Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour RCF.

Les critiques de Julien Brnl
Le Cercle Littéraire de Guernsey / The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society
Réalisateur(s) : Mike Newell
Article mis en ligne le 24 juin 2018
dernière modification le 26 juillet 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Le Cercle Littéraire de Guernsey" plaira certainement à ceux qui ont lu le livre, que ça soit pour sa fidélité, que pour sa transposition des décors. Mais cette adaptation reste bien trop sage et édulcorée pour marquer durablement les esprits, à l’image de son triangle amoureux, des plus prévisibles. Malgré cela, on se laisse naturellement prendre au jeu de cette aventure romanesque en temps de guerre. - 13/20

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film 30 mai 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • adaptation du roman épistolaire « The Guernsey Literary And Potato Peel Pie Society » (littéralement traduit en version française par « Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Épluchures de Patates de Guernesey »), écrit par Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, et paru en 2008 aux Etats-Unis ;
  • Mary Ann Shaffer est tombée sous le charme de l’île Anglo-Normande de Guernsey (dépendante de la Couronne britannique) après y avoir effectué une visite lors d’un séjour à Londres en 1976 ;
  • l’écrivaine américaine a fait appel à sa nièce Annie Barrows pour terminer son bouquin suite à sa santé devenue très défaillante ;
  • malgré d’importants repérages, et des prises de vues emblématiques de l’île, la production a décidé de tourner le film en Angleterre pour raisons logistiques, et d’autant plus au vu de la période qu’il aurait fallu reconstituer, soit la Seconde Guerre mondiale, l’île étant à cette époque sous l’Occupation allemande.

Résumé : Londres, 1946. Juliet Ashton, une jeune écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation. Curieuse d’en savoir plus, Juliet décide de se rendre sur l’île et rencontre alors les excentriques membres du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates dont Dawsey, le charmant et intriguant fermier à l’origine de la lettre. Leurs confidences, son attachement à l’île et à ses habitants ou encore son affection pour Dawsey changeront à jamais le cours de sa vie.

La critique

Malgré une production difficile, l’adaptation du roman de fiction épistolaire « Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Épluchures de Patates » voit le jour dans nos salles sous la caméra du cinéaste Mike Newell (« Quatre Mariages et un Enterrement », « Harry Potter et la Coupe de Feu »). Respectueux de l’histoire écrite par l’écrivaine américaine Mary Ann Shaffer et sa nièce Annie Barrows, ce film nous invite à découvrir l’histoire d’un groupe de lecture né sur l’île de Guernsey durant l’Occupation allemande, et cela par le biais de la visite sur l’île d’une jeune écrivaine britannique, Juliet Ashton, après avoir correspondu par lettres avec l’un de ses membres...

Avec ses petits airs de « Brooklynn » de John Crowley (2015) et de « Their Finest » de Lone Scherfig (2016), cette romance dramatique et historique s’inscrit parfaitement dans les codes du genre, entre drames intimes et de guerre, révélations, leçon de courage, découverte de soi, et on en passe.

Le petit plus de cette histoire est de mettre en avant l’importance d’évasion de la lecture, ici durant la Seconde Guerre mondiale, et celle d’être en phase avec soi-même pour tout processus de création.

Bien trempés et attachants, les personnages sont typés très britanniques dans leurs tenues et manières de s’exprimer, ce qui est en accord la langue parlée par les habitants de l’île, revenus de leur exil en Grand-Bretagne pour beaucoup d’entre eux après la fin de la guerre.

C’est l’actrice Lily James qui interprète ici le rôle principal, et qui s’affirme de plus en plus comme l’une des grandes révélations du paysage cinématographique britannique, elle qu’on a vu récemment dans « Les Heures Sombres » de Joe Wright, ou encore « Baby Driver » d’Edgar Wright, et que l’on découvrira cet été dans la suite des aventures de « Mama Mia ! » d’Ol Parker, et dans le rôle principal. Elle illumine encore plus les prises de vues absolument sublimes réalisées sur l’île, à travers desquelles on la retrouve en charmante compagnie, dont celle de Tom Courtenay, Penelope Wilton, ou encore de Michiel Huisman.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

La Prière
le 26 avril 2018
Désobéissance / Disobedience
le 24 juin 2018
The Disaster Artist
le 26 avril 2018
Le Monde Est à Toi
le 18 août 2018
Marlina, la Tueuse en 4 Actes
le 11 juillet 2018
Tout l’argent du monde
le 7 janvier 2018
Eva
le 26 avril 2018
La Fête des Mères
le 30 mai 2018
Plonger
le 16 décembre 2017
L’Espion qui m’a Larguée / The Spy Who Dumped Me
le 10 août 2018
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.18