Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Hugo Gélin
Mon inconnue
Sortie le 3 avril 2019
Article mis en ligne le 20 avril 2019

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • troisième film pour Hugo Gélin après « Commes des Frères » (2012) et « Demain Tout Commence » (2016) ;
  • Prix d’Interprétation Masculine au Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez 2019 pour François Civil, lequel a déjà tenu le haut de l’affiche cette année dans « Le Chant du Loup » d’Antonin Baudry et « Celle que vous Croyez » de Safy Nebbou, tandis qu’on le retrouvera dans le prochain film de Cédric Klapish « Deux Moi » en septembre prochain.

Résumé : Du jour au lendemain, Raphaël se retrouve plongé dans un monde où il n’a jamais rencontré Olivia, la femme de sa vie.
Comment va-t-il s’y prendre pour reconquérir sa femme, devenue une parfaite inconnue ?

La critique de Julien

Après le triomphe de son dernier film « Demain Tout Commence », Hugo Gélin s’affirme ici encore un peu plus avec cette comédie romantique, teintée de science-fiction réaliste. Inspiré par quelques œuvres anglo-saxonnes du genre, le cinéaste confronte ici Raphaël, un écrivain (l’incontournable François Civil) en proie au succès, se réveillant alors un beau matin dans une vie parallèle, effaçant d’une traite tout ce qu’il avait construit, et même entièrement vécu dans sa propre réalité. Afin de retrouver cette vie dans laquelle il s’était quelque peu éparpillé, il va devoir reconquérir le cœur de sa tendre-aimée Olivia (Joséphine Japy), devenue une pianiste de renom, tandis que lui n’est qu’un professeur de lettre, et célibataire (les rôles sont donc inversés). Or, seul son meilleur ami Félix (Benjamin Lavernhe) semble en mesure de le croire, et de l’accompagner, tel un faire-valoir, dans une aventure délicate, mais résolument réparatrice, et ouvrant les yeux sur les choses essentielles qui parsèment la vie.

Certes, ce n’est pas la première fois que le cinéma mêle la romance et le voyage dans le temps. Pourtant, Hugo Gélin réalise ici un film qui n’a pas grand chose à envier aux grosses productions du genre, lui qui rappelle notamment « Un Jour sans Fin » (1993) d’Harold Ramis, ou plus récemment le « Il Était Temps » (2013) de Richard Curtis. Dès son générique d’ouverture rythmé par l’idylle naissante entre les deux personnages principaux, jusqu’au réveil dans ce qui semble être une autre vie, et sa confrontation, « Mon Inconnue » joue des codes du genre, mais avec beaucoup de savoir-faire. Car il est ici autant question ici de comédie que d’une histoire d’amour impossible. En effet, le film livre son lot de situations cocasses vis-à-vis de la nouvelle vie à laquelle Raphaël doit s’acclimater. De sa nouvelle compagne Mélanie (Camille Lellouche), aux championnats de ping-pong qu’il partage avec Félix - alors qu’il ne sait pas en jouer, en passant par la désillusion professionnelle, le jeune homme va devoir redoubler de patience, d’efforts, et d’amour pour retrouver sa vie d’antan. Au niveau romanesque, c’est dans la découverte de la vie amoureuse avec Olivia qu’il n’a pas vécu dans cette vie qui va être le pilier sentimental du film, elle qui ne semble pas du tout le reconnaître, tandis qu’elle est en plus en couple...
Aussi, « Mon Inconnue » repose énormément sur le talent de Benjamin Lavernhe dans le rôle de Félix, et son écriture très fine. En effet, ce personnage offre une véritable amitié pour Raphaël, lequel va l’aider dans sa quête, tout en étant touché par le mépris de son ami face à cette nouvelle vie, lui qui souhaite la quitter au plus vite, et retrouver notamment le « vrai » Félix. Or, son ami existe bien dans ce monde parallèle, tout comme Olivia, ce qui lui vaudra donc le soin d’apprendre à peser ses mots, et à ouvrir les yeux sur ces moments intemporels, qui ne se vivent qu’une seule fois...

Le scénario ne cesse ici de rebondir sur ses propos, ainsi que sur un sens du rythme à la fois pop et enlevé, et des dialogues touchants. La mise en scène de « Mon Inconnue » fait de ce film un remède idéal à la morosité, alors portée par des acteurs irrésistibles. François Civil et Joséphine Japy forment un couple de cinéma qui fonctionne dès les premiers regards, et durant tous les sourires qui suivront. Pétillants, lumineux, motivés, les deux acteurs illuminent l’écran, tandis que Benjamin Laverhne apporte à la fois une touche de poésie, de sensibilité, tout comme de gaffe dans le rôle de Félix. L’acteur met instantanément le feu à chacune de ses apparitions, et complète parfaitement, et sans aucune caricature, ce tableau.

On est un peu moins convaincu par la longueur du film, tout comme par son dénouement, qui n’assume pas totalement son côté fantastique, ou, en tout cas, pas sa rétro-action vis-à-vis de la quête de Raphaël. Mis à part ça, « Mon Inconnue » est typiquement le genre de film qui fait du bien, et qui parvient en plus à s’éloigner des clichés du romantisme rose bonbon.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Edmond
le 13 janvier 2019
L’Atelier
le 23 novembre 2017
Demi-Sœurs
le 12 juin 2018
Victoria and Abdul / Confident Royal
le 10 novembre 2017
Love Addict
le 30 mai 2018
Le Crime de l’Orient Express / Murder On The Orient Express
le 27 décembre 2017
Thelma
le 11 décembre 2017
La Passion Van Gogh
le 7 novembre 2017
Logan Lucky
le 4 décembre 2017
Rebelles
le 1er avril 2019
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.99