Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Christopher McQuarrie (2015)
Mission Impossible - Rogue Nation
Sortie le 5 août 2015 (le 12 août en France)
Article mis en ligne le 29 juillet 2015
dernière modification le 23 juillet 2016

par Charles De Clercq
logo imprimer

Violence et humour avec un Tom Cruise en forme et sans doublure ! 81/100

Synopsis : L’équipe IMF (Impossible Mission Force) est dissoute et Ethan Hunt se retrouve désormais isolé, alors que le groupe doit affronter un réseau d’agents spéciaux particulièrement entraînés, le Syndicat.
Cette organisation sans scrupules est déterminée à mettre en place un nouvel ordre mondial à travers des attaques terroristes de plus en plus violentes. Ethan regroupe alors son équipe et fait alliance avec Ilsa Faust, agent britannique révoquée, dont les liens avec le Syndicat restent mystérieux.
Ils vont s’attaquer à la plus impossible des missions : éliminer le Syndicat.

Acteurs : Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, Alec Baldwin, Rebecca Ferguson, Ving Rhames, Sean Harris.

Lien vers les premières photos de la tournée mondiale de promotion de Mission Impossible - Rogue Nation, à Séoul.

 Cinquante ans déjà !

Presque cinquante ans après la diffusion de la série télévisée du même nom, nous découvrons le cinquième volet de la saga. En 1996, Brian De Palma s’attache au premier Mission Impossible ; John Woo lui succédera en 2000 pour Mission Impossible 2 tandis que J.J. Abrams réalise Mission Impossible 3 en 2006 et Brad Bird, en 2011 avec Mission impossible : Protocole Fantôme qui a cartonné au box-office avec près de 700 millions de $ pour un budget de 145 millions. Malgré cela, il ne rempile pas pour se consacrer à À la poursuite de demain (Tomorrowland). Difficile donc de savoir si la déception aurait été au rendez-vous comme pour ce dernier, mais nous ne perdons pas au change puisqu’un cinquième réalisateur prend les commandes de ce 5e opus. Il s’agit de Christopher McQuarrie. Il avait réalisé deux films auparavant Way of the Gun en 2000 et Jack Reacher (avec Tom Cruise dans le rôle titre) en 2012. McQuarrie est surtout connu et réputé comme scénariste. Outre celui du présent film, on lui doit notamment les scénarios de Public Access (Ennemi public) ; Usual Suspects ; Mission : Impossible : Ghost Protocol (Mission impossible : Protocole Fantôme) ; The Wolverine (Wolverine : Le Combat de l’immortel) ou encore Edge of Tomorrow.

 Un acteur et une équipe !

Tout comme dans la série télévisée, Mission Impossible est avant tout une équipe... dont les membres ne se retrouvent pas dans tous les épisodes ! Ainsi, à la télévision, sans compter Bob Johnson (la voix des messages), nous retrouvions de saison en saison Willy Armitage (Peter Lupus) et Peter Lupus (Greg Morris) alors même que le chef d’équipe Jim Phelps ne rejoint la saga qu’à partir de la deuxième saison (sur les sept), après le départ de Steven Hill (Dan Briggs).

Il en est de même pour les adaptations au cinéma. Pour celle qui nous concerne, deux protagonistes ont été présents dans toute la franchise : Ethan Hunt (Tom Cruise) et Luther Stickell (Ving Rhames). D’autres personnages qui ont participé à un ou deux épisodes rejoignent celui-ci, mais au-delà de leur présence, ce qui marque le spectateur, c’est l’univers « Mission Impossible » qui donne l’identité au film. De là à écrire que les acteurs importent peu, ce serait un pas que je ne franchirais pas tant la présence de Tom Cruise est prégnante dans le film et on peut dire qu’il évolue en sagesse et intelligence à chacun des épisodes. Il garde même une forme excellente que beaucoup lui envieront à cet âge ! Une scène nous permettra de découvrir ses pectoraux et abdominaux : nous sommes bien loin de Magic Mike XXL car ce sera ici à l’occasion d’une séance de torture que devra pratiquer un mystérieux docteur des os ! Non seulement Cruise est encore en pleine forme, mais il réalise lui-même ses cascades et celles en avion [1], en moto ou en apnée sont impressionnantes (à noter que Simon Pegg a également réalisé lui même les cascades en moto).

 L’humour est au rendez-vous !

Le film fut une très agréable découverte et surprise. Nous nous situons peu après la fin du 4e volet et l’annonce de l’existence possible d’une très mystérieuse organisation « Le syndicat » ainsi que de l’annonce de la dissolution de l’équipe Mission Impossible ! Mais nous commençons par une scène dans un champ, près d’un avion prêt à prendre son envol avec un colis qui ne doit pas partir. Ces quelques minutes donnent déjà le ton du film : il y aura de l’humour, du second degré et même un soupçon d’autodérision ! Notre fine équipe équipée à la pointe de la technologie n’est pas à l’abri de soucis, notamment pour ouvrir la porte d’un avion alors que la tablette donne ses indications en alphabet cyrillique !

Le film m’a fait songer à un mixte entre Indiana Jones pour l’action et Tintin pour le découpage/montage proche d’une bande dessinée. Certes il n’y a pas autant de violence dans Tintin, mais au final, celle-ci n’est pas gore. Si les exploits semblent moins spectaculaires que dans le précédent, il n’empêche que plusieurs scènes font référence aux autres films de la franchise, notamment le fait d’accéder à un ordinateur protégé auquel il est impossible d’accéder ! Impossible ! Vous avez dit « Impossible »... mais c’est justement ces missions-là que cette équipe va réaliser en nous faisant passer par de bien nombreux endroits Vienne, Londres, Marrakech, Agadir...

 Des doutes sur la loyauté !

On notera ce qui est un leitmotiv dans la saga : le doute sur le jeu des membres de l’équipe et de ceux qu’ils rencontrent ? Qu’en est-il de la loyauté des uns et des autres alors que l’unité est dissoute, mais continue à fonctionner sans plus aucun mandat et que la CIA a pris le commandement ? Qu’en est-il des hommes politiques et de leurs relations éventuelles avec le fameux Syndicat ? Et surtout qu’en est-il de cette femme mystérieuse interprétée par Rebecca Ferguson ? La Suédoise donne ici son corps et son charme très ambigu à Ilsa Faust qui se retrouve très souvent sur la route d’Ethan ! Que (lui) veut-elle ? Qui est-elle ? Quel est son but ? Qui manipule-t-elle et/ou par qui est-elle manipulée ? A découvrir à l’écran donc.

Qui est aussi Solomon Lane à qui Sean Harris donne un visage inquiétant voire angoissant ? Quelles sont ses motivations ? Que veut-il à Ethan et à son équipe et que veut-il d’autre ? Le suspens est présent dans une réalisation et un scénario au cordeau ! S’y ajoutent la bande-son et le thème de Mission Impossible ainsi que des « classiques » (à plusieurs niveaux de lecture !) qui nous surprendront : ainsi on vous laisse découvrir les cascades pendant un opéra à Vienne ! Sans compter les multiples pistes quand trois tireurs se trouvent dans des lignes de mire respectives ! Qui, quoi, comment, pourquoi ? Telles sont des questions qu’Ethan Hunt et le spectateur se poseront durant de longues séquences du film.

 Un blockbuster à ne pas bouder !

Alors c’est un blockbuster, ne nous leurrons pas ! Mais étant donné les conventions du genre, le contrat est parfaitement rempli. Nous aurons l’émotion, l’action, les doutes, même si nous savons que l’équipe gagnera (bien entendu) et que nous aurons eu l’occasion de découvrir des gadgets d’espionnage du tout dernier cri qui feront le bonheur de plus d’un geek qui rêvera de les voir exister dans le monde réel.

Qu’il pleuve ou pas lors de la sortie, ruez-vous dans les salles ce sera un grand moment de divertissement ! D’autant qu’il n’est pas impossible qu’un sixième volet suive d’ici quelques années... en espérant cependant que l’on n’arrive un jour à un énième épisode avec des acteurs en fin de carrière comme dans les Expandable (par exemple).

Diaporama

Bande-annonce :

Notes :

[1Tom Cruise a réalisé sans doublure la cascade où Ethan Hunt s’agrippe à un avion qui s’envole. Réalisée sans effets spéciaux, cette prouesse extrêmement risquée impliquait que l’acteur soit suspendu à plus de 1500 mètres d’altitude. L’avion en question, un airbus A400m, se déplace à une vitesse de 400km/h.


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB

Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Lolo
le 25 octobre 2015
L’avenir
le 20 mars 2016
Moka
le 6 août 2016
Sing Street
le 22 octobre 2016
Me and Earl and the Dying Girl (This is Not A Love Story)
le 10 novembre 2015
Salaud on t’aime
le 1er septembre 2014
As Above, So Below (Catacombes)
le 1er septembre 2014
A Cure for Wellness (A Cure for Life)
le 12 février 2017
La rançon de la gloire
le 19 décembre 2014
Bang Gang (une histoire d’amour moderne)
le 16 janvier 2016


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31