Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Gracia Querejeta
Ola de crímenes (Crime Wave !)
Vu au BIFFF le 10 avril 2019
Article mis en ligne le 11 avril 2019
dernière modification le 13 avril 2019

par Charles De Clercq

Présentation BIFFF : Comme toutes les mères, Leyre a des soucis avec Asier, son fiston d’ado. Bon, certes, le divorce avec son père n’a pas aidé, et c’est vrai qu’on fait toujours des conneries à cet âge. Mais là, Asier s’est surpassé en stoppant net une conversation houleuse avec son père à coup de 22 long rifle à bout portant… Bien décidée à éviter la prison à son roudoudou d’amour, Leyre planque le corps de son ex-époux dans sa bagnole et file se fabriquer un alibi dans un bar. Le crime serait parfait si la seconde épouse du cadavre encore chaud ne venait pas fouiner son nez refait pour retrouver le portable de son mari. Paraîtrait qu’il y a des preuves de corruption accablantes pour la moitié de la ville là-dedans. Et puis, c’est sans compter Julen, le meilleur ami d’Asier, qui mangerait bien du cougar à la Leyre et qui – naïvement – décide d’aller cacher le cadavre ailleurs. Pour l’aider, qu’il lui dit. Manquerait plus que sa mère sénile débarque à la maison et que les flics tombent sur une voiture qui refoule une vilaine odeur de taureau éventré, tiens…

Dans le registre de la comédie noire, les Espagnols tiennent la dragée haute. Une fois encore, les voilà qu’ils nous balancent un scud bourré d’humour et de cynisme, dans la droite ligne de KILLING GOD ou d’Alex de la Iglesia (prenez n’importe lequel de ces films). Signé Gracia Querejeta, CRIME WAVE a suscité un engouement tel dès son entame que les noms les plus célèbres du cinéma espagnol – en vrac, Maribel Verdu, Luis Tosar ou encore Raul Arevalo – se sont jetés dessus. Quand on voit le résultat, on comprend pourquoi !

Acteurs : Juana Acosta, Luis Tosar, Maribel Verdú, Paula Echevarría, Javier Cámara

Notre cote BIFFF :

JPEGJPEGJPEGJPEG

Comme souvent les présentations déjantées du BIFFF en disent beaucoup sur le film que l’on va voir, au risque de nombreux spoilers mais le plaisir de ces lectures décalées vous met déjà en état de recevoir le film. Celui-ci dont le titre original est Ola de crímenes est déjà disponible en DVD et BR. Au sortir de la salle nous pensions en faire l’acquisition mais il n’est hélas pas édité avec des sous-titres français et ne le sera probablement jamais et il faut donc remercier une fois encore les sous-titreurs de nous proposer les textes en français et en néerlandais. Bien sûr ce n’est pas professionnel et l’on se dit parfois qu’il faudrait remettre un prix pour le meilleur adaptateur de texte (voir aussi l’équivalent d’un razzie award !).

Est-ce à dire que c’est un chef d’œuvre ? Non, mais c’est drôlement jubilatoire. Tout est donc dans le synopsis ci-dessus et l’on ne pourrait en dire beaucoup plus. Les acteurs sont (très) connus dans leur pays, voire au-delà (ainsi Javier Cámara dans le second rôle d’un confesseur qui ne veut pas entendre la confession de Leyre. Le film commence par celle-ci et, d’office, le spectateur sait que l’héroïne s’en sort saine et sauve. Les situations sont plus cocasses les unes que les autres et nous nous sommes demandé dans quel film nous avions vu « Julen » le fan de cougar ! En réalité, il ne s’agit pas d’un film mais de la série espagnole Elite diffusée sur Netflix et dont Miguel Bernardeau est un des acteurs principaux ! Pour le plaisir coupable de la vision de ce film, notre cote BIFF est de trois corbeaux et demi !

https://www.youtube.com/embed/Buzo8PPMpH8
CRIME WAVE - Trailer | BIFFF 2019 - YouTube


Au hasard...

Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.99