Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Jonathan Nolan
Person of Interest (S IV)
Disponible en Blu-ray™ et DVD à partir du 6 juillet 2016
Article mis en ligne le 5 juillet 2016
dernière modification le 1er avril 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Une série hautement addictive grâce au talent des acteurs...
et aussi des scénaristes qui ont développé le rôle du Samaritain ! 85/100

Présentation Warner : Dans la quatrième saison de Person of Interest, les membres de l’équipe sont sous couvert d’une nouvelle identité. Mais le passé continue de les poursuivre et ils sont rapidement confrontés à de nouveaux obstacles.
À savoir : l’épisode 11 de cette saison affiche la meilleure audience de toute la série et la quatrième de toutes les séries diffusées, sur le site IMDb. Cela promet !

La quatrième saison de Person of Interest sera disponible en Blu-ray™ et DVD dès le 6 juillet.

Synopsis : Samaritain, une intelligence artificielle malveillante est maintenant en ligne et prend l’équipe pour cible. Reese (Jim Caviezel), Finch (Michael Emerson), Shaw (Sarah Shahi), Root (Amy Acker) et le détective Fusco (Kevin Chapman) ont réussi à échapper au Samaritain sous couvert de fausses identités, mais ils continuent de se mettre en danger en acceptant les missions de La Machine pour protéger les citoyens.

La fin de la troisième saison avait laissé beaucoup de fans pantois, emplis de questions sur la « Machine », sa survie, la mort de plusieurs personnages, dont le lieutenant Joss Carter (Taragi Henson). C’était aussi le rôle d’un nouveau « personnage », « Le Samaritain » qui était l’antagoniste de la Machine. Aussi, nous attentions avec impatience la sortie en BR/DVD de la quatrième (et malheureusement avant-dernière saison) diffusée en fin 2015 sur la RTBF en version doublée. En effet, nous ne jurons que par les versions originales sous-titrées en français. Que les rebelles aux sous-titres se rassurent, la version française est bien disponible sur la version que nous propose la Warner.

Un mot change dans la voix off en générique ! Le « You are being watched » devient « We are being watched » ! Le ON vous surveille devient On NOUS surveille ! Désormais, les alliés et collaborateurs de la Machine, dont John Reese et Harold Finch sont sous surveillance. Ils doivent se cacher. Pourront-ils encore recevoir des « numéros » d’une Machine dont on peut se demander si elle a survécu ? Si vous avez accroché aux premières saisons, dites-vous que la tension ne se relâchera pas du premier au vingt-deuxième épisode ! D’un certain côté, la défaite des Diables Rouges aux huitièmes de finale de l’Euro, conjuguée au temps exécrable nous a permis de nous gaver de la série, absorbée en trois jours. Si l’on ne compte pas le changement de disques (il y en a quatre), la quatrième saison qui fait un peu moins de 16 heures peut être visionnée en un week-end !

Les scénaristes ont fait un excellent boulot ! La bibliothèque fait place au métro, le rôle du lieutenant Lionel Fusco (Kevin Chapman) prend une nouvelle tournure et ses relations avec les amis de l’ex (?) Machine vont se modifier. On ne peut pas vraiment en dire plus sans spoiler. Après le dernier épisode, beaucoup attendront alors l’arrivée de la 5e saison (treize épisodes seulement !) qui vient de se conclure aux USA avec le début de l’été !

Nous avons visionné une partie des épisodes en vidéoprojection et une autre sur téléviseur HD (celui-ci se trouve dans la chambre et c’était l’occasion de regarder quelques épisodes en étant couché, mais incapable de décrocher !). Comme toujours chez Warner, la qualité de l’image est au rendez-vous. Subjectivement l’image paraît plus sombre, dans des tons plus froids, mais qui correspondent à l’ambiance de la saison. En effet, les questions de surveillance se posent aujourd’hui encore avec plus d’acuité, au vu des événements violents liés, notamment, au terrorisme. S’il paraît flippant d’être surveillé comme on peut l’être dans Person of Interest par une Machine ou un Samaritain, la question sera donc toujours de savoir qui a le contrôle final. Sur ce point de la série, on ne dira donc rien.

Le menu du BR est très classique. Tout au plus nous avons regretté que la surbrillance de l’item choisi soit peu visible. Les bonus ne sont pas nombreux. Le bêtisier d’une durée de 3 minutes est dispensable, réduit au minimum (quelques grimaces, erreurs de texte, trous de mémoire..). On retiendra en premier lieu le module intéressant consacré à la musique, un module sur un nouveau décors de la série, et, pour les fans, le « questions/réponses » du Comic Con de 2014 et qui donne la parole à quelques acteurs et à Jonathan Nolan face aux questions de fans ! A noter aussi, pour le fun, que Michael Emerson (FINN) revient sur le fait de tourner avec son épouse (et d’embrasser celle-ci) dans la série et à la ville dans un épisode de la troisième saison.
Conseil : ne regardez pas les bonus avant de voir la quatrième saison !

BONUS

  • Music of Interest
  • Featurettes
  • Gag Reel
  • 2014 Comic Con Q&A

Diaporama


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57