Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour RCF.

Ian Bonhôte et Peter Ettedgui
McQueen
Sortie le 7 novembre 2018
Article mis en ligne le 12 septembre 2018
dernière modification le 13 novembre 2018

par Charles De Clercq
logo imprimer

Un documentaire d’exception pour un homme d’exception !
Le destin tragique d’un grand créateur qui sortait du lot fascinait et irritait à la fois. 85/100

Synopsis : Un portrait intime de la vie, du travail et du talent extraordinaire du créateur de mode Alexander McQueen. Grâce aux interviews exclusives avec sa famille et ses amis proches, images d’archives, photos exclusives et musique magnifique, « McQueen » est une ode authentique et un portrait bouleversant du visionnaire de la mode passionné, mais aussi tourmenté.

Il nous faut faire un aveu : nous ne connaissions pas Alexander McQueen avant la vision presse. Toutefois, outre les confrères et consoeurs habituel·le·s, il y avait une autre faune présente dans la salle, avec un certaine « queer touch », une atmosphère fashion.

C’est que le documentaire était consacré à un couturier hors norme, Alexander McQueen, né en 1969 et décédé en 2010 (suicide par pendaison). Nous avons droit à plusieurs tableaux... d’une exposition, celles de ses collections certes, mais aussi d’un homme hors norme (au double sens du terme, parce que gay, d’abord et ensuite, parce qu’il s’agit d’un créateur d’exception). Un homme qui part de rien, totalement fauché et qui arrive a créer des choses fabuleuses avec trois fois rien. Ce sont ses débuts, son passage chez Givenchy, ses heures de gloire, mais aussi ses heures très sombres, qui nous sont contées, narrées, grâce aux témoignages d’ami·e·s. C’est un être extraordinaire qui est dépeint. De l’Alexandre en forme, à l’Alexandre lipposuccé ou, plus tard atteint du sida, c’est avec une immense empathie mais aussi fascination et admiration que nous avons découvert l’histoire trop brève d’un grand couturier. Si certaines images d’archives ont été « upscalées » pour en améliorer la qualité, si certains vidéos prises par Alexander (ou des amis ?) montrent qu’il manquait sérieusement de talent comme cinéaste, les images sont de toute beauté et la bande musicale, due à Michael Nyman, apporte un must incontestable à ce film qui gagne à être vu par le plus grand nombre, et bien au-delà du monde de la mode.

Diaporama

 <br width='500' height='607' />  <br width='500' height='754' />  <br width='500' height='754' />  <br width='500' height='340' />  <br width='500' height='729' />  <br width='500' height='334' />  <br width='500' height='754' />  <br width='500' height='748' />  <br width='500' height='648' />

Source et copyright des illustrations : Paradiso Films

Bande annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.18