Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Roulez Jeunesse
Réalisateur(s) : Julien Guetta
Article mis en ligne le 29 juillet 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 25 juillet 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • après les courts métrages « Les Ventres Vides » ou « Lana Del Roy », le réalisateur et scénariste Julian Guetta filme ici son premier long métrage.

Résumé : Alex, 43 ans, est dépanneur automobile dans le garage que dirige d’une main de fer sa mère. Un jour, il dépanne une jeune femme et passe la nuit chez elle, mais au petit matin elle a disparu lui laissant sur les bras trois enfants...

La critique

Un dépanneur quarantenaire et immature, travaillant pour sa mère, et vivant dans une annexe de la maison parentale, se retrouve avec les trois enfants d’une cliente sur le dos, après avoir passé la nuit avec elle, chez elle, tandis qu’elle semble avoir disparu au petit matin... « Roulez Jeunesse » marque la première incursion pour Eric Judor dans un rôle dramatique, avec plus ou moins de succès, mais dans un film assez limité.

Avec ce rôle, Eric Judor (l’acolyte de Ramzy Bedia) prend des risques, et c’est peut-être ce qu’il faut vraiment retenir de cette petite comédie sociale aux allures de drame. Présenté sous le prisme de la comédie, son personnage est clairement le bouc émissaire de sa propre irresponsabilité. En effet, tandis que sa mère, envahissante, ne cesse de lui rabattre qu’il doit faire ses preuves pour pouvoir reprendre sa boîte de dépannage, Alex enchaîne les conquêtes sans lendemain, et les ennuis qui vont avec. D’ailleurs, en voilà qui vont pointer le bout de leurs nez, au nombre de trois. S’en suivra une suite de péripéties malchanceuses, toutes aussi régressives les unes que les autres vis-à-vis de son image auprès de son entourage, qui ne voit en lui qu’un incapable, notamment sa mère, ou une ex, envers laquelle il va aller chercher de l’aide...

Mais alors que la mère (toxicomane) des enfants est introuvable, une belle complicité naîtra entre lui et les enfants, ce qui va l’aider à grandir, et à s’affirmer... Eric Judor affiche ainsi une jolie tendresse progressive dans son rôle, tandis que le dénouement de cette histoire lui permet de montrer enfin une autre facette de son jeu d’acteur.
Mais dans ce revirement de ton, cette histoire va trop vite en besogne. Assez court, le film ne possède malheureusement pas le temps nécessaire pour lui permettre d’installer une émotion suffisamment forte compte tenu de la relation née entre les personnages principaux, et ce qui leur arrive. La tournure dramatique de son intrigue laisse alors désirer, malgré la sincérité de ses interprètes.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Jusqu’à la garde
le 26 avril 2018
Diane a Les Épaules
le 27 décembre 2017
Hellboy
le 18 mai 2019
Happy Birthdead 2 You / Happy Death Day
le 7 mars 2019
Tanguy, le Retour
le 3 mai 2019
Glass
le 26 janvier 2019
Jersey Affair / Beast
le 26 juin 2018
Les Dents, Pipi et au Lit
le 24 juin 2018
Walter
le 6 avril 2019
L’Atelier
le 23 novembre 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.2