Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Sophie Hyde
Mes Rendez-vous avec Leo (Good Luck to You Leo Grande)
Sortie du film le 30 novembre 2022
Article mis en ligne le 3 décembre 2022

par Julien Brnl

Genre : Comédie dramatique, romance

Durée : 97’

Acteurs : Emma Thompson, Daryl McCormackn, Isabella Laughland...

Synopsis :
Nancy Stokes, enseignante à la retraite, a vécu une vie sage et sans excès. Après la mort de son mari, elle est prise d’un inavouable désir d’aventure. Elle s’offre alors les services d’un jeune escort boy, Leo Grande. Mais cette rencontre improbable pourrait leur apporter bien plus que ce qu’ils recherchaient et bouleverser le cours de leur vie...

La critique de Julien

Quarante ans de carrière... Et pourtant, Emma Thompson continue de nous étonner. Dans « Mes Rendez-vous avec Leo », l’actrice britannique, doublement oscarisée, interprète l’un des deux rôles principaux de cette comédie sentimentale, dans laquelle elle interprète une enseignante de théologie désormais à la retraite, elle qui, deux ans après le décès inopiné de son époux, décide de s’offrir, avec beaucoup d’appréhension, les services d’un gigolo, joué ici par le jeune acteur irlandais Daryl McComarck, vu récemment dans les séries « Peaky Blinders » et « La Roue du Temps ». Autour et dans le lit, cette soixantenaire rigide et anxieuse, qui n’a jamais eu une vie sexuelle épanouie, ni aucun orgasme, s’est alors juré de ne plus jamais en simuler, elle qui découvrira dès lors le plaisir du corps, tout en l’acceptant, lui, et son âge...

Et si la découverte du plaisir sexuel devenait un service public ? Réalisatrice australienne de cinéma indépendant peu connue dans nos contrées, Sophie Hyde met en scène une rencontre coquine pleine de concupiscence, mais surtout d’écoute, qui va évidemment plus loin que du « simple » sexe tarifié, prétexte ici à faire évoluer ses deux personnages de générations (totalement) différentes, lesquels se sont renfermés, isolés du monde durant leur propre chemin de vie. Au cours de quatre rendez-vous dans une chambre d’hôtel (ou presque), une femme ayant vécu une vie conjugale plutôt insatisfaisante et banale, cherchera alors l’aventure, l’excitation, et une nouvelle connexion intime, laquelle lui permettra, par la même occasion, de se reconnecter à elle-même. Face à elle, un jeune homme, charmeur, grivois, lascif, et vendant ses compétences avec assurance, brisera sa carapace, alors que sa mère, qui l’a désavoué dès son adolescence, le croît travailler sur une plateforme pétrolière. Les deux partenaires finiront alors par se raconter l’un à l’autre, se rapprochant, se caressant, et se faisant mutuellement du bien, avant de se quitter en de bons termes, tout en se souhaitant bonne chance pour la suite...

C’est dire si on apprécie les discussions malicieuses et pleines d’humanité qu’échangent ces deux êtres terriblement beaux et attachants, lesquelles vont bien au-delà du sexe et de la découverte du corps et de ses zones sensibles ; les réminiscences, les regrets, les blessures du passé étant au cœur de cette comédie aussi légère que profonde. Sophie Hyde et la scénariste Katy Brand y parlent alors - avec beaucoup d’audace et de sincérité - de plaisir féminin, de libération des mœurs, d’ouverture d’esprit, et de relation maternelle compliquée, lorsqu’une mère est déçue de ses enfants et du chemin standard qu’ils ont entrepris, loin de celui qu’elle attendait d’eux. Le film brise aussi les à priori et la peur du jugement, lui qui fait d’ailleurs volte-face à l’orgueil personnel, faisant jouissivement exploser les « qu’en-dira-t-on ». Car c’est bien connu, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis...

« Mes Rendez-vous avec Leo » est une bouffée d’air frais aussi cocasse, amusante que touchante, réconfortante et pertinente vis-à-vis du sujet tabou qu’elle embrasse, mais jamais sans disgrâce, et au travers duquel Emma Thompson se met à nu, face caméra. L’actrice est d’ailleurs une nouvelle fois phénoménale dans son rôle, d’une générosité sans nom, tandis que son partenaire de jeu, Daryl McComarck, aux incroyables yeux bruns, n’est jamais déstabilisé par celle-ci, lequel campe d’ailleurs le rôle de celui qui met en branle, donnant l’impulsion de départ, menant ainsi à des ébats, mais surtout à l’émoi. Malgré une mise en scène passive et redondante, en quasi-huis clos, « Mes Rendez-vous avec Leo » se savoure comme une révélation, un plaisir de plus en plus hardant, lequel ne transgresse jamais les limites, et s’en libère même...



Espace privé RSS

2014-2023 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.75