Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Jonathan Barré
Les Vedettes
Sortie du film le 09 février 2022
Article mis en ligne le 18 février 2022

par Julien Brnl

Genre : Comédie

Durée : 102’

Acteurs : Grégoire Ludig, David Marsais, Julien Pestel, Gaëlle Lebert, Damien Gillard, Alexandra Gentil...

Synopsis :
Daniel, un chanteur raté, travaille dans un magasin d’électroménager. Prêt à tout pour rembourser ses dettes et se retrouver sous le feu des projecteurs, il décide d’utiliser Stéphane, un collègue naïf et prétentieux, pour participer à des jeux télévisés. Alors oui tout les oppose, non ça ne sera pas de tout repos, mais Daniel et Stéphane sont plein de ressources...

La critique de Julien

Deuxième film du duo Palmashow composé de Grégoire Ludig et de David Marsais, « Les Vedettes » est une fois de plus réalisé par Jonathan Barré, avec qui le duo travaille depuis plus de dix années, lui qui avait déjà réalisé leur précédent film « La Folle Histoire de Max et Léon » (2016). Dans cette comédie sociale, les compères interprètent Daniel (Ludig) et Stéphane (Marsais), lesquels travaillent comme vendeurs dans un magasin d’électroménager. Le premier est un chanteur raté, qui passe ses soirées dans un dîner du coin, là où le karaoké fonctionne à plein grès, sans qu’il n’ose s’y frotter. Daniel vit alors dans la maison de ses parents décédés, que sa sœur (Gaëlle Lebert) et lui doivent pourtant revendre, afin d’éponger leurs dettes. Le second, très naïf et prétentieux, vit également seul, bien qu’avec sa panoplie de gadgets high-tech, lui qui pense d’ailleurs qu’il va obtenir une promotion dans ledit supermarché, sauf que sa patronne le méprise plus que tout, elle qui n’en a ainsi aucunement l’intention. Tandis que ses collègues profitent de lui, Daniel fera de même, se rendant compte des talents de Stéphane pour la mémorisation de tous les prix d’appareils électroménagers. Alors qu’ils ne s’entendent pas du tout, Daniel embarquera pourtant Stéphane sur le plateau du jeu télévisé « Le Prix à Tout Prix »...

Beaucoup moins ambitieux et plus discret que leur précédent film, « Les Vedettes » n’en demeure pas moins bien plus réussi, car moins dispersé, lequel a en plus quelque chose à dire sur le monde d’aujourd’hui, comme sur les grandes entreprises ou le monde de la télévision. Satire parodique à prendre - au regard de ses personnages - au premier degré, cette comédie nous invite ainsi à suivre les coulisses de la télévision et le cynisme de l’univers de la téléréalité et de la célébrité, vécus alors par deux losers ordinaires, lesquels se croient respectivement plus intelligent que l’autre, eux qui pensent aussi impressionner le regard des gens, alors qu’ils n’attirent que leurs moqueries. Et force est de constater que Grégoire Ludig et David Marsais sont très forts pour jouer ce type de personnage, en quête de reconnaissance, tout en étant bas de plafond, et sans avoir peur ici du ridicule, ce qui est également le cas des personnages secondaires. Quant à Grégoire Ludig, celui-ci n’a d’ailleurs pas hésité à pousser la chansonnette, étant donné que son personnage doit enregistrer une vidéo pour le casting d’une émission de chansons. Et comme on est généreux, on vous propose de découvrir celle-ci en bas d’article !

Jonathan Barré, quant à lui, parvient à donner vie aux jeux télévisuels au cinéma, nous donnant ainsi l’impression de regarder de vraies émissions de télévision sur grand écran. À cet égard, les décors colorés, très nineties, sont particulièrement réussis, eux qui permettent à cette histoire loufoque de restée floue quant au cadre spatio-temporel de son intrigue. Cependant, le drôle de cocktail que nous offre cette équipe ne permet pas toujours à leur film de fonctionner en termes d’humour, et cela par manque de punch, de mordant, ou encore de folie. Ainsi, « Les Vedettes » risque d’être incompris du grand public, le regardant peut-être d’un drôle d’œil, car ne parvenant pas ici à distinguer la tendre comédie ridicule de la véracité de ses propos. Or, à ne pas s’y méprendre, le rire ne s’est jamais fait entendre dans la salle. Qu’importe, « Les Vedettes » a le mérite de proposer quelque chose d’atypique dans le paysage de la comédie française, bercée par des films, des sketchs et d’autres troupes d’humoristes dont on reconnaît rapidement ici les références. Sans parler de certaines émissions télés, parfaitement détournées, et menées d’ailleurs ici par un producteur impitoyable (Julien Pestel)...



Espace privé RSS

2014-2022 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.43