logo article ou rubrique
Ève Deboise (2013)
Paradis perdu
Brussels Film Festival 2013
Article mis en ligne le 1er septembre 2014
dernière modification le 29 novembre 2014

par Charles De Clercq

JPEG Rien à voir avec la Genèse mais un film (le premier long métrage d’Ève Deboise) qui confronte quatre personnages, dont notre compatriote Pauline Etienne. Celle-ci joue le rôle de Lucie, une adolescente, face à son père Hugo (Olivier Rabourdin).
Autres « présences », celle d’Akim (Ouassini Embarek), un saisonnier et de Sonia (Florence Thomassin), la mère qui a quitté le foyer conjugal un an plus tôt (elle revient cependant et je laisse au spectateur la surprise de ce retour). C’est un huis-clos... en pleine nature. Il y a de belles scènes qui se répondent (le père et la mère dans une cabane ; la fille et le journalier à l’extérieur). Un film qui aborde, de façon pudique et intimiste, les frontières (jamais franchies) d’un potentiel inceste père/fille.

A la sortie de film j’ai dit à quelqu’un de l’équipe : « Pourquoi n’avoir pas choisi ce film pour l’ouverture du festival ce soir ? ». C’est dire qu’il s’agit d’un film que je recommande chaleureusement.