Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Rémi sans famille
Réalisateur(s) : Antoine Blossier
Article mis en ligne le 27 décembre 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 12 décembre 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • libre adaptation du roman « Sans Famille » d’Hector Malot paru pour la première fois en 1878, et déjà transposé au cinéma en 1934 par Marc Allégret ou encore en 1958 par André Michel, bien que l’adaptation la plus connue reste la série japonaise « Rémi Sans Famille », comprenant 51 épisodes de 24 minutes et diffusée en France en 1982 sur TF1 ;
  • troisième long métrage du cinéaste français Antoine Blossier après « La Traque » (2011) et « A Toute Épreuve » (2014).

Résumé : Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l’âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Cœur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d’amitiés et d’entraide, le mène au secret de ses origines…

La critique de Julien

Roman d’Hector Malot paru en 1878 avant d’être adapté notamment pour la télévision dans une série japonaise éponyme diffusée en France à partir de 1982 sur TF1, « Rémi Sans Famille » fait partie de ces grandes aventures ancrées dans le patrimoine français. C’est d’ailleurs pour cette principale raison qu’Antoine Blossier s’est attelé à cette nouvelle adaptation pour le cinéma. Tandis qu’on y retrouve le positivisme, ainsi que le naturalisme et même la noirceur du livre, cette relecture se veut plus contemporaine, et racontée sous forme d’un conte pour petits et grands.

« Rémi Sans Famille » prend d’emblée des libertés sur l’œuvre originale pour alors se concentrer sur un récit initiatique, lequel prône de belles valeurs universelles telles que la transmission, le partage, le dépassement, l’accomplissement ou encore la confiance en soi. Mettant en scène la rencontre entre Rémi (un orphelin) et Vitalis (un saltimbanque et artiste de rue accompagné de son chien Capi et de son singe Joli-Cœur), lequel croît en la capacité du petit à devenir un grand chanteur, Rémi va alors découvrir à l’issue de leur épopée le secret de ses incroyables origines...

Filmé dans les décors naturels d’Occitanie, dont en Aubrac et dans le Tarn, et imprégné d’une bande-originale aux envolées symphoniques, « Rémi Sans Famille » est un petit moment de cinéma familial dans lequel les plus petits arriveront sans doute à s’identifier à ce petit héros courageux, tandis que les parents, eux, retrouveront dans les grands lignes l’un des récits qui a baigné leur enfance, pour ressentir alors une jolie dose de nostalgie.

Dommage que du point de vue de son scénario, le film ne tienne pas toutes ses promesses, en ne donnant, par exemple, pas de suite à certains éléments de l’histoire, tout comme sur certains personnages. Et c’est là que l’on comprend que le but premier n’est pas ici de livrer une histoire rigoureuse, mais davantage féerique et légère.

Daniel Auteuil et le petit Maleaume Paquin forment un duo attendrissant et rempli de bons sentiments à l’égard de leurs personnages. La relation qui les lie est une amitié salvatrice, laquelle aura raison de ses motivations premières, au regard de ce que Rémi aura accompli dans sa vie - l’histoire étant racontée sous forme de flash-back, à une bande de gamins, au coin d’un feu, dans un lieu qui sera révélé en toute fin d’intrigue, et qui prendra tout son sens au cours d’une séquence pour le moins assez émouvante.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Capharnaum
le 19 décembre 2018
L’Extraordinaire Voyage du Fakir
le 4 juillet 2018
Winchester
le 26 avril 2018
La Chute du Président / Angel Has Fallen
le 7 septembre 2019
Wallay
le 25 avril 2018
Madame Hyde
le 10 mai 2018
Coexister
le 22 octobre 2017
Finding Your Feet
le 26 avril 2018
La Belle et la Meute
le 19 janvier 2018
Very Bad Dads 2 / Daddy’s Home 2
le 30 novembre 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20