Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Rok Bicek (2013)
Razredni sovražnik (Class Enemy)
BRFF 2014
Article mis en ligne le 1er septembre 2014
dernière modification le 31 janvier 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

80/100

Class Enemy, deuxième film slovène de cette soirée dominicale (8 juin 2014), a été réalisé par Rok Bicek. Il s’agit de son premier long métrage qu’il a également co-scénarisé.

Voici la présentation du dossier presse : Après le suicide d’une étudiante, des élèves se liguent contre un professeur (Igor Samobor) aux méthodes strictes, et l’accusent d’être responsable de la mort de leur camarade. Rien n’est pourtant tout noir, ni tout blanc… Prix de la critique à la Mostra de Venise et représentant de la Slovénie aux Oscars 2014, Class Enemy est inspiré d’événements dont le réalisateur Rok Bicek a été le témoin au lycée. Le film, à l’esthétique épurée, met en garde contre les problèmes de communication à l’école où, souvent, le seul moyen d’apaiser des frustrations est la rébellion. Edifiant.

Edifiant, j’en conviens également après avoir vu le film. Pas toujours dans les meilleures conditions : les spectateurs slovènes étaient nombreux, plusieurs largement en retard, passant allègrement devant le projecteur qui envoie les sous-titres sur l’écran secondaire, d’autres, commentant le film en slovène durant la projection. Et même un spectateur belge, s’écriant durant le film, à propos du professeur d’allemand : « Mais quel imbécile ! ». C’est dire que le film était prenant, poignant et que l’on devait, semble-t-il, prendre fait et cause, contre le professeur d’allemand.

Mais est-ce si évident ? Les choses sont-elles ainsi en noir et blanc ? Comment communiquer ? Quelle peuvent être l’utilité de la parole, du langage (comme catharsis) et de la littérature (comme relecture et prise de distance) ?

J’ai apprécié l’interprétation remarquable d’Igor Samobor comme professeur de remplacement mais également celle des étudiants qui n’est pas sans faire penser à celle des élèves du film Entre les murs (sauf qu’ici, nous y sommes enfermés en permanence !). Ajoutons à cela, un jeu d’acteurs bilingues, puisque le film est en slovène et en allemand durant les cours et les échanges avec le professeur. Chacun des étudiants est typé, remarquable et très souvent juste.

Si bémol il doit y avoir, c’est peut-être l’aspect trop théorique, parfois scolaire (mais on est dans une école !) d’un film qui n’ose probablement pas aller jusqu’au bout de son propos et des questions posées. La fin du film ne paraissant pas résoudre la tension accumulée durant son développement.


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10

Das finstere Tal (The Dark Valley)
le 1er septembre 2014
Der Kreis (The Circle)
le 1er septembre 2014
Os fenómenos (Aces)
le 1er septembre 2014
Jeg er din (I’M Yours)
le 1er septembre 2014
La chambre bleue
le 1er septembre 2014
Los Ángeles
le 1er septembre 2014
Un voyage
le 1er septembre 2014
Jack Strong
le 1er septembre 2014
Vis-à-Vis
le 1er septembre 2014
Losejas (The Gambler)
le 1er septembre 2014


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31