Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Julien Leclercq
Lukas
Sortie le 22 août 2018
Article mis en ligne le 11 août 2018
dernière modification le 6 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Un ancien garde du corps qui enchaine les petits boulots de sécurité dans des boites de nuit pour élever sa fille de 8 ans se retrouve contraint de collaborer avec la police. Sa mission : infiltrer l’organisation d’un dangereux chef de gang flamand.

Acteurs : Jean-Claude Vandamme, Sami Bouajila, Sveva Alviti

Après Chrysalis (2007) L’Assaut (2011) ; Gibraltar (2013) et Braqueurs (2016), Julien Leclercq reste fidèle à son genre de film (à défaut de film de genre) avec un nouveau thriller d’action. Et, comme le résumait un blogueur, en sortie de vision presse : « Un film flamand réalisé par un Français ». Et, de fait, il y a un peu de cela dans un film qui s’en être vraiment novateur. C’est que l’intrigue du film a des colorations à la Burn Out (pour l’obligation de remplir une tâche contre son gré, sauf qu’ici, elle est commanditée par des policiers et pas par des bandits, du moins en première instance) et à la Equalizer (1 et 2), pour le héros (voire antihéros) vengeur d’une injustice vis-à-vis d’un membre très proche de sa famille.

Les spectateurs habitués aux films policiers auront probablement compris très vite les enjeu du films et les fils (et surtout les ficelles) de l’intrigue dont on vous laisse la et le peu de surprise(s). Le film doit surtout au jeu de quelques acteurs, notamment Sam Louwyck, en faussaire (entre autres) et propriétaire d’une boite de strip tease et surtout Jean-Claude van Damme dans le rôle d’un ancien garde du corps à la ramasse après un drame familial en Afrique du Sud et contraint à n’être plus que videur à la petite semaine qui peine à trouver l’argent pour la scolarisation de sa fille !

A l’arrivée, bien que guidé sur des rails bien huilés, le spectateur prendra plaisir à découvrir dans un film assez court (un peu plus d’1h20) le belge JCVD ! Celui-ci, âgé de 56 ans environ au moment du tournage porte le poids de l’âge d’abord (la forme physique - extérieure - peine à voir aux côtés de Tom Cruise, le même âge dans le dernier Mission Impossible !) et de son lourd passé de drogué, ensuite. A dire vrai, ces deux éléments sont un atout de l’acteur pour porter le poids de son personnage, souvent filmé en gros plan.

Le film se regardera probablement avec plaisir pour les fans de JCVD. D’autres le prendront comme divertissement d’été ou attendront la sortie en télévision d’un film qui fait honnêtement ce qu’on lui demande, sans plus.

Bande-annonce



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Chambre 212
le 20 septembre 2019
La résistance de l’air
le 2 mai 2015
Un homme à la mer
le 29 mai 2016
I Don’t Belong Anywhere, le cinéma de Chantal Akerman
le 25 août 2015
Before I Fall
le 7 mars 2017
Je suis à toi
le 24 novembre 2014
Triple Nine (Triple 9)
le 23 février 2016
Eastern Boys
le 1er septembre 2014
Respire
le 29 octobre 2014
Juliette
le 1er septembre 2014
Espace rédacteurs RSS

2014-2020 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.35