Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Brussels Film Festival 2015
Les dix premiers titres dévoilés
Bandes-annonces et trailers sont en ligne...
Article mis en ligne le 9 mai 2015
dernière modification le 2 juin 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

Le Brussels Film Festival dévoile ses premiers titres. Parmi les avant-premières très attendues, découvrez la sélection des 10 films suivants :

 Brave Men’s Blood

de Olaf de Fleur Johannesson avec Darri Ingolfsson, Ágústa Eva Erlendsdóttir, Ingvar Eggert Sigurðsson (Iceland)

Selon Gunnar, un ancien pilier du crime organisé qui purge sa peine en prison, le chef de la section anti-narcotique de la police de Reykjavik serait trempé dans une affaire de corruption. Commence alors une enquête délicate où flics ripoux, gangsters de haut vol et policier intègre vont se battre pour leur survie. Brave Men’s Blood met en scène la descente aux enfers d’un policier déterminé à faire régner la justice. Et c’est là que l’on découvre que la frontière entre le bien et le mal n’est pas toujours aussi nette et inviolable.


 Dora oder Die sexuellen Neurosen unserer Eltern

de Stina Werenfels avec Victoria Schulz (Suisse)

Quand une mère décide d’arrêter le traitement de sa fille de 18 ans souffrant d’un retard mental, celle-ci sort d’un sommeil profond. Dora découvre son corps, sa sensualité et surtout, sa sexualité. Ses parents habitués à un enfant en permanence amorphe, se perdent dans ce réveil soudain et brutal. D’autant plus que Dora a rencontré un homme et en est tombée amoureuse. Une courageuse et sensible adaptation de la pièce de Lukas Bärfuss, qui bouscule et interroge nos plus profondes certitudes sur la sexualité et la paternité.


 Je suis mort mais j’ai des amis

de Guillaume et Stéphane Malandrin avec Bouli Lanners, Wim Willaert, Lyes Salem, Serge Riaboukine (Belgique - distr. O’brother)

Deux amis de toujours sont confrontés au décès d’un troisième, personnage haut en couleur à l’amitié généreuse. Ils entreprennent un voyage à Los Angeles pour disperser ses cendres dans le Pacifique, ainsi qu’il l’a demandé dans son testament. Un quatrième homme, inconnu des deux autres, aussi joyeux et bavard que le défunt, s’invite dans leur périple et vient briser leur intimité. Le voyage vers le soleil californien se transforme en un périple dans le grand Nord canadien.


 Kidnapping Mr Heineken

de Daniel Alfredson avec Sam Worthington, Anthony Hopkins, Jim Sturgess (Grande-Bretagne/Belgique/Pays-Bas - distr. A-Film)

Kidnapping Mr. Heineken relate la mésaventure arrivée au fondateur de la marque de bière Heineken. En 1983, Freddy Heineken et son chauffeur Ab Doderer ont été kidnappés. Ils seront libérés contre une caution de 35 millions de florins néerlandais, la plus grande rançon jamais payée jusqu’à présent…


 Ladygrey

d’Alain Choquart avec Peter Sarsgaard, Jérémie Renier, Emily Mortimer, Claude Rich, Liam Cunningham (France/ Afrique du Sud /Belgique)

Dix ans après la fin de l’apartheid, au sein d’une mission française installée au pied des somptueuses montagnes du Drakensberg, une communauté de sud-africains noirs et blancs tente de vivre dans l’oubli des atrocités dont chacun porte encore en secret les stigmates. Jusqu’au jour où, le passé va ressurgir et briser le silence, mettant en péril le fragile équilibre de la réconciliation et les rêves un peu fous des plus innocents. Jérémie Renier livre une fois encore une prestation étonnante dans cette production remarquable et intrigante du début à la fin.


 Latin Lover

de Cristina Comencini avec Angela Finocchiaro, Virna Lisi, Valeria Bruni Tedeschi, Marisa Paredes, Candela Peña (Italie)

Le célèbre acteur italien Saverio Crispo est mort depuis dix ans. Un hommage digne de ce nom s’organise dans son village d’origine. Mais Saverio était un vrai latin lover. Ses multiples ex-femmes, ses filles et arrière-petits-enfants se retrouvent tous, et surtout toutes, dans la grande maison familiale. Mais si tout semble se préparer pour le mieux, très rapidement, les événements partent en vrille. De révélations en disputes, de rires aux larmes, d’amour à la jalousie, la villa devient le théâtre de retrouvailles des plus tumultueuses.



Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57