Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Neuilly Sa Mère Sa Mère
Réalisateur(s) : Gabriel Julien-Laferrière
Article mis en ligne le 12 août 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 08 août 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • suite du succès francophone surprise de l’été 2009 « Neuilly Sa Mère », ayant attiré un peu plus de 2,5 millions d’entrées en France ;
  • le metteur en scène du premier film, Gabriel Julien-Laferrière, revient, tandis qu’il en est de même pour le casting principal, excepté Rachida Brakni, qui jouait Djamila de Chazelle (la tante de Sami), remplacée ici par Sophia Aram.

Résumé : En 2009, Sami Benboudaoud découvrait l’enfer de Neuilly-sur-seine ! Dix ans plus tard, alors que tout va pour le mieux pour Sami qui termine brillamment ses études de sciences politiques, plus rien ne va pour son cousin Charles de Chazelle. Depuis la défaite de son idole Sarkozy aux présidentielles, il a sombré dans une profonde dépression quand sa famille perd toute sa fortune et doit quitter Neuilly. Rejetés de tous, les Chazelle trouvent refuge chez Sami, cité Picasso, à Nanterre ! Dès lors, pour Sami et les habitants de sa cité, la vie ne sera plus jamais un long fleuve tranquille.

La critique

Près de dix ans après « Neuilly Sa Mère », la majorité de l’équipe derrière ce succès commercial surprise, en commençant par son réalisateur, revient pour sa suite. Tandis que le paysage politique français a beaucoup changé ces dernières années, le voyage s’inverse ici pour nos deux personnages principaux, Sami Benboudaoud et Charles de Chazelles. Cette fois-ci, c’est la famille Chazelles qui se retrouve à quitter Neuilly pour Nanterre, suite au scandale professionnel de l’entreprise « Porc Ever » présidée par Stanislas de Chazelles, le père de Charles, et oncle de Sami, forcé de se cacher, tandis que ses comptes en banque ont été en plus bloqués. Pendant ce temps-là, tombé de son piédestal depuis la défaite de Sarkozy, Charles sombre dans une terrible dépression, alors que son cousin Sami s’apprête à réussir ses études de sciences politiques. Mais l’arrivée des prochaines élections municipales va tout changer...

Avec ses airs de « La Vie est un Long Fleuve Tranquille » (1988) d’Etienne Chatiliez, « Neuilly Sa Mère » se révélait être une petite satire sociale et politique située dans l’air du temps, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, lui qui en prenait à l’occasion pour son grade. Rythmé par des répliques détournées de ce dernier, le film témoignait sans grande originalité, et avec certains clichés appuyés, des inégalités et mentalités territoriales entre différentes communautés, forcées ici de se côtoyer. On remet donc ici les couverts, tout en inversant cependant les rôles.

Là où son prédécesseur parvenait à limiter la casse, « Neuilly Sa Mère Sa Mère » s’enfonce dans la caricature embarrassante. Malgré un postulat de base plutôt jouissif, cette suite déçoit en plus par ses enjeux scénaristiques poussifs, finalement éloignés de ce qu’elle tente de nous montrer de la réalité. À vrai dire, c’est devenu un florilège de grand n’importe quoi, et certainement pas un reflet léger et humoristique des problématiques sociales traversées par la France.

Même si l’on est plutôt ravi de retrouver nos deux personnages principaux, force et de constater ici un jeu d’acteur qui en fait des caisses, et qui en rajoute ainsi une couche (Denis Podalydès en tête). Sans parler du montage épileptique, renforcée par une bande-originale répétitive, voire assommante, et forcément trop facile compte tenu du public visé.

Diaporama

 <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='334' />

Bande-annonce



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Lola et ses Frères
le 9 décembre 2018
Une Affaire de Famille / Shoplifters
le 27 décembre 2018
Nicky Larson et le Parfum de Cupidon
le 7 mars 2019
Numéro Une
le 25 novembre 2017
Jersey Affair / Beast
le 26 juin 2018
Free Solo
le 1er avril 2019
Le Monde Est à Toi
le 18 août 2018
Le brio
le 6 janvier 2018
Jusqu’à la garde
le 26 avril 2018
Le Grand Bain
le 7 novembre 2018
RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.98