Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Mme Mills : une Voisine Si Parfaite
Réalisateur(s) : Sophie Marceau
Article mis en ligne le 26 avril 2018
dernière modification le 29 juillet 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 07 mars 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • troisième réalisation de Sophie Marceau après « La Disparue de Deauville » (2007) et « Parlez-Moi d’Amour » (2002) ;
  • l’idée de cette première comédie vient de l’envie de la cinéaste de se sentir plus légère, plus libre, et de s’amuser, après des années de vie « un peu éprouvante ».

Résumé : Hélène est éditrice de romans à l’eau de rose et mène une vie rythmée par le travail. Elle se réfugie dans les livres, persuadée que la vie y est plus belle que dans la réalité. Se complaisant dans une certaine routine, son quotidien va être bouleversé par l’installation d’une nouvelle voisine, Madame Mills. Cette vieille américaine excentrique va prendre rapidement une importance insoupçonnée dans la vie d’Hélène. Mais les apparences sont parfois trompeuses...

La critique

Après une chronique dramatique autobiographique, puis un polar, la ravissante Sophie Marceau se lance pour la première fois dans la réalisation (et l’écriture) d’une comédie pour son troisième film, avec « Mrs Mills : une Voisine Si Parfaite ». Si elle incarne le rôle principal dans la peau d’une éditrice dévouée au travail, Sophie Marceau partage ici l’affiche du film avec l’immense Pierre Richard, auquel elle offre un rôle d’escroc en plein numéro de travestisme, duquel elle en sera la cible...

On ne peut pas dire que ce changement de registre va à merveille à sa réalisatrice, tant son film se cherche, et se perd en chemin, sans jamais atteindre ce qu’on attend de lui. Cette comédie affiche très vite ses faiblesses d’écriture, et nous embarque de manière inutilement complexe dans un récit improbable, dénué de la moindre once d’humour. C’est d’ailleurs bien triste de constater que la présence de Pierre Richard au casting n’arrange rien, lui qui s’exécute dans un numéro de cirque de travesti infondé (son personnage aurait pu faire sans) et bien trop chargé, pour lequel il féminise sa voix de manière insupportable. Pourtant, même si l’on reconnaît distinctement l’homme qui se cache sous les traits de « Mrs Mills », le personnage de Sophie de Marceau, lui, n’y verra que du feu. Or, on peine à y croire, malgré sa grande naïveté.

Si le film réserve quelques situations cocasses en première partie, la seconde s’effondre de manière vertigineuse, en empruntant un chemin bien plus sérieux qui n’y paraît, mais totalement vain, et sans intérêt. En effet, une fois la perruque tombée, on y parle de (faux) secrets de famille, de rachat (grotesque) de société, et plus globalement d’arnaque. Le gros problème du film, c’est que cette histoire est incohérente, et souffre d’un manque de motivations scénaristiques justifiant ses différents thèmes abordés. Cette succession de nombreuses situations rocambolesques, sans saveur aucune, ne procure ainsi jamais une quelconque émotion, si ce n’est une grande solitude.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Final Portrait
le 26 juin 2018
Razzia
le 12 mai 2018
Weldi (Mon Cher Enfant)
le 10 novembre 2018
Mon Ket
le 13 juin 2018
En Eaux Troubles / The Meg
le 20 août 2018
Pierre Lapin
le 26 avril 2018
Les Dents, Pipi et au Lit
le 24 juin 2018
Criminal Squad / Den Of Thieves
le 26 avril 2018
Le Retour du héros
le 26 avril 2018
Hostiles
le 26 avril 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7