deux Feux (2016-2018), Jennifer Lopez revient à la comédie, et cela devant la caméra de Peter Segal, auquel on doit une dizaine de réalisations dont la totalité sont quasiment des comédies, dont »Max la Menace« (2008) ou »Amour et Amnésie" (2004) ;
  • film entièrement tourné à New York pendant près de deux mois, du Food Bazzar du Queens (n’ayant pas été fermé pour le tournage) à Central Park, en passant par le Hayden Planetarium et le High Line.

Résumé : Lorsqu’elle se voit refuser une promotion au profit d’un candidat plus diplômé qu’elle, Maya Vargas, la quarantaine, décide de quitter son emploi pour trouver mieux ailleurs. Le fils de sa meilleure amie trafique son CV à son insu, et lui fait décrocher un boulot de rêve dans un grand groupe de cosmétiques de Manhattan. Armée de son bagout et de son vécu, aura-t-elle droit à sa seconde chance dans ce monde dont elle ne maîtrise pas tous les codes ?

La critique de Julien

Cette semaine-ci, la bomba latina Jennifer Lopez revient en coup de vent dans nos salles de cinéma à l’occasion de la sortie de la comédie girly « Seconde Chance », dans laquelle elle tient le haut de l’affiche, tandis qu’elle la coproduit et interprète la chanson originale « Limitless » (co-signée par Sia, et dont elle réalise le clip pour la première fois de sa carrière). Elle y joue alors Maya Vargas, une employée sous-diplômée mais ambitieuse d’une quarantaine d’années qui, après avoir quitté son job faute d’une promotion qu’on lui a refusée pour un plus gradué qu’elle, décrochera un entretient pour un poste de rêve dans un énorme groupe de cosmétiques à New York, avant de l’obtenir. Mais pour la petite histoire, c’est la meilleure amie et ex-collègue de Maya qui a posté son CV dans cette boîte, avec l’aide de son fils, tout en l’ayant volontairement trafiqué, à l’insu de Maya, afin qu’elle obtienne le travail...

Si « Seconde Chance » possède un point de départ assez cocasse qui aurait pu contenir son lot de comédie, il n’en est malheureusement rien, étant donné la trajectoire plus ou moins sérieuse que prend cette comédie, finalement très sentimentale, mais aussi romantique, et sociale !

Si son titre fait directement référence à la possibilité de tout en chacun d’accéder à ses rêves, et peu importe d’où l’on vient, le film nous réserve une sous-intrigue liée au passé de Maya, lequel l’empêche d’accepter, en son âme et conscience, de devenir maman, malgré les volontés de son compagnon... Sans révéler le cœur de ce blocage (dont il sera majoritairement question dans la seconde partie du film), Maya se retrouvera en même temps à devoir faire ses preuves devant son nouveau patron, Anderson Clarke (Treat Williams), et tenir tête à sa fille Zoe (Vanessa Hudgens), d’autant plus qu’elles se retrouveront rivales autour de la création d’un produit cosmétique bio, avant de se rapprocher, tout naturellement...

Jennifer Lopez, sans véritablement quitter sa zone de confort, est convaincante dans ce rôle de femme battante, mais portant en elle un lourd secret qu’elle tentera ici d’exorciser. Accompagnée par des seconds-rôles féminins ayant du caractère, l’ensemble du casting fait le job, et permet au film de se laisser regarder, avec sympathie.

Cependant, l’histoire s’éparpille en chemin, et de façon tellement rocambolesque-guimauve qu’elle en devient, à force, improbable. De plus, les discours moralisateurs sur la vie commentés par la voix-off du personnage principal passent au travers de la gorge, et sonnent dérisoires. À vrai dire, il s’agit bien là d’un parallèle au fameux rêve américain, typique de ce genre de film. Qu’importe, « Seconde Chance » se révèle plus intéressant qu’on ne l’avait pensé, même si on reste très peu convaincu par toute cette mise en scène.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

UTØYA, 22 JUILLET
le 15 décembre 2018
Normandie nue
le 23 avril 2018
Styx
le 23 janvier 2019
Razzia
le 12 mai 2018
Revenge
le 26 avril 2018
American Nightmare 4 : les Origines / The Purge 4
le 11 juillet 2018
Weldi (Mon Cher Enfant)
le 10 novembre 2018
Avant que Nous Disparaissions (Sanpo suru shinryakusha)
le 21 juin 2018
Sir
le 23 janvier 2019
Aladdin
le 10 juin 2019
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.2