Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Joel Crawford
Le Chat Potté 2 : la Dernière Quête (Puss in Boots 2 : The Last Wish)
Sortie du film le 07 décembre 2022
Article mis en ligne le 14 décembre 2022

par Julien Brnl

Genre : Animation

Durée : 102’

Acteurs : Antonio Banderas, Salma Hayek, Olivia Colman, Florence Pugh, Wagner Moura, Ray Winstone, Da’Vine Joy Randolph...

Synopsis :
Un homme d’affaires milliardaire décide de faire un film pour laisser une empreinte dans l’Histoire. Il engage alors les meilleurs : la célèbre cinéaste Lola Cuevas, la star hollywoodienne Félix Rivero et le comédien de théâtre radical Iván Torres. Mais si leur talent est grand... leur ego l’est encore plus !

La critique de Julien

Nom d’un flageolet ! « Le Chat Potté » de l’univers « Shrek » revient (enfin !) dans nos salles de cinéma, faisant ainsi suite à un premier spin-off sorti en 2011. Intitulé « Le Dernière Quête », ce nouveau film d’animation se déroule pourtant scénaristiquement après les événements de « Shrek 4 : il Était une Fin » (2010). Mais aujourd’hui, le plus téméraire des héros et chat fugitif a épuisé ses neuf vies, et en a même perdu le compte, au passage. Aventureux, et méprisant jusque-là le danger, celui-ci va se lancer littéralement dans la dernière quête de sa vie, à la recherche de la mythique Etoile à Vœux, au fin fond de la Forêt Sombre, et cela afin de récupérer les vies qu’il a perdues. Avec l’aide de deux amis, mais pourchassés par la mort et par des adversaires qui convoitent la même chose que lui, le vilain minou, et légende de San Ricardo, va devoir mettre son ego derrière lui, faire profil bas, et apprendre à aimer autrui plus qu’il ne s’aime lui-même, et faire ainsi équipe pour espérer vaincre l’ennemi...

Toujours produit par DreamWorks et distribué par Universal Pictures (au même titre cette année-ci que « Les Bad Guys » de Pierre Perifel), tandis que le studio d’animation arbore ici pour la première fois un nouveau logo avec ses personnages vedette, « Le Chat Potté 2 » se révèle d’emblée bien plus sombre que son prédécesseur, lequel traite ici de la mort, alors que son personnage principal doit remettre en question tout son mode de vie, ainsi que sa personnalité, lequel se retrouve à un carrefour de sa vie, mais à sens unique. Cependant, l’écriture choisit de traiter évidemment ce sujet par le prisme de la comédie, incorporant également dans son histoire des personnages et antagonistes issus de conte de fées ou de comptines, tels que « Boucle d’Or et les Trois Ours » (« Goldilocks and the Three Bears ») ou encore « Big Jack Horner » (initialement « Little »), tandis que le Grand Méchant Loup rôde dans les parages, en sifflant et menaçant le Chat Potté avec ses faucilles... Mais qui dit ennemis, dit aussi (et surtout) amis, lequel retrouvera ici son ancienne partenaire Kitty Pattes de Velours, bien qu’elle soit - dans un premier temps - en froid avec lui, elle qui cherche aussi à mettre la patte sur ladite étoile pour réaliser un vœu qui lui tient à cœur (en relation avec le Chat Potté), tandis que celui-ci rencontrera - malgré lui - un corniaud errant et galeux à la langue bien pendue, nommé Perrito, attach.i.ant, à l’optimisme inarrêtable, tel un chien de thérapie. Pourtant, c’est grâce à ces derniers que le Chat Potté va apprendre à retomber différemment sur ses pattes, et battre la mort à son propre jeu.

Techniquement, « La Dernière Quête » a évolué avec son temps, lequel offre une animation inspirée par celle de « Spider-Man : Into the Spider-Verse » (2018), ou encore des « Mitchell contre les Machines » (sorti l’année dernière sur Netflix). Les ambiances sont picturales, très colorées, et les scènes d’action - très nombreuses - se révèlent ambitieuses, virevoltantes et frénétiques, elles qui rappellent le style du western, entre 2D et 3D, donnant à voir des images de profondeur variable, et des mouvements étonnants, surtout de la part d’un chat (mais pas n’importe lequel !). Certes, c’est très impressionnant, mais cela enlève du charme et de la texture à l’animation...

Toujours doublé en version française par Boris Rehlinger et par Antonio Banderas en version originale, le personnage amuse donc toujours autant, même si l’heure n’est pas - de prime abord - à la rigolade, lui qui va ainsi voir ses vies défiler devant ses yeux, ainsi que devoir défier la peur. Pourtant, voir le Chat Potté partir (dans un premier temps) en retraite forcée, et se laisser pousser la moustache tout en s’adonnant à des habitudes domestiques est un très grand plaisir, tandis que le voir gagner en humilité est une satisfaction à laquelle on ne s’attendait pas non plus. Dommage pourtant les que les scénaristes ne parviennent pas à faire vivre ici le personnage sans nécessiter une galerie de compagnons de route, ou encore des clins d’œil à des œuvres connues, après avoir revisité « Jack et le Haricot magique » dans le premier film. On est bien curieux, en tout cas, de voir comment le personnage va mettre à profit ses nouvelles compétences à Fort Fort Lointain...



Espace privé RSS

2014-2023 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.75