Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

David Deroy et Matthieu Frances (2013)
Monsieur Etrimo
Sortie le 15 octobre 2014
Article mis en ligne le 12 octobre 2014
dernière modification le 14 octobre 2014

par Charles De Clercq
logo imprimer

68/100

JPEGSynopsis : Pour la seule année 1970, Le sénateur du Brabant Jean-Florian Collin a en stock 4339 appartements, 662 studios et plus de 2500 garages. Son activité, en 1969, engrange plus de 2 milliards de francs de chiffre d’affaires. Son rêve ? Vendre un appartement à chaque ménage belge doté d’un revenu moyen. En 1985, date de son décès, le « pêre du logement social pour cadres moyens » ne laisse rien ; sinon quelques effets personnels. Son héritage à la Belgique ? L’accès à la propriété.
NB : certaines images peuvent être agrandies par un clic de souris.

Tout comme le spectateur, le journaliste doit faire un effort pour se rendre à une vision presse pour un documentaire, surtout si le métrage oscille entre moyen et long (61 minutes). Mais si le titre du film renvoie au plus profond de notre belgitude et aux années de croissance pour notre royaume, il doit bien se douter que l’effort sera récompensé.

JPEGEt tel est le cas. Pour le moment le film ne sort qu’à Bruxelles, au Vendôme, mais il est possible qu’une salle liégeoise puisse le programmer en fin d’année. Quoiqu’il en soit, je suppose que le documentaire, produit par la RTF aura les honneurs de notre chaine nationale, d’autant qu’il semble formaté dans cet esprit, voire ce but, tant dans sa durée que dans l’utilisation judicieuse d’images d’archives et d’interviews.

JPEGSi les archives éveilleront les souvenirs des générations qui ont connu la fin des années soixante, les interviews, en revanche, pourront interpeller tout un chacun, essentiellement grâce au témoignage des enfants de « Monsieur Etrimo ». Mais derrière ce titre, s’il y a une société immobilière, il y a surtout un homme : Jean-Florian Collin. L’homme qui voulait donner un appartement à tous les belges et surtout si leurs revenus sont faibles. Ce rêve fou, il l’a concrétisé durant de nombreuses années avec quelques échecs financiers. S’il a pu éponger les premières dettes, en revanche, la fin fut terrible. C’est surtout dû à la conjoncture mais également à une gestion financière qui n’était plus saine. Car Monsieur Etrimo, s’il était sensible à une vie respectueuse de ceux qui travaillaient pour sa société, était aussi un homme qui à défaut de « rendre compte » de son passé (il est un enfant bâtard) a voulu « régler ses comptes » avec lui. Si la richesse était au rendez-vous pendant de longues années (pour se terminer par un concordat - à défaut de faillite - qui s’étala sur des décennies) elle lui a permis de briller et de s’offrir une vie de luxe ainsi qu’une place de sénateur dans un parti qui ne l’intégrera en fait jamais et l’abandonnera lorsque les vents seront contraires.

Un documentaire que l’on ne peut que recommander aux ainés (pour se souvenir de moments forts de l’histoire belge) et aux jeunes qui pourront découvrir l’histoire de ces immeubles qui sont encore omniprésents dans notre ville, le premier, « standard », le deuxième plus luxueux !


flèche Sur le web : Lien vers le film sur Cinébel (pas de fiche IMDB !)

Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.25