Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour les radios RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
Marlina, la Tueuse en 4 Actes
Réalisateur(s) : Mouly Surya
Article mis en ligne le 11 juillet 2018
dernière modification le 26 juillet 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Sans nous faire perdre la tête, le troisième film de la réalisatrice indonésienne Mouly Surya est un voyage initiatique aussi cruel que jubilatoire, rendant un bel hommage, à sa sauce, à l’un des plus vieux cinémas de genre. - 13/20

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 06 juin 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • présenté à la Quinzaine des Réalisateurs dans le cadre du Festival de Cannes 2017 ;
  • vainqueur de cinq Maya Awards, les équivalents indonésiens des César en France ou des Oscar aux Etats-Unis, dont celui du Meilleur film.

Résumé : Au cœur des collines reculées d’une île indonésienne, Marlina, une jeune veuve, vit seule. Un jour, surgit un gang venu pour l’attaquer, la violer et la dépouiller de son bétail. Pour se défendre, elle tue plusieurs de ces hommes, dont leur chef. Décidée à obtenir justice, elle s’engage dans un voyage vers sa propre émancipation. Mais le chemin est long, surtout quand un fantôme sans tête vous poursuit.

La critique

Venu tout droit d’Indonésie, ce drame au scénario assez court sur papier en dit beaucoup sur la condition de la femme dans ce pays, sur l’(in)efficacité de son système fédéral local, et ses traditions. Embarquez dans une aventure déroutante située à l’autre bout du monde, imprégnée de western à la Leone, et Tarantino. Oui, rien que ça.

Sur l’île de Sumba, Marlina est violée par un groupe d’individus, et dépouillée de son bétail... Après avoir empoissonné la plupart d’en eux, Marlina décapite leur chef tout en brûlant son instrument de musique typique, le jungga. Le lendemain, la tête décapée en main, elle décide de se rendre au commissariat de police le plus proche afin de clamer sa légitime défense, son viol, et le vol de son bétail. Sauf que deux malfrats courent toujours, bien décidés à récupérer la tête de leur chef...

Alors que son héroïne est poursuivie par le fantôme de l’homme qu’elle a décapité, jouant pour l’occasion de son jungga, cette aventure nous permet de traverser les contrées sauvages et désertes de cette île indonésienne, et de plus en musique. En surfant sur les codes du western spaghetti, mais à l’indonésienne, « Marlina, la Tueuse en 4 Actes » installe sa vengeance féministe en quatre temps, bercée par des scènes de grandes violences, mais servant un but de justice, de respect, et de dignité.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Le Rire de ma Mère
le 26 avril 2018
Taxi 5
le 26 avril 2018
Kingsman : Le Cercle d’Or
le 28 octobre 2017
Hampstead
le 9 octobre 2017
Jurassic World 2 : Fallen Kingdom
le 17 juin 2018
Bye Bye Germany
le 26 avril 2018
I, Tonya
le 26 avril 2018
Detroit
le 30 octobre 2017
The Happy Prince
le 13 octobre 2018
L’Atelier
le 23 novembre 2017
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.15