Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Ma Reum
Réalisateur(s) : Frédéric Quiring
Article mis en ligne le 26 juillet 2018
dernière modification le 31 juillet 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 25 juillet 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • second film de Frédéric Quiring, un an après la sortie de « Sales Gosses », dans lequel il était déjà question de vengeance, en occurrence celle d’un moniteur de colo envers un groupe de retraités ;
  • seconde fois que l’actrice française Michèle Moretti tourne pour le cinéaste, tandis qu’il offre ici le premier rôle principal d’Audrey Lamy au cinéma.

Résumé : Tout va pour le mieux dans la vie sans histoires de Fanny... jusqu’au jour où elle découvre que son fils chéri, Arthur, 9 ans, est le bouc émissaire de trois garçons de son école. Fanny ne laissera pas seul son fils face à ses petits bourreaux : elle va rendre à ces sales gosses la monnaie de leur pièce. Coups fourrés et pièges de cours de récré, désormais ce sera « œil pour œil et dent pour dent ».

La critique

Permettre une exposition sur grand écran au succès de société grave qu’est le harcèlement en milieu scolaire est en soi une très bonne chose, tant les jeunes victimes (dans ce cas) sont trop souvent tenues au silence, ou n’osent tout simplement pas en parler. Par contre, on n’est pas sûr que l’aborder sous le prisme de l’humour soit très pertinent, d’autant plus au vu de la tournure assez grotesque de cette comédie immature.

Il est donc question d’une maman-poule, qui va se rendre compte que son fils est harcelé par trois garçons de son école, alors que celui-ci garde le silence. Elle va alors décider de venger son enfant face à ces trois gamins. Débute alors un jeu où celui qui vivra la pire humiliation aura gagné. Sauf que cette mère, en entrant dans le jeu de ces enfants, va se conduire comme tel, et ainsi perdre en crédibilité, notamment devant les yeux de son propre fils, lorsque cette bataille prendra une tournure rendue publique...

C’est Audrey Lamy qui interprète cette mère à priori parfaite, à l’attention la plus dévouée pour sa famille. Très énergique et malicieux dans sa révolte, son personnage est une véritable tornade. Autant dire qu’il ne faut pas toucher à son bébé ! Face à trois jeunes acteurs plus ou moins inconnus, elle fait preuve d’un sourire mesquin qui entre parfaitement dans cette optique de gags en tous genres que se lancent les deux parties. L’actrice est très en forme, et porte littéralement le film.

Mais finalement, « Ma Reum » traite plutôt des conséquences très maladroites de la relation entre mère et fils que d’un véritable harcèlement tel qu’on l’entend. Car « Ma Reum » laisse rapidement place en une foire humoristique « pipi-caca », à hauteur de cours d’école primaire, avant de revenir à son thème principal lors d’un final improbable, qui tente les larmes, et le mea-culpa assez idéaliste, qui veut que les coupables soient forcément punis.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Raoul Taburin
le 20 avril 2019
Tully
le 18 juillet 2018
Le Roi Lion / The Lion King
le 24 juillet 2019
Crawl
le 27 juillet 2019
US
le 1er avril 2019
Dumbo
le 20 avril 2019
As Boas Maneiras (Les Bonnes Manières)
le 22 juillet 2018
Rampage
le 26 avril 2018
Mug / Twarz
le 19 décembre 2018
Black Snake, la légende du Serpent Noir
le 7 mars 2019
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7