Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Liv Ullmann (2014)
Miss Julie (Mademoiselle Julie)
Sortie le 19 novembre 2014
Article mis en ligne le 13 novembre 2014
dernière modification le 8 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : 1890, Irlande. Tandis que tout le monde célèbre la nuit des feux de la Saint Jean, Mademoiselle Julie et John, le valet de son père, se charment, se jaugent et se manipulent sous les yeux de Kathleen, la cuisinière du baron, jeune fiancée de John. Ce dernier convoite depuis de nombreuses années la comtesse voyant en elle un moyen de monter dans l’échelle sociale.
Acteurs : Jessica Chastain, Colin Farrell, Samantha Morton.

Hormis la jeune Nora McMenamy (qui incarne à l’écran pendant les premiers plans Julie enfant) ce sont trois acteurs qui donnent corps à l’écran à cette adaptation de la pièce de théâtre d’August Strindberg, Fröken Julie, Ett naturalistiskt sorgespel crée en 1889, l’année qui suit celle de son écriture.

Ce huis-clos théâtral, Tragédie naturaliste et allégorique, est un classique de la littérature suédoise et à fait l’objet de nombreuses adaptations. L’œuvre, encensée ou critiquée, est donc importante et j’invite à lire l’article bien documenté que lui consacre Wikipedia.

Alors, qu’est-ce que cela donne au cinéma ?
Honnêtement ? Oui, vraiment, honnêtement !?
C’est long (2h13), trop long, très, trop théâtral et c’est cependant légitime, vu la source de l’œuvre. Un ami, critique, résumait ainsi : « Ennuyeux, ennuyeux, ennuyeux ».
Je pensais, quant à moi : « intéressant, intéressant, intéressant », l’un n’empêchant pas l’autre. Le film parle plus à la tête (d’où ma note, mitigée) qu’au corps, aux sens, au cœur et à l’émotion.

Le film sort un peu des murs de la cuisine et ne s’enferme donc pas dans un huis-clos total, même s’il reste « théâtral ». Il respecte les trois unités « classiques » de temps, de lieu et d’action. Tout se déroule dans une cuisine, durant une nuit.

Le jeu de pouvoir, de maître/esclave avec un (double ?) renversement de situation entre riche/pauvre, maître/serviteur, sur fond de passion indicible est bien rendu par les acteurs et tout particulièrement par Jessica Chastain. Colin Farrell, dans le rôle du serviteur John, ne démérite pas mais nous avait habitué à mieux. Il lui arrive de sur-jouer, de « théâtraliser » (un comble au cinéma) et, paradoxalement de manquer de présence à certains moments. Samantha Morton (Kathleen, cuisinière amoureuse de John) est moins présente à l’écran mais apporte une candeur, une douceur et une vérité à son personnage pris entre le marteau et l’enclume des deux autres.

Si vous pouvez faire abstraction d’un (inévitable) côté ennuyeux et théâtral, si, en plus vous connaissez la pièce et/ou une de ses adaptations (notamment pour l’opéra en 2005 par Philippe Boesmans à La Monnaie), si un film sans action et avec peu de personnages et où tout se joue dans un jeu de paroles, un jeu de mots donc ! vous ne serez pas déçus, d’autant que les images sont de toute beauté.

Tenté ou pas tenté ? Regardez au moins la bande-annonce ci-dessous !

http://www.youtube.com/embed/ShwWK4v733Q
MADEMOISELLE JULIE Bande Annonce (2014) - YouTube


Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

All Roads Lead To Rome
le 29 mai 2016
Zimna wojna (Cold War)
le 23 septembre 2018
Split
le 3 février 2017
Pavarotti
le 20 octobre 2019
Jour J
le 18 avril 2017
Kollektivet (The Commune) - La communauté
le 3 avril 2016
Une intime conviction
le 26 janvier 2019
Mauvaises herbes
le 21 octobre 2018
A Bad Moms Christmas (Bad Moms 2)
le 1er novembre 2017
Mitra
le 28 septembre 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7